Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Le gouvernement Diab finalise sa déclaration ministérielle

Réunion du cabinet jeudi pour l'approbation définitive du texte.

Le Premier ministre libanais Hassane Diab (au centre) présidant la dernière réunion de la commission chargée de rédiger la déclaration ministérielle, le 3 février 2020 au Grand Sérail. Photo Dalati et Nohra

La commission de rédaction de la déclaration ministérielle a finalisé lundi soir le texte qui a fait l'objet d'une "lecture définitive" lors d'une ultime réunion au Grand Sérail, avant d'être présenté jeudi pour approbation en Conseil des ministres. C'est sur base de cette déclaration que le gouvernement de Hassane Diab va demander au Parlement de lui accorder sa confiance.

"Ce texte se concentre sur les dossiers économiques et financiers urgents qui préoccupent les citoyens", a affirmé la ministre de l'Information, Manal Abdel Samad Najd, à l'issue de la réunion de la commission. La ministre a confirmé que le texte prévoit un calendrier de réformes sur trois temps - 100 jours, un an et trois ans, soit jusqu’à la fin du mandat du président Michel Aoun, précisant que le gouvernement "ne cautionne aucun texte ayant fuité". "Il n'y a aucun ajustement fiscal. Néanmoins, la déclaration ministérielle comprend des réformes monétaires", a-t-elle ajouté.

La première mouture complète de la déclaration ministérielle avait été finalisée samedi. L'Orient-Le Jour a obtenu dimanche une version non finale du texte. De son côté, le ministre de l'Industrie, Imad Hobballah, a indiqué que la version finale du texte "diffère" de celle qui avait fuité.

"Quelques retouches au texte ont été faites", a indiqué pour sa part le ministre des Affaires sociales et du Tourisme, Ramzi Moucharrafiyé, précisant qu'il ne s'agit pas de "modifications sur le fond". "Le volet politique du texte n'a pas été modifié", a-t-il ajouté, affirmant que "les mesures fiscales et les procédures de contrôle vont toucher ceux qui, dans le passé, étaient exemptés et fuyaient les impôts".

La déclaration ministérielle doit être approuvée par le gouvernement lors d'une séance du Conseil des ministres, avant d'être transmise à la Chambre qui doit se réunir pour accorder ou non sa confiance au cabinet. Selon des sources citées par la chaîne locale LBCI, la séance du Parlement consacrée à l'examen de la déclaration ministérielle pourrait être fixée le mardi 11 février.

Dans la journée, le chef des Forces Libanaises, Samir Geagea, a annoncé que les députés FL assisteront aux séances parlementaires pour le vote de confiance mais qu'ils n'accorderont pas la confiance au nouveau cabinet.

Le Liban traverse sa plus grave crise économique et financière depuis 30 ans, couplée à une révolte populaire sans précédent déclenchée le 17 octobre, qui avait provoqué la chute du gouvernement de Saad Hariri.



Lire aussi

Une déclaration ministérielle qui se veut à la hauteur des défis

Les principaux points du projet de déclaration ministérielle (version non finale)

Un déficit après l’autre, l'éditorial de Issa GORAIEB

La déclaration ministérielle attendue : un véritable programme de travail..., le décryptage de Scarlett Haddad



La commission de rédaction de la déclaration ministérielle a finalisé lundi soir le texte qui a fait l'objet d'une "lecture définitive" lors d'une ultime réunion au Grand Sérail, avant d'être présenté jeudi pour approbation en Conseil des ministres. C'est sur base de cette déclaration que le gouvernement de Hassane Diab va demander au Parlement de lui accorder sa confiance."Ce...

commentaires (1)

A LA BONNE HEURE. ATTENDONS SA DECLARATION ET APRES SON ACCEPTATION PAR LA RUE ET PAR LES DONATEURS ET INVESTISSEURS DE LA CEDRE ET PAR LES AGENCES DE NOTATION ET PUIS SON APPLICATION. BIEN QUE CE N,EST PAS CE QUI EST ATTENDU.

L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION

22 h 33, le 03 février 2020

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • A LA BONNE HEURE. ATTENDONS SA DECLARATION ET APRES SON ACCEPTATION PAR LA RUE ET PAR LES DONATEURS ET INVESTISSEURS DE LA CEDRE ET PAR LES AGENCES DE NOTATION ET PUIS SON APPLICATION. BIEN QUE CE N,EST PAS CE QUI EST ATTENDU.

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION

    22 h 33, le 03 février 2020

Retour en haut