Monde

Pompeo : L’assassinat de Soleimani fait partie d’une nouvelle stratégie de dissuasion

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a déclaré lundi que l’assassinat du général iranien Kassem Soleimani intervenait dans le cadre d’une stratégie globale de dissuasion, alors que l’administration américaine avait auparavant justifié cette frappe par la menace d’attaques imminentes. Le commandant de la force al-Qods, qui est chargée des opérations extérieures de l’armée iranienne, a été éliminé le 3 janvier à Bagdad par un drone américain sur ordre de Donald Trump. Dans son discours à l’institut Hoover de l’université de Stanford, en Californie, Mike Pompeo a évoqué la stratégie américaine visant à établir une « réelle dissuasion » contre l’Iran, estimant que celles des administrations précédentes, républicaines et démocrates, avaient encouragé les « activités malveillantes » de Téhéran. Les démocrates au Congrès, ainsi que certains républicains, se sont interrogés sur la réalité des attaques imminentes avancées par l’administration américaine. Donald Trump a affirmé que Soleimani préparait des attaques contre quatre ambassades. Le président républicain a estimé lundi que cela n’avait « pas vraiment d’importance » si Soleimani représentait une menace imminente.


Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a déclaré lundi que l’assassinat du général iranien Kassem Soleimani intervenait dans le cadre d’une stratégie globale de dissuasion, alors que l’administration américaine avait auparavant justifié cette frappe par la menace d’attaques imminentes. Le commandant de la force al-Qods, qui est chargée des opérations extérieures de...

commentaires (0)

Commentaires (0)