Liban

Quatre responsables du Hezbollah visés par des sanctions américaines

États-Unis
OLJ
12/09/2019

Quatre responsables du Hezbollah ont été visés mardi par de nouvelles sanctions américaines aux côtés de responsables, individus et entités affiliés au Hamas, à el-Qaëda, à l’organisation État islamique ou aux gardiens de la révolution iraniens. Il s’agit, selon un communiqué du département d’État, de Ali Karaki, Mohammad Haïdar, Fouad Chokr et Ibrahim Akil. M. Karaki est un « haut responsable du Conseil du jihad » du Hezbollah, selon le département d’État. Il était responsable des opérations militaires au Liban-Sud. M. Haïdar était pour sa part en charge de réseaux du Hezbollah qui opéraient hors du Liban et « était très proche de Imad Moghniyé, responsable militaire du Hezbollah tué en 2008 à Damas. Il avait été élu député en 2004. M. Chokr a, lui, « supervisé les unités d’armes spécialisées du Hezbollah en Syrie, y compris son unité de missiles et de roquettes ». « Il est le conseiller militaire du secrétaire général du Hezbollah et a joué un rôle central dans la planification et l’exécution de l’attentat à la bombe contre les marines américains à Beyrouth, en 1983 », peut-on lire dans le communiqué. Ibrahim Akil est quant à lui « le commandant des opérations militaires du Hezbollah », ajoute le département d’État. Le 9 juillet, l’administration américaine avait élargi sa campagne de « pression maximale » contre l’Iran et ses alliés en imposant pour la première fois des sanctions contre Mohammad Raad, le chef du bloc parlementaire du Hezbollah, le député Amine Cherri et le responsable de l’appareil sécuritaire du parti, Wafic Safa.


À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ILS NE SENTENT NI CHAUD, NI FROID !

PAUL TRONC

Et quoi des autres ??????? Hahahaha.

Yves Prevost

Ignobles, ces américains! S'en prendre ainsi à quatre braves gens, aussi pacifiques et inoffensifs!

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants