Le billet de Gaby NASR

Flagorneurs divins

Billet
Gaby NASR | OLJ
06/12/2019

Cette propension qu’ont certains à vouloir toujours s’exciter pour les bouviers de la politique, au prétexte qu’ils seraient providentiels, divins et tout le tintouin ! En plus de 40 ans, ils les ont pourtant tous essayés. En groupe ou à tour de rôle. Avec leurs panses rebondies, leurs mandats, leurs législatures, leurs gouvernements très peu ragoûtants aux bilans désespérément vides et du fond desquels rien ne présage ni ne surnage.

Évidemment, la palme de la flagornerie est donnée cette semaine aux deux ahuris qui ont octroyé une promotion divine, l’un à Orangina 1er placé d’office au-dessus de Dieu le Père, l’autre lui adjoignant avec force trémolos le Basileus, mais plus modestement tous deux rétrogradés sur l’échelle céleste et placés de part et d’autre du Christ. Les Libanais peuvent dormir tranquilles : s’ils n’ont toujours pas de gouvernement, ils auront au moins en haut lieu de quoi faire la multiplication des pains et guérir les lépreux et les paralytiques.

La bananeraie locale avait déjà connu pareilles extravagances, lorsqu’il y a une trentaine d’années des bourgeoises allumées et des ménagères palpitantes étaient venues déposer les bijoux de famille aux pieds de Mongénéral. Le truculent spectacle laissait penser déjà à la tournée de Jésus en Galilée.

Mais il n’y a pas que chez les partisans du parti agrume qu’on trouve des idolâtres. La Futuroscopie aussi a ses paillassons adorateurs. Ceux-là n’ont pas digéré que leur patron s’en aille en claquant la porte, vidant du coup le premier fauteuil sunnite de prestige, pendant que les deux autres roitelets rivaux gardent les fesses bien vissées sur leurs trônes respectifs. Ce qui explique le clafoutis à l’acide sulfurique qui règne en permanence à Tripoli et au Akkar. Planquez vos miches, la guerre des demi-dieux est déclarée !

Idem chez les chiites qui ont aussi leurs bigots. Pour eux, c’est le patron du Hezbollah qui donne le « la » : « Les USA financent les manifs. » Oui, chef ! « Bachar el-Assad est innocent comme l’agneau qui vient de naître. » Oui, chef ! « Le réchauffement climatique est une invention israélienne. » Oui, chef ! À ce train, il n’aura aucun mal à mener ses ouailles jusqu’à la libération du Liechtenstein. Il a d’ailleurs déjà fait breveter son concept de la vie active d’un être humain : 25 ans d’intifada, 25 ans de résistance, 25 ans de guerres et de libérations diverses. Bien sûr, cela vaut tous les diplômes et à 75 ans passés, le militant branlant pourra toujours claper sa purée, le regard attendri posé sur ses missiles. Allez, une dernière tournée de « Mort à l’Amérique », avant d’aller regarder le Baron barbu le soir à la télé.

Certes, il n’est pas interdit d’admirer un homme politique. Mais pour cela, faudra d’abord commencer par cesser de le voir avec l’œil de son domestique.

gabynasr@lorientlejour.com

À la une

Retour à la page "Billet"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

DAMMOUS Hanna

Comment voulez vous vous débarrasser de 2 milles ans de tribalisme bien ancré. Les sociologues déclarent qu'une société à besoin de cinq cents ans au minimum pour muter.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

JE NE PEUX RIEN Y AJOUTER. J,AI RI A DEFAUT DE PLEURER. ILS SONT DEVENUS TELLEMENT COMIQUES ET TELLEMENT RISIBLES NOS ABRUTIS. D,AUTHENTIQUES POLICHINELLES...

Helou Nelly

Merci Gaby pour cet instant fugitif de détente que nous procure ton billet dans ce marasme politico Techno financier économique et social. Çela fait du bien de rire de temps à autre.
La chute de ton texte est excellente.

SOUS LES PAVÉS LA PLAGE

S'il y'a quelqu'un au Liban qui ne perd jamais son moral , c'est bien Gaby Nasr .

Tant qu'on ne touchera pas à son salaire lol....

Prenez pas cette vanne au 1er degré svp . Et PUBLIEZ svp .

Sissi zayyat

Il n'y a pas meilleure façon de se déclarer chef de guerre tout en restant planqué dans un bunker au 10e sous-sol et d'envoyer des jeunes à l'abattoir pour continuer de terroriser.
Tous les chefs de guerre que nous avons connu à travers la lecture des livres d'histoire étaient au premier rangs dans les batailles pour montrer l'héroïsme et encourager leurs troupes sauf le HN. Lui préfère qu'on se sacrifie pour lui.
Quel courage!
Cela montre le degré d'investissement de ses sbires affamés d'abord et promus s'ils reviennent vivants à des postes inespérés et payés grassement par les caisses de notre état. Voilà d'où vient leur dévouement. Sinon ils ne doivent espérer ni aide ni poste correspondant à leurs diplômes. C'est mourrir pour lui ou mourir à cause de lui telle est la doctrine du parti RESISTANT.
Tant pis pour ceux qui ne l'ont pas encore compris, il est là pour aider les chiites.

Revoltution

Accepter des technocrates c ‘est enclencher inévitablement des conséquences et mesures générant des terreurs extrêmes car :
- Hezbollah fini les armes
- Chef de clan fini le système confessionnel fini leur emprise
- Bien sur finie la corruption
- Finie l’emprise Syrienne car elle est toujours là
- La famine causée par les Turques à démarré le calvaire du Liban et la crise aiguë actuelle qui affame la moitié de notre peuple clôturera ce long chemin cauchemardesque subi par trois à quatre générations de sacrifiés Grâce à nos technocrates dont la tâche est facile car on démarre de zéro.

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants