Rechercher
Rechercher

À La Une - conflit

Raids imputés à Israël en Syrie : 23 combattants syriens et étrangers tués

Comme pour la plupart des précédentes attaques, l'armée israélienne n'a pas voulu commenter les nouvelles frappes, mais le régime syrien et l'OSDH ont accusé Israël.

Frappes aériennes au-dessus de Damas, en Syrie. Photo d'archives Reuters/SANA

Des frappes israéliennes ont tué jeudi en Syrie 23 soldats syriens et combattants étrangers, dernière opération en date de l'Etat hébreu qui s'attaque à la présence militaire de l'Iran dans le pays en guerre, selon une ONG. Comme pour la plupart des précédentes attaques, l'armée israélienne n'a pas voulu commenter les nouvelles frappes, mais le régime syrien et l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) ont accusé Israël. A plusieurs reprises depuis le début de la guerre en 2011 chez le voisin syrien, les dirigeants israéliens ont affirmé qu'ils ne laisseraient pas la Syrie devenir la tête de pont de l'Iran, leur ennemi juré.

Aux premières heures de jeudi, l'armée de l'air israélienne a bombardé des sites militaires dans la région de Damas et dans le sud du pays, selon les médias étatiques syriens. Des correspondants de l'AFP à Damas ont entendu des explosions très fortes aux alentours de 01h15 (environ 23h15 GMT). La télévision d'Etat a diffusé des images montrant des explosions dans le ciel noir après l'entrée en action de la défense antiaérienne.

"Trois Iraniens" et sept autres combattants de nationalité étrangère membres de milices pro-iraniennes ont été tués dans les raids sur Kesswa, un secteur au sud-ouest de Damas plusieurs fois visé, selon l'OSDH qui dispose d'un vaste réseau de sources en Syrie. Huit soldats de la défense antiaérienne du régime de Bachar el-Assad ont péri dans les frappes sur les régions de Jisr Bagdad et Mazzé près de Damas, d'après l'ONG. Cinq combattants syriens d'une faction pro-iranienne ont été tués à Ezra dans la province méridionale de Deraa.



(Pour mémoire : Syrie: trois combattants pro-iraniens tués dans un raid israélien)



Deux vagues
Selon une source militaire syrienne, citée par l'agence officielle Sana, la défense antiaérienne est entrée en action en riposte à deux vagues de frappes israéliennes contre des positions dans la région de Damas, et dans celles de Deraa et de Qouneitra, deux secteurs jouxtant la partie occupée par Israël du plateau syrien du Golan. "L'attaque a fait huit blessés", a dit cette source sans faire état de morts.

Depuis le début du conflit, Israël a mené des centaines de frappes contre des positions de l'armée syrienne, iraniennes et du Hezbollah, deux alliés du régime Assad.

Mi-janvier, le régime syrien a accusé l'aviation israélienne d'avoir bombardé l'aéroport militaire T4 (centre), qui a selon l'OSDH tué trois combattants pro-Iran. Cette base a été plusieurs fois prise pour cible par des raids israéliens.

En novembre, l'armée israélienne a revendiqué une série de frappes contre des sites militaires du régime et de la force al- Qods des gardiens de la révolution iraniens. 23 combattants dont 16 étrangers ont péri, selon l'OSDH.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a ensuite confirmé que la force al-Qods, chargée des opérations extérieures d'Iran, faisait partie des cibles.



(Pour mémoire : Syrie : 8 paramilitaires irakiens tués dans une frappe aérienne)



Front d'Idleb
Déclenchée en mars 2011 avec la répression de manifestations antigouvernementales par le régime, la guerre en Syrie a fait plus de 380.000 morts et jeté sur la route de l'exil des millions personnes. Au fil des ans, le conflit a gagné en complexité avec l'implication de puissances régionales et internationales et l'arrivée de multiples milices étrangères et groupes jihadistes.

Sur un autre front de la guerre, le régime Assad poursuit une offensive meurtrière dans le nord-ouest syrien, reprenant de nombreux villages et localités d'Idleb, une région dominée par des jihadistes et où se trouvent des groupes rebelles. Pour la source militaire citée par Sana, "l'escalade israélienne ne va pas sauver les groupes terroristes armés qui s'effondrent à Idleb".

Depuis mi-décembre, les bombardements du régime et de son allié russe sur le nord-ouest ont tué plus de 300 civils, selon l'OSDH. En deux mois, un demi-million de personnes ont été déplacées par les violences, d'après l'ONU.

L'Union européenne a réclamé la fin des bombardements sur Idleb et l'ouverture d'un accès humanitaire pour les populations de la région.




Pour mémoire

Cinq combattants pro-iraniens tués dans des raids dans l'est de la Syrie

Trois combattants étrangers tués dans une attaque attribuée à Israël à Damas

Israël revendique des frappes de "grande ampleur" en Syrie, plus de 20 combattants tués


Des frappes israéliennes ont tué jeudi en Syrie 23 soldats syriens et combattants étrangers, dernière opération en date de l'Etat hébreu qui s'attaque à la présence militaire de l'Iran dans le pays en guerre, selon une ONG. Comme pour la plupart des précédentes attaques, l'armée israélienne n'a pas voulu commenter les nouvelles frappes, mais le régime syrien et l'Observatoire...

commentaires (6)

Dite seulement qu’elle avance l axe de la resistance a t elle accomplit ?!?!

Bery tus

15 h 17, le 06 février 2020

Tous les commentaires

Commentaires (6)

  • Dite seulement qu’elle avance l axe de la resistance a t elle accomplit ?!?!

    Bery tus

    15 h 17, le 06 février 2020

  • Pendant que le héros Bashar avance à Idlib contre les alliés de ces belliqueux usurpateurs , (et que bizarrement aucun commentaire enflammé ne se fait sentir) ces usurpateurs s'amusent à donner à leur population de quoi s'alimenter en propagande , qui ne marche que sur certains libanais bien de chez nous . Les israéliens , eux mêmes n'y croient plus . Une question intelligente , pourquoi depuis des années l'usurpation frappe , tue , détruit etc... et cela n'empêche pas les FORCES DES RESISTANCES DE PROGRESSER PAR AILLEURS . ON ATTEND UNE REPONSE AU NIVEAU DE LA QUESTION , mais svp pas du genre ouais..les usrpateurs ne veulent pas faire du mal à Bashr qui est leur allié et patati et patata ...ouais ...ouis...

    FRIK-A-FRAK

    12 h 55, le 06 février 2020

  • J'ai cru que les Russes protégeaient leurs sous fifes ..comme ils protégeaient Suleimani. La Syrie du loser Bashar est devenue pire que le Liban des années 70 quel revanche de l’histoire

    Liban Libre

    12 h 23, le 06 février 2020

  • ILS REPONDRONT LES SYRIENS ET LES IRANIENS, SUIVANT LA CHANSON HABITUELLE, EN TEMPS, LIEU ET MANIERE OPPORTUNS.

    L,EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    12 h 23, le 06 février 2020

  • Yalla faites nous voir ce fameux axe de résistance, a part bruler des drapeaux, tabasser des manifestants désarmés et de temps en temps poser des bombes pour tuer des civils je en vois pas grand-chose. Tout ce que je vois c’est que les pays appartenant à cet axe de losers Iran, Iraq , Syrie , Yémen et hélas Liban sont les seuls qui reculent alors que les autres avancent,. Même le Soudan l’a compris. Ah oui j’oubliais Hamas eux c’est des champions ils sont parvenus à emprisonner 2 millions de personnes

    Liban Libre

    11 h 54, le 06 février 2020

  • Quelle bande de losers. Il est vrai qu'il est plus facile de tabasser des femmes avec des batons

    Liban Libre

    11 h 17, le 06 février 2020

Retour en haut