Rechercher
Rechercher

Liban

La fille de Kassem Soleimani dans la banlieue sud de Beyrouth

Dans une vidéo d'une trentaine de secondes, Zeinab Soleimani dit :"Tout d'abord, je parle l'arabe", provoquant les rires de son audience, lors d'un événement organisé par le comité féminin du Hezbollah.

La fille du général iranien Kassem Soleimani, Zeinab. Photo d'archives Site internet du guide suprême iranien/AFP

Zeinab Soleimani, la fille du général iranien Kassem Soleimani qui a été tué le 3 janvier dans une frappe de drone américain en Irak, était dans la banlieue sud de Beyrouth, où elle a prononcé un discours en hommage à son père, rapporte vendredi le site d'information Al-Aahd, affilié au Hezbollah.

Dans une vidéo d'une trentaine de secondes, Zeinab Soleimani dit en parfait libanais dialectal :"Tout d'abord, je parle l'arabe", provoquant les rires de son audience féminine. La fille de Kassem Soleimani remercie ensuite les organisatrices pour l'avoir invitée à prendre la parole lors de cette cérémonie. "Les moujahidines du Liban-Sud ont renforcé notre audace", ajoute la jeune femme.

La date du discours de Zeinab Soleimani n'est toutefois pas précisée.


"La fille de Soleimani dans la banlieue sud lors d'un événement organisé par le comité féminin du Hezbollah", écrit sur Twitter Hanine Ghadar, chercheuse libanaise et opposante au parti chiite, établie à Washington.



(Pour mémoire : Nasrallah : Nous sommes au début d'un long chemin menant au départ des troupes US)



La frappe américaine qui a tué Kassem Soleimani à sa sortie de l'aéroport de Bagdad a fait craindre un conflit entre l'Iran et les Etats-Unis. L'Iran a riposté quelques jours plus tard en tirant des missiles contre des cibles américaines en Irak, sans toutefois faire de morts. Dans le sillage de ces représailles, l'armée iranienne a abattu "par erreur" un avion de ligne ukrainien au départ de Téhéran, tuant 176 personnes.

Au Liban, le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a promis de venger la mort du général Soleimani en visant des cibles militaires américaines. Le leader chiite avait également confié que Kassem Soleimani lui avait rendu visite quelques jours avant sa mort. Le puissant général iranien se déplaçait souvent entre l'Iran, l'Irak et le Liban, et était considéré comme l'architecte de la puissance militaire iranienne dans la région.

Zeinab Soleimani avait électrisé les foules lors d'un discours guerrier prononcé à l'occasion des cérémonies d'hommage à son père, quelques jours après sa mort.


Pour mémoire

Nasrallah veut venger Soleimani, mais sans impliquer le Liban


Lire aussi

Trump raconte la frappe contre Soleimani : un compte à rebours et puis "boum"

Trump appelle Khamenei à "faire attention à ses mots"

Pompeo : L’assassinat de Soleimani fait partie d’une nouvelle stratégie de dissuasion

Washington détaille les « projets » de Soleimani et ses sanctions contre Téhéran


Zeinab Soleimani, la fille du général iranien Kassem Soleimani qui a été tué le 3 janvier dans une frappe de drone américain en Irak, était dans la banlieue sud de Beyrouth, où elle a prononcé un discours en hommage à son père, rapporte vendredi le site d'information Al-Aahd, affilié au...

commentaires (12)

Ça nous manque celle ci pauvre Liban .

Eleni Caridopoulou

10 h 29, le 25 janvier 2020

Tous les commentaires

Commentaires (12)

  • Ça nous manque celle ci pauvre Liban .

    Eleni Caridopoulou

    10 h 29, le 25 janvier 2020

  • Ça nous manque celle ci pauvre Liban .

    Eleni Caridopoulou

    20 h 33, le 24 janvier 2020

  • Ils croient tous que le Liban est devenu la Banlieue de Téhéran ! ils déchanteront très vite.

    Le Point du Jour.

    20 h 18, le 24 janvier 2020

  • ELLE A ETE INVITEE. ELLE EST VENUE. ELLE A PARLE. COMMENT ELLE EST ENTREE AU LIBAN C,EST UNE AUTRE HISTOIRE.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    18 h 19, le 24 janvier 2020

  • Ils se plantent, se multiplient et s'enracinent profondément mais certains les voient decamper "un jour", big LOL!

    Je partage mon avis

    17 h 12, le 24 janvier 2020

  • Si elle parle arabe cela veut dire qu'elle comprend l'expression el bébe Yelle byéjik minnou Rih, sid do w strih

    Sissi zayyat

    17 h 00, le 24 janvier 2020

  • Bienvenue à'obscurantisme et à la haine. Battman est là pour La banlieue sud. Une piqûre de rappel de temps en temps ne fait pas de mal. C'est aussi en cas où le réveil l’atteint.

    Citoyen

    15 h 21, le 24 janvier 2020

  • tu parles arabe? é hilli 3anna!

    Jack Gardner

    14 h 40, le 24 janvier 2020

  • Qu'elle rentre chez elle en emmenant toute la banlieue sud corps et bien avec elle ...

    Remy Martin

    14 h 01, le 24 janvier 2020

  • Le Hezbollah a pris le pouvoir Ali Khamenei va venir prendre le thé quand il voudra maintenant et pour économiser nous ferons une seule représentation diplomatique pour les deux pays ! On aurait dit à Fouad Chehab ou Solh ce que sera son pays 40 ans plus tard jamais ils n’auraient cru !

    PHENICIA

    14 h 00, le 24 janvier 2020

  • Se presser de dire que la riposte iranienne n'a fait aucune victime est erronée, il faudrait ajouter selon les dires de trump-pete. Parce que de plus en plus les langues se délient au pentagone et dans certains journaux américains de grande audience . Zeinab Souleymani continuera à porter haut le flambeau de la résistance aux envahisseurs yankys qui devront de toute façon decamper un jour de nos terres .NOS TERRES .

    FRIK-A-FRAK

    13 h 53, le 24 janvier 2020

  • par change de bon procéder, on aimerais bien, par exemple, qu'un fils Gemayel puisse allez exprimer a Teheran et publiquement les problèmes que le Hezb amène a notre pays. bien sure que les Mollah n'accepterais jamais la critique, tandis que eux se permette d'envoyer leur émissaire polluer ailleurs. Cette fille n'est pas n est pas la bienvenue dans notre pays car elle représente la haine et la destruction. rentre chez toi !

    Aboumatta

    13 h 46, le 24 janvier 2020