X

Économie

La Régie augmente le prix des cigarettes pour prévenir tout stockage par les commerçants

Budget 2020
OLJ
18/10/2019

La Régie des tabacs et tombacs a décidé, en accord avec le ministère des Finances, d’augmenter dès hier les prix des paquets de cigarettes, anticipant ainsi un potentiel vote d’une hausse des taxes sur ces produits dans le budget 2020, toujours examiné par le Conseil des ministres. « La hausse des prix des cigarettes est effective depuis (hier). Elle est de 500 livres pour les paquets importés et de 250 livres pour les paquets locaux (y compris ceux produits sous licence par la régie) », a précisé à L’Orient-Le Jour Georges Hobeika, secrétaire général de la Régie, qui détient le monopole de la fabrication et de la vente de tabac au Liban.

Le gouvernement étudie actuellement la possibilité d’introduire une nouvelle taxe de 2 000 à 3 000 livres sur le paquet importé et de 1 000 à 1 500 livres sur le paquet local, mais cette mesure ne fait pas encore consensus au sein de l’exécutif. Quand bien même elle serait adoptée, elle ne pourra entrer en vigueur qu’une fois l’ensemble du budget 2020 voté au Parlement et publié au Journal officiel.

Cependant, tant que la hausse des taxes n’est pas exécutoire, les recettes supplémentaires générées par la hausse des prix (décidée par la Régie) ne renfloueront pas le Trésor. Pendant cette période transitoire, il s’agit plutôt d’une « hausse des marges de la Régie », a confirmé M. Hobeika.

Selon lui, cette hausse préventive des tarifs a été adoptée pour éviter certains effets pervers : « Continuer à approvisionner le marché avec les anciens prix aurait conduit au stockage, par les commerçants, de quantités importantes en attendant que la hausse des taxes soit effective » afin de dégager plus de marge lors de la revente. Une fois que le vote par le Parlement de la taxe sur la cigarette sera officialisé, la Régie décidera si elle maintient ou pas la hausse mise en place hier ou si elle l’augmentera, a poursuivi Georges Hobeika.

Ce n’est pas la première fois que la Régie prend une telle décision. En 2017, alors que le Parlement n’avait pas encore voté la liste des nouvelles taxes destinées à financer le relèvement de la grille des salaires, dont une hausse de la taxe sur les cigarettes de 250 livres, la Régie avait décidé d’appliquer cette hausse plusieurs semaines avant son entrée en vigueur.



Pour mémoire 

Les réformes-clés du budget 2020 toujours en suspens

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

QUE CEUX QUI INGURGITENT CE POISON EN PAYENT LE PRIX.

Pierre Hadjigeorgiou

Il ont toujours une excuse pour se faire plus de pognons. Le ministère des finances est géré par Amal, la régie itou! Tout est dit!
Au lieu de laisser les commerçants (Importateurs, distributeurs et revendeurs qui ont des employés a payer, des loyer, etc...) se faire un peu plus d'argent afin de pouvoir continuer a opérer dans la situation économique merdique actuelle, ils préfèrent le faire eux même! Ainsi le peuple restera toujours a leur merci, les sociétés continueront a fermer leur portes (Pres de 3.000, a ce qu'on dit, en 2018 et Dieu sait combien en 2019), ils assurent la paupérisation qui leur permettra a chaque élection d'acheter les voies nécessaires a leur pérennisation et ce n'est surement pas pour soit disant protéger les gens de gains illicites... Il est temps que le peuple se réveille, oublie son communautarisme et s'attaque directement a ses leaders, ceux pour qui il a voté dans l'espoir d'un avenir meilleurs. Les politiques au pouvoir, du Président au plus petit des députés doivent démissionner! Rien de moins que cela!

Dernières infos

Les signatures du jour

Gaby NASR

Le billet de Gaby NASR

Tirelires et tire-au-flanc

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Hezbollah et « la patience stratégique »

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants