Rechercher
Rechercher

Liban

Contestation : un homme s'immole par le feu place Riad el-Solh

Un témoin cité par la LBCI affirme que l'homme serait âgé d'une cinquantaine d'années et avait menacé de s'immoler plus tôt en journée. Ce témoin affirme que la victime souffre de brûlures au niveau des jambes et au bras.

Le lieu où un homme s'est immolé par le feu, le 7 décembre 2019, place Riad el-Solh à Beyrouth, avant d'être secouru par des manifestants. Photo Clotilde Bigot

Un homme s'est immolé par le feu samedi en début de soirée sur la place Riad el-Solh, au milieu d'une foule de manifestants venus crier leur colère contre le pouvoir politique, au 52e jour d'une contestation populaire inédite contre les responsables accusés de corruption et d'incompétence.

Selon les images de la LBCI, retransmises en direct, un homme s'est aspergé d'essence avant de s'immoler parmi la foule. Un photographe de l'AFP a vu des manifestants éteindre avec leurs vestes ou des couvertures les flammes au niveau des jambes de l'homme qui n'a pas perdu conscience. Des ambulances sont accourues sur place en se frayant difficilement un chemin parmi les protestataires. L'état de santé de la victime n'est toujours pas connu. L'homme a été évacué par les secouristes et admis à l'hôpital Geitaoui, à Achrafieh.

Un témoin cité par la LBCI affirme que l'homme serait âgé d'une cinquantaine d'années et avait menacé de s'immoler plus tôt en journée. Ce témoin affirme que la victime souffre de brûlures au niveau des jambes et au bras.

Plusieurs cas de suicides sur fond de crise économique et sociale ont été enregistrés ces derniers jours, provoquant l'émoi dans le pays. En février, un père de famille s'est immolé par le feu dans la cour d'école de sa fille, après le refus de cet établissement privé de lui délivrer une attestation de scolarité en raison d'impayés.

Environ un tiers des Libanais vivent sous le seuil de pauvreté, selon la Banque mondiale (BM), tandis que le chômage, qui atteint plus de 30% chez les jeunes, n'a eu de cesse de grimper ces dernières années.
Si la crise se prolonge, la moitié de la population pourrait sombrer dans la pauvreté, a récemment mis en garde la Banque mondiale, qui prévoit une récession économique pour 2019 avec un taux de croissance négatif de -0,2%.
Le Premier ministre démissionnaire libanais, Saad Hariri, a plaidé vendredi pour une aide financière auprès de plusieurs pays arabes et occidentaux.


Lire aussi

Convois, marche de femmes, sit-in : un samedi de forte mobilisation dans tout le Liban

La révolte libanaise devra se faire révolution ou mourir

Vers un « dimanche de la colère » et une grève, lundi, contre un gouvernement « folklorique »

Trois propositions pour consolider les acquis de la révolution


Un homme s'est immolé par le feu samedi en début de soirée sur la place Riad el-Solh, au milieu d'une foule de manifestants venus crier leur colère contre le pouvoir politique, au 52e jour d'une contestation populaire inédite contre les responsables accusés de corruption et d'incompétence.

Selon les images de la LBCI, retransmises en direct, un homme s'est aspergé d'essence...

commentaires (2)

Si ces immolations ou suicides pouvaient provoquer une prise de conscience sur les pilleurs de l'état libanais j'aurais été le 1er à soutenir cette "révolution" en m'engageant physiquement dans ce mouvement. Il faudra combien de tués blessés ou morts pour comprendre que ces voleurs n'ont aucun état d'âme, et des stupides canards vont continuer à chanter les rengaines de leur stupidité. Je vais faire comme tout le monde et faire semblant de croire à leur RÊVE.

FRIK-A-FRAK

19 h 40, le 07 décembre 2019

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Si ces immolations ou suicides pouvaient provoquer une prise de conscience sur les pilleurs de l'état libanais j'aurais été le 1er à soutenir cette "révolution" en m'engageant physiquement dans ce mouvement. Il faudra combien de tués blessés ou morts pour comprendre que ces voleurs n'ont aucun état d'âme, et des stupides canards vont continuer à chanter les rengaines de leur stupidité. Je vais faire comme tout le monde et faire semblant de croire à leur RÊVE.

    FRIK-A-FRAK

    19 h 40, le 07 décembre 2019

  • UNE AUTRE VICTIME DE LA SITUATION INTOLERABLE IMPOSEE AU PAYS PAR LES CPL, HEZBO ET AMAL SOUS ORDRE PERSIQUE.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    18 h 52, le 07 décembre 2019