X

À La Une

Crise des déchets au Liban-Nord : le gouvernement "traîne les pieds", dénonce HRW

Liban

Le Liban "doit agir vite" pour éviter une nouvelle "catastrophe" des déchets dans les prochaines semaines, estime l'ONG.

OLJ
13/08/2019

Human Rights Watch (HRW) a critiqué les "demi-mesures temporaires" du gouvernement libanais "qui traîne les pieds" face à la crise des déchets qui secoue le Liban-Nord depuis plusieurs semaines, avec la fermeture du dépotoir de Adwé en avril dernier pour non-conformité aux normes sanitaires.

"Le gouvernement a eu quatre mois pour trouver une solution à la crise des déchets au Liban-Nord, mais il continue à traîner les pieds et à compter sur des demi-mesures temporaires", a affirmé la directrice de HRW pour le Moyen-Orient, Lama Fakih, dans un communiqué publié samedi.

Vendredi, les quatre cazas de Minieh-Denniyeh, Zghorta, Bécharré et Koura étaient parvenus à un accord sur la création d’une décharge à Terbol, mais le Premier ministre Saad Hariri a fait marche arrière, appelant le ministre de l’Environnement Fady Jreissati à cesser l’opération d’aménagement de la décharge de Terbol menée par son ministère.

Le projet, qui avait reçu l’aval de dignitaires locaux, n’est pas du goût des habitants de la localité mieux connue sous le nom de Jabal Terbol, appartenant au caza de Minié-Denniyé et enclavée dans le caza de Zghorta. Celle-ci abrite une importante population "arabe d’origine nomade". Lundi, une trentaine de personnes s'étaient rassemblées à Zghorta pour réclamer une solution urgente à cette crise.

"Les riverains paient le prix de l'échec continu du gouvernement à gérer les déchets du pays (...) Les Libanais ont le droit à un environnement sain, mais le gouvernement n'a jamais tenu ses engagements internationaux pour protéger ce droit (...) Si le Liban veut éviter une nouvelle catastrophe des déchets dans les prochaines semaines, la commission ministérielle (chargée de la gestion des déchets) doit agir vite", estime HRW, qui se prononce contre toute extension des décharges provisoire ou la création de nouvelles décharges sans assurance environnementales.



Lire aussi

Jreissati : Pas de solution à la crise des déchets sans tri à la source

Jreissati demande à Itani d’initier le tri à la source à Beyrouth

Les habitants de Sir al-Gharbiyé dénoncent l’incinération sauvage des déchets dans leur village

Les ordures ménagères du Kesrouan bientôt traitées à l’usine de Ghosta

Une experte évalue l’ampleur des dégâts causés par les déchets dans le Akkar

Le ministre de l’Environnement promet des mesures « courageuses »


À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Wlek Sanferlou

C'est vrai qu'on a une crise ardue d'ordures une autre d'électricité une autre de lacs eutrophie(? Ou splement plein de zbele liquide) des politiciens qui parlent en dialectes si disparates qu'ils ne se comprennent pas etc. Etc. Etc. Mais, et c'est un grand Mais, on a résolu la azmet Qabr Chmoun!!

Le génie libanais en pleine opération

Obeid Nadim

TRISTE PAYS TRISTE AVENIR HELAS

MIROIR ET ALOUETTE

Oufffffff , enfin un domaine où le hezb libanais de la résistance n'est pas impliqué de près ou de loin … et encore faut pas pousser……. sinon ça donnerait des cauchemars à celles qui le souhaiteraient …….

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ILS ONT FAIT... NOS ABRUTIS INCOMPETENTS... DU PAYS UN GIGANTESQUE DEPOTOIR ET ILS SE COMPORTENT COMME SI DE RIEN N,ETAIT... LES M,ENFOUTISTES... DU SOMMET ET JUSQU,AU DERNIER.

Irene Said

Comment nos soi-disant dirigeants, du premier, au chef de gouvernement, au chef du Parlement, aux ministres, députés etc., peuvent-ils supporter d'être à la tête d'un pays couvert d'ordures partout?
Se sont-ils à ce point habitués de voir la saleté dans les rues...et n'ont-ils plus aucune fiérté ?
Irène Saïd

Dernières infos

Les signatures du jour

Impression de Fifi ABOU DIB

Cartables

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.