X

À La Une

Les Saoudiennes peuvent désormais sortir du pays sans la permission d'un homme

Arabie saoudite

L'administration a commencé "à recevoir des demandes de femmes âgées de 21 ans et plus pour obtenir ou renouveler un passeport et voyager hors du royaume sans permission".

OLJ/AFP
21/08/2019

Les autorités d'Arabie saoudite ont commencé mardi à appliquer la réforme annoncée début août permettant aux femmes d'obtenir un passeport et de voyager à l'étranger sans la permission d'un "gardien" mâle.

L'administration saoudienne a commencé mardi "à recevoir des demandes de femmes âgées de 21 ans et plus pour obtenir ou renouveler un passeport et voyager hors du royaume sans permission", a annoncé le département des passeports sur Twitter.

La mesure, annoncée le 1er août, a écorné le système saoudien de "gardien masculin", qui assimile les femmes à des mineures toute leur vie durant en les soumettant à l'autorité arbitraire de leur mari, père ou autres parents mâles.

Cette réforme est intervenue alors que plusieurs affaires d'évasions à l'étranger de jeunes Saoudiennes se déclarant victimes de violences de la part de leurs "gardiens" ont défrayé la chronique ces derniers mois. Elle s'inscrit dans la série de mesures de libéralisation du prince héritier Mohammad ben Salmane, homme fort du royaume ultra-conservateur. La plus emblématique de ces mesures a été celle permettant aux femmes de conduire une voiture depuis juin 2018.

Autres changements qui, sans le démanteler, affaiblissent le système de "gardien" obligatoire pour les femmes : les Saoudiennes peuvent désormais déclarer officiellement une naissance, un mariage ou un divorce, et être titulaires de l'autorité parentale sur leurs enfants mineurs, des prérogatives jusqu'ici réservées aux hommes. Ces changements ont été largement salués en Arabie saoudite, mais également critiqués comme "anti-islamiques" par des ultra-conservateurs sur les réseaux sociaux.



Pour mémoire

En Arabie saoudite, les femmes peuvent conduire depuis un an

En Arabie saoudite, une nouvelle loi fait craindre un retour à un strict ordre moral

L’Arabie, ce pays où la femme n’est jamais majeure...

Émancipation des Saoudiennes : le changement doit venir de l’intérieur


Lire aussi

Nicki Minaj annule un concert en Arabie saoudite, ses fans saoudiens déçus

50 Cent et Janet Jackson chanteront en Arabie saoudite, contrairement à Nicki Minaj

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Irene Said

Et si on les faisait sortir de cet horrible emballage noir de la tête aux pieds (chaussés de blanc sur la photo...)?
Irène Saïd

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

DES REFORMES A PAS DE TORTUE.

PAUL TRONC

Thé.O.Zed.

Dernières infos

Les signatures du jour

Commentaire de Anthony SAMRANI

Les Iraniens sont-ils allés trop loin ?

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants