X

À La Une

La neige recouvre les hauteurs du Liban

intempéries

Les écoles fermées dans le Haut-Metn, à Aley, dans le Chouf et à Denniyé.

OLJ
21/01/2020

La neige qui tombe depuis la nuit dernière a recouvert mardi matin plusieurs régions de basse montagne sur l'ensemble du territoire libanais, provoquant notamment la fermeture d'écoles dans certaines d'entre elles, alors que le froid et le vent se sont installés sur le littoral.

Ainsi, la plupart des établissements scolaires ont été fermés dans les jurds (arrières-pays) du Haut-Metn et de Aley, où la neige est tombée la nuit dernière jusqu'à moins de 1.000 mètres d'altitude, selon l'Agence nationale d'information (Ani, officielle).


Photo Ani


Sur les hauteurs du Chouf, jusqu'au mont Barouk et Aïn Zhalta, où 25 centimètres de neige sont tombés jusque-là, les écoles ont également fermé leurs portes.


Photo Ani


A Becharré, au Liban-Nord, la neige est tombée à partir de 900m d'altitude.

La neige a également recouvert les hauteurs de Denniyé, où les écoles situées à plus de 1.000m d'altitude ont été fermées.


Photo Ani


Dans le Akkar, il a neigé à partir d'une altitude de 900m. Dans le secteur de Sahlet Qamouaa, près de la localité de Akkar el-Atiqa, ce sont 25 centimètres de neige qui sont tombés. Les déneigeuses étaient en action depuis cinq heures du matin pour tenter de rouvrir les routes coupées à partir de 1.200m.


Photo Ani


Dans les régions de Rachaya et de la Békaa-Ouest, ce sont 40 centimètres de neige qui sont tombés sur les reliefs au-dessus de 1.200 mètres, où les déneigeuses étaient en action et où l'armée patrouillait.


Photo Ani


Une vague de froid et de vents forts balaie Hasbaya, où les habitants ont préféré rester cloîtrés chez eux, alors que les prévisions indiquent que le temps pourrait se gâter dans les prochaines heures.

Sur le littoral, à Tyr, les pêcheurs n'effectuent aucune sortie en mer, en raison des vents violents, mais pas à Saïda où les bateaux étaient de sortie en fin de matinée.


Le bord de mer à Tyr. Photo Ani



Une nouvelle perturbation doit arriver jeudi soir sur le Liban.



Pour mémoire

Éboulement à Mansourieh, cratère à Jal el-Dib : les intempéries font de nouveaux dégâts au Liban

Des précipitations catastrophiques inondent l’autoroute-sud, bloquant des milliers de voitures


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

SOUS LES PAVÉS LA PLAGE

La neige ne fait que recouvrir . Quand elle fondra on redecouvrira ce qu'il y a en dessous .

Toute la crasse des politiciens libanais depuis l'indépendance.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LE PAYS EST BEAU. MON DIEU COMBIEN SES POLITICIENS SONT LAIDS ! ET INDIGNES ! ET CORROMPUS ! ET INCOMPETENTS ! ET M,ENFOUTISTES ! ET... VOLEURS !!!

Eddy

Enfin le blanc vient pour retirer un peu de Noir de notre cher pays.

Dernières infos

Les signatures du jour

impression de Fifi ABOU DIB

Les démons du fatalisme

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants