X

À La Une

"Bassil parie sur une fitna entre sunnites et chiites", accuse Ahmad Hariri

Liban

"Le CPL œuvre à rapprocher les Libanais", répond le parti aouniste.

OLJ
02/12/2019

Ahmad Hariri, secrétaire général du courant du Futur, la formation du Premier ministre démissionnaire Saad Hariri, a accusé lundi le chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, de "parier sur une sédition entre sunnites et chiites", dans un contexte de bras de fer entre les deux partis liés jusque-là par un compromis présidentiel sérieusement ébranlé par le mouvement inédit de contestation contre le pouvoir entré aujourd'hui dans son 47e jour.

Ahmad Hariri réagissait au préambule du journal télévisé de dimanche soir de la chaîne OTV, organe du CPL, dans lequel il était question de remettre en cause l'action de plusieurs Premiers ministres ces 60 dernières années au Liban que le journal, les accusant de "bouderies".

"Qui est le génie de la sédition qui a inspiré à OTV ce préambule politique empli de haine touchant les fondements même de la coexistence et de la paix civile ?", s'est interrogé le secrétaire général du Futur dans un communiqué. "La chaîne du CPL a diffusé des propos dangereux selon lesquels les chefs de gouvernement qui se sont succédé sont responsables des crises, des problèmes économiques et des guerres civiles depuis les années 50. La chaîne à attribué aux chefs du gouvernement tous les maux du pays avant d'inciter les musulmans à la confrontation, pavant la voie à une sédition", a déclaré Ahmad Hariri. "Si Gebran Bassil parie sur une sédition entre sunnites et chiites et utilise sa chaîne de télévision pour inciter à cela, nous lui disons haut et fort de jouer sur un autre terrain. Le déni désolant dans lequel vit la direction du CPL ne justifie pas la fuite en avant face aux défis en falsifiant l'histoire et en cultivant les rancunes dont les Libanais ont payé le plus lourd tribut", a conclu le cadre de la formation de Saad Hariri.


La réponse du CPL

Le bureau médias du CPL n'a pas tardé à répondre à ces propos. "Il est triste qu'Ahmad Hariri tienne des propos communautaires répugnants, illustrant les provocations de la composante auquel il appartient", indique la formation dans un communiqué. Assurant que le parti fondé par Michel Aoun et dirigé par Gebran Bassil "ne fait pas, lui, pression sur les médias et ne les dirigent pas", en allusion à la chaîne du Futur, organe du parti de M. Hariri, le communiqué ajoute que le préambule du JT d'OTV "n'illustre pas la position du CPL et n'est pas écrit pas par son chef".

"Le CPL œuvre à rapprocher les Libanais pour éviter la sédition, particulièrement entre les communautés sunnite et chiite. C'est ce qui nous a amenés à sceller un compromis politique qui a assuré la stabilité et la sécurité du pays", poursuit ce texte, appelant à la formation d'un gouvernement "productif sauvant le pays de l'effondrement économique". "Le temps n'est pas aux provocations politiques et confessionnelles", indique ce texte.

"Le fait que le CPL se désolidarise du préambule d'OTV montre la pertinence des propos d'Ahmad Hariri", a réagi le bureau médias du courant du Futur.

Saad Hariri avait présenté le 29 octobre sa démission sous la pression de la rue. Mais depuis, aucune avancée n'a été enregistrée concernant la formation d'un futur gouvernement, les tractations s'éternisant entre les parties. En effet, alors que M. Hariri et sa formation exigent un gouvernement de spécialistes non-affiliés politiquement, le CPL et le tandem chiite préconisent la formation d'un cabinet techno-politique.


Lire aussi

La révolution de la dignitél'édito d’Émilie SUEUR

Le mouvement de protestation et les pièges de la politisationle décryptage de Scarlett HADDAD

Les FL et le mouvement contestataire : entre profil bas pragmatique et prudence tactique

Aounistes et contestataires se défient sur la route du palais présidentiel

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Sissi zayyat

Les idées de im Bassil sont inépuisables. Il a beau recevoir des râteaux il continue en espérant qu'un subterfuge nouveau finisse par prendre et enfin allume la mèche.

Même pas en rêve petit va voir ailleurs si nous y sommes.

Wlek Sanferlou

Du charabia inutile au libanais! Où sont les décisions, les actions et leurs applications pour résoudre tout nos problèmes urgents!

L'ère des feuilletons est révolu, le peuple se revolte car le peuple et la nations ont des besoins urgents!

Marie-Hélène

Meme pas en rêve ,petit Bassile. Votre subterfuge est eculé . Ca ne marche plus! Degagez et qu’on n’entende plus parler de vous.

Yves Prevost

"Le CPL œuvre à rapprocher les Libanais"
Il vaut mieux lire ça qu'être aveugle, mais tout de même...
Le CPL et l'OTV, à l'image de leur chef, sont des spécialistes dans l'art de réveiller les vieux démons.
Par ailleurs, c'est une curieuse façon de rapprocher les libanais que d'envoyer des gorilles les tabasser.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

CPLISTES LES PARAVENTS DES DEUX MILICES IRANIENNES ET PARTAGEANT LEURS EXACTIONS.

Honneur et Patrie

Il est impensable, indiscutable et impossible que les préambules de l'OTV ne soient pas dictés par les dirigeants du CPL. Le mensonge est le sel des hommes !

Gebran Eid

L'ABU DE POUVOIR N'EST QU'UNE CORRUPTION FLAGRANTE À VISAGE DÉCOUVERT. ÉTANT UN PARTI POLITIQUE ET POSSÉDANT EN MÊME TEMPS UNE CHAINE TV, EST UN SCANDALE. C'EST L'ESSENCE DE L'ABU DE POUVOIR. PLUSIEURS PARTIS POLITIQUE POSSÈDENT DES CHÊNES TV. CHAQUE JOURNALISTE QUI PRATIQUE DANS L'UNE DE CES CHÊNES LÀ. N'EST QU'UN MERCENAIRE QUI PROPAGE UNE IMAGE POUR LE COMPTE DU PROPRIÉTAIRE.

RAFIC 2005


En médecine on l’appelle le bacille orange et permet par une savante infection du citoyen Libanais de transformer en lui les pensées bibliques en pensées Persanes c est le syndrome des globules oranges .
Pour lui remède existe la phase révolutionnaire d’inoculation d’anti virus a débuté !!

Jean Michael

De grace que ce Pygmalion n'essaye pas de nous rapprocher.Nous n'avons pas besoin de lui car nous le peuple libanais ne sommes pas desunis. C'est lui qui cree la dissension se croyant incontournable. C'est un BLATAJI par excellence!

Sissi zayyat

Les idées de im Bassil sont inépuisables. Il a beau recevoir des râteaux il continue en espérant qu'un subterfuge nouveau finisse par prendre et enfin allume la mèche.

Même pas en rêve petit va voir ailleurs si nous y sommes.

Sissi zayyat

Les idées de im Bassil sont inépuisables. Il a beau recevoir des râteaux il continue en espérant qu'un subterfuge nouveau finisse par prendre et enfin allume la mèche.

Même pas en rêve petit va voir ailleurs si nous y sommes.

TrucMuche

N'importe quoi ! Apprendre à balayer devant sa porte ne semble pas être quelque chose que les gens qui nous ont dirigés savent faire. En particulier…. Tous et quand ont dit tous, c'est tous.
Certains, qui ont eu la possibilité de faire mieux que les très vieux, ont enfoncé le pays dans sa misère. Je pense en particulier à ceux, tellement intelligents, qui tiennent le pays depuis 2006.
En taule !

Tabet Ibrahim

OTV : un organe fielleux de propagande et de désinformation

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

Les changeurs, nouveaux rois des dollars

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants