Rechercher
Rechercher

À La Une - crise

Crise du secteur des carburants : un accord trouvé avec Hariri

"Nous nous sommes mis d'accord pour que les stations-services et distributeurs de carburants "paient leurs fournisseurs en livres libanaises", annonce le président du syndicat des propriétaires des stations-service, Sami Brax, à l'issue d'une réunion avec le Premier ministre.

Une station-service le 18 septembre 2019 à Beyrouth. REUTERS/Mohamed Azakir

Les représentants du secteur des carburants au Liban sont parvenus vendredi à un accord de sortie de crise avec le Premier ministre, Saad Hariri, concernant les difficultés rencontrées par ce secteur pour convertir les livres libanaises en dollars. Plus tôt dans la journée, les propriétaires de stations-services avaient annulé la grève annoncée la veille, dans l'attente de leur réunion avec M. Hariri. 

"Nous avons trouvé une solution" à la crise traversée par le secteur, a annoncé le président du syndicat des propriétaires des stations-service, Sami Brax, à l'issue d'une réunion avec M. Hariri au Grand Sérail. "Nous nous sommes mis d'accord pour que les stations-services et distributeurs de carburants "paient leurs fournisseurs en livres libanaises". 

De son côté, le président du Rassemblement des importateurs de carburants, Georges Fayad, a annoncé, à l'issue d'une réunion "rassurante" avec le chef du gouvernement, que ce dernier lui avait assuré que la Banque du Liban œuvrait à trouver une solution concernant les conversions de livres en dollars. "Nous avons demandé au Premier ministre de faciliter une réunion" entre les différentes parties concernées, c'est-à-dire la BDL, les banques libanaises et l'Association des banques du Liban (ABL) ainsi que les sociétés importatrices afin de discuter du mécanisme prévu par la BDL pour réguler le financement des importations de carburant. Ce mécanisme doit faire l'objet d'une circulaire, que la BDL avait promis de publier mardi prochain, afin de réguler le secteur des carburants, mais également l'achat de blé et de médicaments, qui sont soumis aux mêmes contraintes en matière d'utilisation des devises. 

Le ministre de l'Information, Jamal Jarrah, a également confirmé vendredi qu'une "solution avec la Banque du Liban a été trouvée", soulignant que la question des importateurs de carburant est "réglée".

Jeudi soir, les propriétaires de stations-services avaient annoncé le lancement d'une grève ouverte, ce qui avait provoqué un vent de panique chez les automobilistes qui s'étaient rués sur les pompes pour remplir leurs réservoirs, provoquant de nombreux embouteillages. Vendredi matin, la grève avait été suspendue. 


Pour mémoire
Les distributeurs de carburant suspendent leur grève pendant deux jours


Les représentants du secteur des carburants au Liban sont parvenus vendredi à un accord de sortie de crise avec le Premier ministre, Saad Hariri, concernant les difficultés rencontrées par ce secteur pour convertir les livres libanaises en dollars. Plus tôt dans la journée, les propriétaires de stations-services avaient annulé la grève annoncée la veille, dans l'attente de leur...

commentaires (1)

ESPERONS QUE LE PROBLEME DES DOLLARS SUR LE MARCHE SERA RESOLU.

OLJ, FOSSOYEUR DE LA LIBRE EXPRESSION.

11 h 55, le 27 septembre 2019

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • ESPERONS QUE LE PROBLEME DES DOLLARS SUR LE MARCHE SERA RESOLU.

    OLJ, FOSSOYEUR DE LA LIBRE EXPRESSION.

    11 h 55, le 27 septembre 2019

Retour en haut