X

À La Une

Feltman "comprend le débat" sur d'éventuelles sanctions US contre Gebran Bassil

Liban

Pour l'ancien ambassadeur des Etats-Unis au Liban, l'ex-ministre libanais des AE et chef du CPL est "responsable de l'extension de l'influence du Hezbollah au Liban".

OLJ
26/01/2020

L'ancien ambassadeur des Etats-Unis au Liban, Jeffrey Feltman, a affirmé qu'il comprenait le débat sur d'éventuelles sanctions américaines contre l'ex-ministre des Affaires étrangères, Gebran Bassil, "responsable de l'extension de l'influence du Hezbollah au Liban".

"Les Etats-Unis n'avaient aucun problème à traiter avec M. Bassil en tant que ministre, d'autant que le Hezbollah ne peut étendre son influence sans lui", a déclaré M. Feltman, interrogé samedi par la chaîne arabophone al-Hurra, rappelant que le chef du Courant patriotique libre a été l'artisan de l'entente entre le CPL et le Hezbollah "qui lui a permis d'avoir un rôle national au Liban".

Interrogé sur l'opportunité d'imposer des sanctions à M. Bassil, le responsable US, qui rappelle qu'il n'est pas en charge du dossier des sanctions US, a déclaré que Washington avait "plusieurs moyens à sa disposition", exprimant sa compréhension quant à l'ouverture d'un débat sur des sanctions contre M. Bassil, "responsable de l'extension de l'influence du Hezbollah au Liban".

Gebran Bassil est l'une des figures les plus honnies du mouvement de contestation contre la classe dirigeante qui secoue le Liban depuis plus de 100 jours.

Par ailleurs, Jeffrey Feltman a affirmé qu'il était important de voir comment le gouvernement du nouveau Premier ministre Hassane Diab, "le plus proche du Hezbollah, de la Syrie et de l'Iran depuis 2005", allait répondre aux revendications des contestataires.

"Je ne recommande pas une rupture ou une suspension des relations avec le Liban et de l'aide que l'on lui apporte, mais il est très important de voir ce que ce gouvernement va faire, comment il va répondre aux revendications des contestataires et traiter les dossiers économiques. Le peuple libanais voit l'Occident comme une partie pouvant satisfaire ses aspirations. Nous devons rester des partenaires jusqu'à plus d'indications", a déclaré M. Feltman.




Sur la même chaîne, le secrétaire d’État adjoint américain aux Affaires du Proche-Orient, David Schenker, a affirmé que le cabinet Diab "a été formé et soutenu par le Hezbollah, au moment où les partis politiques hostiles à la formation chiite boycottent ce cabinet". Il a ajouté que Washington suivra de près l'engagement du nouveau gouvernement dans la lutte contre la corruption, alors que le Liban fait face à sa pire crise économique et financière depuis la fin de la guerre civile, et qu'une contestation populaire inédite le secoue depuis le 17 octobre 2019.



Lire aussi

Diab opposera-t-il son « réalisme » aux exigences internationales ?

Bassil passe un mauvais moment à Davos


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Sybille S. Hneine

Est ce à un pays étranger de sanctionner un ex ministre ou un ministre d'une république? Sous quel prétexte?
C'est au peuple de sanctionner ses dirigeants si besoin via les élections.
Les États-unis sont peut-être une démocratie. Le Liban aussi.

Quand on veut tuer son chien on dit qu'il a la rage.

Quel est le but final et réel des États-unis concernant le Liban?

Demain quoi encore?

PPZZ58

C'est grave. Est-il normal qu'un pays étranger dicte sa loi sur le monde entier et qu'il dise ce qui est bien ou ce qui est mal? Cette ingérence US est partisane et déstabilisante pour le Liban en cette période instable. Laissons le processus de changement avancer et donnons lui la chance d'aboutir. La feuille de route des US n'est pas celle de la révolution Libanaise. Les comptes à rendre de Mr Bassil ou de tout autre personne est devant le peuple Libanais. Les US sont en train de géo-politiser la révolution Libanaise et ce n'est surtout pas une bonne chose. La bonne manière d'aider la révolution est de geler les avoirs de toutes les PPE (personnes politiquement exposées) en attendant enquête; et pas seulement certaines choisies selon sa feuille de route.

Revoltution

Responsable ou pas il faut que ces gens foutent le camp de Hezbollah à CPL si on veut que les pays nantis nous aident
Pauvre Diab il ne recevra que des claques si jamais déjà qu’ils acceptent de le recevoir
Hezbollah tu as trop fait de mal fous le camp bon sang quant aux Chrétiens qui t ont soutenu le purgatoire les attend

Bustros Mitri

Ce que vous comprenez cher Monsieur, un très grand nombre de libanais le comprennent aussi...Les décideurs de l' ombre, veulent produire un gouvernement génétiquement modifié à partir de la meme graine, en brouillant les pistes de la paternité...
Ce gouvernement de la Halloween ne trompe personne avec ses masques d' abeilles laborieuses...

Marionet

Ce que JF a vraiment dit: "Je recommande de coopérer avec ce gouvernement et d'user de notre influence au Liban pour que ce gouvernement accomplisse sa mission. Je ne recommande ni le boycott de ce gouvernement, ni la suspension de l'aide au Liban". Ces propos sont très importants. Reste à savoir l'influence réelle de JF sur la politique US au Liban.

Marionet

Attention, la traduction des propos de JF n'est pas du tout fidèle ici. Son propos est très pragmatique et il préconise de ne pas boycotter le gouvernement Diab, voire de travailler avec lui, "à moins qu'il ne prouve" son incompétence. C'est pas pareil et c'est très important.

HABIBI FRANCAIS

Excellente idee sanctionner ce sinistre individu Bassile ...il faudrait en faire de meme avec Aoun.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

BASSIL... PARAVENT ET SERVITEUR DES DEUX MILICES IRANIENNES AU LIBAN.

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants