Rechercher
Rechercher

Syrie

Trois combattants étrangers tués dans une attaque attribuée à Israël à Damas

La défense antiaérienne syrienne a tiré dimanche soir en riposte à des missiles israéliens et abattu l'un d'eux, avait rapporté l'agence officielle syrienne Sana. L'Etat hébreu n'a pas publiquement revendiqué la responsabilité des raids.

Des troupes israéliennes sur la partie annexée du Golan syrien le 23 décembre 2019. AFP / JALAA MAREY

Au moins trois combattants prorégime de nationalité étrangères ont péri dimanche dans une attaque attribuée à Israël contre des positions syriennes dans la banlieue de Damas, a rapporté lundi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

La défense antiaérienne syrienne a tiré dimanche soir en riposte à des missiles israéliens et abattu l'un d'eux, en banlieue de Damas, avait rapporté l'agence officielle syrienne Sana. Les missiles ont été tirés à partir de l'espace aérien libanais, ont rapporté des sites libanais postant sur les réseaux sociaux des vidéos montrant quatre missiles survolant le Liban au-dessus des régions de Rmeilé et Chehim au sud de Beyrouth. Dans ce cadre, le ministre sortant de la Défense, Elias Bou Saab, a dénoncé "les violations israéliennes" et appelé la communauté internationale à intervenir. "J'ai lu le rapport de l'armée libanaise sur les violations israéliennes de l'espace aérien libanais hier et l'attaque contre la Syrie à travers l'espace aérien libanaise. Cette attaque flagrante est condamnable et j'appelle la communauté internationale à intervenir pour empêcher ces atteintes répétées contre la souveraineté libanaise et pour évaluer l'étendue de leur gravité", a-t-il écrit sur son compte twitter. 

Selon l'OSDH, qui dispose d'un vaste réseau de sources en Syrie, les tirs israéliens ont ciblé des "positions syriennes et iraniennes". Trois combattants non syriens ont été tués par une roquette qui a atterri dans une zone située entre la banlieue d'Aqraba et le quartier voisin de Sayyida Zeinab, qui abrite un sanctuaire vénéré par les musulmans chiites, a indiqué l'OSDH. Selon l'ONG, ces combattants seraient des Iraniens, une information qui n'a toutefois pas été confirmée.


Israël n'a pas publiquement revendiqué la responsabilité des raids et une porte-parole de l'armée, interrogée par l'AFP, a déclaré: "Nous ne commentons pas les nouvelles en provenance de médias étrangers".

Depuis le début du conflit en Syrie en 2011, Israël a mené des centaines de frappes sur le sol syrien contre des cibles iraniennes et de milices pro-Téhéran, deux alliés du régime de Bachar el-Assad. Le 20 novembre, l'armée israélienne a revendiqué une série de raids de "grande ampleur" contre des positions du régime syrien et des forces iraniennes al-Qods, ayant tué 21 combattants dont 16 étrangers et deux civils, selon l'OSDH.

En juillet, neuf combattants prorégime, dont six Iraniens, ont été tués lors de raids dans les provinces de Deraa et de Qouneitra (sud). Un mois plus tard, l'armée israélienne a mené une frappe dans le village d'Aqraba, au sud de Damas, tuant deux combattants du Hezbollah et un Iranien.


Pour mémoire
Israël revendique des frappes de "grande ampleur" en Syrie, plus de 20 combattants tués

Frappes israéliennes près de Damas en réponse à des tirs de roquettes de Syrie

Des roquettes ont été tirées "sans succès" de la Syrie vers Israël, selon l'armée israélienne

Damas annonce avoir abattu un drone armé dans le sud de la Syrie



Au moins trois combattants prorégime de nationalité étrangères ont péri dimanche dans une attaque attribuée à Israël contre des positions syriennes dans la banlieue de Damas, a rapporté lundi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

La défense antiaérienne syrienne a tiré dimanche soir en riposte à des missiles israéliens et abattu l'un d'eux, en banlieue de...

commentaires (4)

LA RIPOSTE... COMME TOUJOURS... SERAIT DECIDEE ET EXECUTEE EN TEMPS ET LIEU OPPORTUNS. YE3NE ABADAN ! CHOU HAL TCHERCHOH...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

15 h 57, le 23 décembre 2019

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • LA RIPOSTE... COMME TOUJOURS... SERAIT DECIDEE ET EXECUTEE EN TEMPS ET LIEU OPPORTUNS. YE3NE ABADAN ! CHOU HAL TCHERCHOH...

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    15 h 57, le 23 décembre 2019

  • Ces tirs de l'usurpation n'impressionnent que le vol des mouettes qui traversent le pays. La fin de l'histoire est connue.

    FRIK-A-FRAK

    15 h 55, le 23 décembre 2019

  • Combattants étrangers pro-régime...mmmmm, des tibétains peut être?? Ou étrangers par leurs allures??... tout ça nous laisse perplexe...

    Wlek Sanferlou

    15 h 49, le 23 décembre 2019

  • Et pourquoi ils tirent depuis l'espace arien libanais??? l'armée syrienne n'a pas d'espace en syrie pour riposter??? Où est notre "soit disant" ministre de défense ou ministre des affaires étrangères ??? Ah OUI ils n'ont rien a foutre du Liban !!! C'est l’intérêt de la Syrie d'abord qui les intéresse!! N'est-ce pas????????????

    Assoun F

    10 h 09, le 23 décembre 2019