FINANCEMENT

Les différents moyens d’action de la BEI

La BEI a accordé plusieurs centaines de millions d’euros de lignes de crédit aux banques libanaises ces dernières années.

Éric Vidal/Reuters.

Le groupe Banque européenne d’investissement (BEI) se présente comme « le premier prêteur multilatéral et le principal bailleur de fonds de l’action en faveur du climat dans le monde ». Un statut atteint à travers ses deux principales entités, la BEI et le Fonds européen d’investissement, lequel est spécialisé dans le soutien aux PME et aux entreprises de taille intermédiaire (ETI).

Ces deux entités interviennent à l’intérieur et à l’extérieur de l’Union européenne, dans une proportion d’environ 90 % et 10 % respectivement. Elles n’accordent toutefois jamais de subventions et leurs fonds ne sont pas prélevés sur les budgets de l’UE, mais proviennent soit des marchés, soit des ressources propres de l’institution, au capital de laquelle ont souscrit les 28 pays de l’UE.

C’est à travers son activité de prêts que la BEI concentre une grande partie de son action, avec deux grandes catégories de produits. Il y a d’abord ceux qui concernent les grands projets – dont les montants sont supérieurs à 25 millions d’euros – et dont la BEI peut être amenée à directement financer entre 33 et 50% du montant, à des taux variables, fixes ou révisables en cours d’exécution.

C’est par exemple dans ce cadre que seront employés les 800 millions d’euros de prêts sur cinq ans réservés par la banque lors de la conférence de Paris d’avril 2018 pour financer des projets d’infrastructure inclus dans le Capital Investment Plan (CIP) préparé par le gouvernement libanais. Ce montant s’intègre dans une enveloppe globale de plus de 11 milliards de dollars qui ne sera débloquée que si le Liban met en œuvre certaines réformes structurelles pour assainir ses finances publiques et restructurer son économie.

Garanties et participations

À cette catégorie s’ajoute celle des lignes de crédit accordées aux banques et institutions financières qui permettent généralement de financer des entreprises ou des collectivités locales. La BEI a signé plusieurs accords de ce type avec des banques libanaises. Ces fonds, prêtés à des taux bonifiés, ont totalisé plusieurs centaines de millions d’euros ces dernières années. Ceux-ci servent généralement à répondre aux besoins de financement des PME à plusieurs niveaux. En juillet 2019, la BEI a cofinancé avec l’Agence française de développement une ligne de crédit de 80 millions d’euros visant à réactiver le mécanisme Lebanon Energy Efficiency and Renewable Energy Finance Facility (LEEREFF).

En dehors des prêts, la BEI dispose de plusieurs autres outils adaptés à plusieurs cas de figure, comme les mécanismes de financement structuré (MFS) ou de financement avec partage des risques (SFF et RSFF) pour les projets comportant un risque élevé et qui servent généralement à soutenir l’innovation ou aider l’Union européenne à atteindre ses objectifs au niveau climatique.

La BEI peut également accorder des garanties, sous certaines conditions, afin de convaincre des investisseurs de participer au financement de projets tels que de grandes infrastructures, tout en sécurisant leurs périodes de mise en service. La BEI peut en outre prendre des participations dans des fonds dont les objectifs sont alignés avec ceux fixés par le mandat de l’UE.

Enfin, la BEI a également mis à la disposition des pays de voisinage plusieurs initiatives d’assistance technique cofinancées par la Commission européenne et les États membres de l’UE comme le dispositif Camena (Enveloppe Camena pour l’action en faveur du climat).

La BEI, qui a ouvert un bureau à Beyrouth en janvier, est active au Liban depuis des années, avec plus de 2,3 milliards d’euros investis dans plusieurs secteurs dont le développement du secteur privé, la gestion de l’eau, les transports, l’énergie ou encore les participations dans le capital des entreprises du pays.

Dossier réalisé par Philippe HAGE BOUTROS


Le groupe Banque européenne d’investissement (BEI) se présente comme « le premier prêteur multilatéral et le principal bailleur de fonds de l’action en faveur du climat dans le monde ». Un statut atteint à travers ses deux principales entités, la BEI et le Fonds européen d’investissement, lequel est spécialisé dans le soutien aux PME et aux entreprises de...

commentaires (0)

Commentaires (0)