X

À La Une

Berry : Le Liban est comme un bateau qui coule petit à petit

Liban

Joumblatt dénonce la "schizophrénie dans les plus hautes sphères", en référence au camp aouniste.

OLJ
18/11/2019

Le président du Parlement libanais, Nabih Berry, a affirmé que le Liban était "comme un bateau qui coule petit à petit", alors que l'impasse politique est totale depuis que Mohammad Safadi a renoncé à diriger le prochain cabinet, provoquant une guerre des mots entre le courant du Futur du Premier ministre démissionnaire Saad Hariri et le Courant patriotique libre de Gebran Bassil.

"Sur le plan gouvernemental, la situation actuelle est dans une impasse totale, en attendant de nouveaux développements à tout instant, mais jusque-là, nous sommes au point mort", a déclaré M. Berry à ses visiteurs, cité lundi par le quotidien al-Joumhouria

Selon ces propos, le chef du Législatif continue de parier sur "un retour de Saad Hariri au poste de Premier ministre", et "la formation d'un gouvernement pour remédier le plus vite possible à la situation actuelle, qui a atteint un point très dangereux". "Le pays est comme un bateau qui coule petit à petit. Si nous ne prenons pas les mesures nécessaires, il coulera en entier", a prévenu le président de la Chambre. 

Le mouvement de contestation sans précédent contre l'ensemble d'une classe dirigeante accusée de corruption et d'incompétence se poursuivait lundi, pour le 33ème jour consécutif, dans un contexte de crise économique aiguë, au lendemain de nombreuses manifestations qui ont eu lieu dans plusieurs villes au Liban et à l'étranger pour maintenir la pression. Cette crise a poussé le Premier ministre Saad Hariri à présenter la démission de son cabinet le 29 octobre. Aucune annonce officielle n'a toutefois été faite jusque-là par le chef de l’État Michel Aoun, qui doit procéder selon la Constitution à des consultations parlementaires à l'issue desquelles il devra désigner un Premier ministre pour former le prochain cabinet.



(Lire aussi : Nouveau gouvernement : les compteurs remis à zéro)



"Schizophrénie"
Après le désistement de Mohammad Safadi, le courant Futur et le CPL se sont rejetés la responsabilité de l'échec de l'option de l'ancien ministre et richissime homme d'affaires, dont la candidature avait été massivement critiquée par la rue.

Dans la journée, le leader druze Walid Joumblatt a dénoncé la "schizophrénie dans les plus hautes sphères".  "On voit donc que la schizophrénie règne dans les plus hautes sphères qui sont dans l'incapacité de céder ou de renoncer au pouvoir pour une alternative transitoire et moderne, allant jusqu'à une Troisième République, après la mort de la Deuxième", a écrit M. Joumblatt sur Twitter. "Le plus important pour le Parti socialiste progressiste est de se moderniser et de changer afin de faire face aux défis et aux calomnies. Être ou ne pas être...", conclut ce message.

"La schizophrénie règne dans vos sphères et guide vos comportements", a aussitôt réagi avec virulence Ziad Assouad, député CPL de Jezzine sur Twitter. "Vous portez des masques, vous volez, vous rejetez les responsabilités, vous faites couler le sang et les larmes. Vous surfez sur la vague et vous exploitez la révolution. Vous voulez une Troisième République, mais ça ne sera pas la bonne tant que vous ne guérissez pas votre schizophrénie avec des médicaments pour nettoyer la République de ses déchets politiques", a-t-il ajouté.



Lire aussi
Les dessous de la parenthèse Mohammad Safadi
le décryptage de Scarlett HADDAD

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Gazal Gabriel

M. Berri, vous êtes bien sympa. Bizarre de déclarer que le bateau coule alors que vous êtes celui qui tient le gouvernail depuis belle lurette. Arrêtez donc vos déclarations insipides et reconnaissez que vous n’avez plus aucune légitimité.
Ayez l’intelligence de reconnaitre l’impasse dans laquelle vous tous vous trouvez et laissez le champ libre pour une passation pacifique à ceux qui sont capables de mener le Liban à bon port.

EL KHALIL ABDALLAH

le CPL fait partie integrale ( avec Amal, Hezbollah, et le futur) du probleme mais continue de vivre dans un deni toatal.

EL KHALIL ABDALLAH

le CPL se considere ne pas etre concerne dans tout ce qui se passe mais il fait par contre partie integrale( avec Amal,Hezbollah et le courant du futur ) du probleme .C

Wlek Sanferlou

"Si nous ne prenons pas les mesures nécessaires, il coulera en entier"

Ah bon...si on compte sur la clique au pouvoir et leurs comparses chef de milices, la solution sera du sparadrap, étanche S'il Vous Plait, pour nous passager du bateau et pour eux un luxueux yacht de sauvetage pour les emmener au loin!

Un film d'horreur bien de chez nous...

Citoyen

Y a t il une raison qui empêche ma participation de temps en temps? J'aimerais le savoir.
Merci

Ziad Gabriel Habib

Alors pourquoi gaspiller une séance parlementaire sur des sujets non prioritaires au lieu de se concentrer sur les priorités?

gaby sioufi

on doit rappeler au assouad ziad qu'ils EN ONT DIABLEMENT PROFITE EUX !

Eleni Caridopoulou

La troisième république seront les les Ayattollah et l'Iran merci Mr Berri

Irene Said

Il fait pitié...c'est tout, d'être à ce point inconscient du ridicule d'une telle déclaration en ce moment...
Irène Saïd

BOSS QUI BOSSE

Dans ce navire de corrompus de toutes espèces, Berry sera le dernier à être débarqué, vu qu'il est le capitaine.

Les femmes et les enfants d'abord.

Jean Michael

une Troisième République, mais ça ne sera pas la bonne tant que vous ne guérissez pas votre schizophrénie avec des médicaments pour nettoyer la République de ses déchets politiques"

Il faut un dechet pour reconnaitre un dechet!

Le fondateur de son parti et son chef qui croit etre ne de la cuisse de Jupiter doivent etre juges pour incitations a la haine d'autrui.

Marionet

Je ne comprends pas que l'OLJ continue à faire de la place pour des déclarations sans intérêt aucun, qu'il s'agisse de celle de Berri ou de Joumblatt. Du bla bla bla, l'occasion d'exister. Killoun yaani killoun!

Remy Martin

Allez, les vieux serpents calcifiés qui sifflent sur nos têtes ... OUT !

IMB a SPO

Visse sur son siege depuis plus de 25 ans, cet homme croit quíl est credible?????

Gebran Eid

C'EST INIMAGINABLE QUE BERRI NOUS ADRESSE À NOUS AVEC CES INFORMATIONS. ON DIRAIT QU'IL EST LE DERNIER À SAVOIR QUE LE BATEAU COULE. IL COULE GRACE À QUI MONSIEUR BERRI ?

Sissi zayyat

Le ridicule ne tue pas. La preuve ils sont tous, bien qu'agonisants, vivants et ils continuent à la ramener.
Des qu'il y a un tweet ou une phrase de n'importe quel bord ils sont là dans les secondes qui suivent pour répondre avec leur style à vomir Du berger à la bergère.
Mais depuis plus d'un mois des centaines de milliers dans la rue et sur les réseaux sociaux s'époumonent à leur dire, nous ne voulons plus de vous. Ils continuent à se réunir et discuter du partage du bifteck sans un mot pour le peuple.
Comme si ce pays était leur propriété.
Si ce n'est pas du mépris je ne sais quel qualificatif donner à leur attitude. On sèche.

B M

Si tu ne sens aucune honte, fais (ou dis) ce que tu veux. Non mais aucune vergogne ce monsieur qui nous a mis dans ces beaux draps. Quant au CPL, il n’est ni P ni L mais courant vers l’Iran avec encore l’espoir du gendre d’accéder à la présidence. Raisonnez-le quelqu’un, il s’est brûlé lui-même à maintes reprises. Pas besoin de piétiner et attendre, mieux vaut partir tout de suite.

HAYEK FADI

Un autre Ponce Pilate qui semble se laver les mains.Nommez un premier ministre qui soit NEUF.Nous avons au moins une bonne dzaine de sunnites integres intelligents et verses dans la direction de grandes societes qui pourraient tenir le gouvernail du bateau pour une periode intermediaire.Il s'agit juste que nos "presidents" aient un sursaut d'honnetete.......

Élie Aoun

Don corleone assasinait ses ennemis et assistait a leurs enterremebts

Honneur et Patrie

"Le Liban est comme un bateau qui coule petit à petit". (Nabih Berry).
Le paquebot "Titanic" avait coulé petit à petit en 1912 à la suite d'une collision avec un iceberg dans l'Atlantique-Nord, tandis que le Liban avait commencé à couler depuis 1948 en recevant à bras ouverts les Palestiniens, il a continué à couler depuis la création du Hezbollah en 1992 comme armée supplétive au Pasdaran au Liban, il a continué à couler en accueillant un million six cent mille déplacés syriens, il coulera totalement si la même bande reviendrait au pouvoir dans le prochain gouvernement.

LA VERITE

La schizophrénie règne dans vos sphères et guide vos comportements", a aussitôt réagi avec virulence Ziad Assouad, député CPL de Jezzine sur Twitter.

OUI C'EST BIEN CELA LA SCHIZOHRENIE REGNE CHEZ NOUS ET CHEZ VOUS C'EST LA VOLONTE DE SAUVER LE PAYS EN RESTANT ASSIS SUR VOS CHAISES POUR ACCUMULER PLUS D'ARGENT

VOUS N'EN AVEZ PAS POUR LONGTEMPS , VOUS LE SAVEZ BIEN

Vous voulez une Troisième République, mais ça ne sera pas la bonne tant que vous ne guérissez pas votre schizophrénie avec des médicaments pour nettoyer la République de ses déchets politiques", a-t-il ajouté.

C'EST EXACTEMENT LES DECHETS QUE NOUS VOULONS NETTOYER CAD TOUS LES GENS QUI ONT ETE AU GOUVERNEMENT DEPUIS 1990 ET SURTOUT CEUX QUI ONT PARTICIPE DE PRES OU DE LOIN AU PILLAGE DU PAYS DEPUIS LES 3 ANS DU REGIME DIT FORT DE AOUN ET DU CPL/HEZBALLAH/AMAL.

Votre debacle d'hier a la presidence des avocats en dit long sur les mentalites que vous denoncez

VOUS N'EN AVEZ PAS POUR LONGTEMPS VOUS LE SAVEZ BIEN

M.E

Ça fait des décennies que les libanais et leurs leaders se servent sur son bois. Alors oui bon, il finit par couler.

Jack Gardner

ah bon!?, il a pas encore coulé totalement?

RAFIC 2005

La différence entre les Phéniciens d’hier et les phenipersans d’aujourd’hui c’est qu ‘hier nous tirions l ancre vers le haut pour naviguer et qu’aujourdhui c est l ancre qui nous tire vers le bas pour couler
Gens du pouvoir il ne faut plus parler car vous n êtes plus audible car vous n êtes plus crédibles

Michel Ferneini

... qu'il se casse... et j'espère cher L'Orient-Le jour que vous allez publier de moins en moins les déclarations de ces corrompus, qui pendant trop longtemps ont pris les libanais pour des abrutis et que vous allez surtout ne plus publier du tout les photos de ces vétustes, sinistres et voraces personnages.

Zeidan

Et qui fait les trous dans le bateau ? ... après les phéniciens qui ont été des grands navigateurs avec des bateaux dignes de ce nom, aujourd'hui une classe politique qui perce les bateaux et qui n'a plus aucune connaissance pour faire naviguer un pays dans des eaux calmes ...

Antoine Sabbagha

Alors la rue a raison kellon veut dire kellon tous doivent partir sans exception et pourquoi ne pas former un gouvernement dans l 'ombre pour sauver le pays de cette mascarade .

Zovighian Michel

Kelloun Yaani Kelloun.

Les observations de Berri sont pathétiques. Il se comporte comme si il ne sent pas visé par la révolte

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ET PUISQUE VOUS SAVEZ VOUS ET L,AUTRE MILICE QUE LE BATEAU COULE POURQUOI VOUS N,ACCEPTEZ PAS HARIRI AVEC UN GOUVERNEMENT DE TECHNOCRATES POUR SAUVER LE BATEAU ET VOUS PERSISTEZ A VOULOIR RETOURNER AUX GOUVERNEMENTS DITS CONSENSUELS OU PARALYTIQUES PAR NAISSANCE ?
LES DEUX MILICES IRANIENNES ET LE PARAVENT CPL SONT LA MALEDICTION QUI FRAPPE LE PAYS.

FAKHOURI

si le Liban coule vous êtes un des principaux responsables qui ont mené le Liban à la faillite
Vous n'avez pas honte avec votre déclaration ?
Prenez donc votre retraite et le Liban ira nettement mieux sans vous

Yves Prevost

Le bateau coule, et, enfermé dans sa cabine, le capitaine refusé de donner des ordres.
Pour toute personne normalement constituée, une "situation exceptionnelle " nécessite des mesures rapides. Pour la présidence, on prétend justifier par cette "situation exceptionnelle", le retard de trois semaines dans le lancement des consultations parlementaires!
Quelqu'un peut-il y comprendre quelque chose ?

C- F- Contributions et Interprétations


""Le président du Parlement libanais Nabih Berry a affirmé que le Liban était "comme un bateau qui coule petit à petit".....""


L’allusion est claire, dans la tempête, un capitaine est le dernier à quitter le bateau, et qu’il ne faut pas le pousser. Depuis trois décennies, il se croit irréprochable ! Et que donc sa conscience professionnelle l’empêche de faire passer les commandes, avant que tout le monde descend du navire........

Quant à la déclaration du chef politique de la communauté druze, il souhaitait vivement qu’on le juge. L’heure n’est pas propice ? Ses déclarations sont de de la récupération du mouvement de contestation !!! On parle déjà de ""RESTAURATION "", de l'ancien-régime et je vois d’où vient la première tentative... Il ne faut pas aller si vite, il faut d’abord écouter les revendications des révolutionnaires, apaiser leurs craintes, avant de réformer. Point barre...

C.F.

Sissi zayyat

Ils ont piloté ce bateau, ils l'ont lardé de coups de couteaux après l'avoir usé et fissuré et l'ont largué au large en plein typhon et ils crient à son naufrage et accusent les autres d'un complot

Aucune Déscence, aucune conscience,,aucune humanité aucune empathie ni un brin de patriotisme. Ils devraient être jugé pour haute trahison tous, sans exception aucune.
Vivement un sursaut du peuple qui déclarerait un nouvel état puisque selon notre constitution ils sont considérés tous comme démissionnaires puisqu'ils n'ont pas respecté les délais prévu par les décrets.

NAUFAL SORAYA

A qui la faute???? Elle est bonne, celle-là!!!!

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le CPL songe sérieusement à rester en dehors du prochain gouvernement

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants