Rechercher
Rechercher

À La Une - repère

Fusillades aux Etats-Unis: ce que l'on sait

Que s'est-il passé? Qui sont les tireurs? Quelles étaient leurs motivations? Qui sont les victimes?

Une femme pleure lors d'un hommage pour les victimes de la fusillade qui s'est produite au Levitt Pavilion, le 4 août 2019 à Dayton, dans l'Ohio. Matthew Hatcher / Getty Images / AFP

Deux fusillades dans deux villes différentes en moins de 24 heures ont fait 29 morts aux Etats-Unis. Voici ce que l'on sait sur le déroulé des tragédies, leurs auteurs et leurs motivations.


Que s'est-il passé?

A El Paso au Texas, tout près de la frontière mexicaine, un homme seul armé d'un fusil d'assaut a ouvert le feu samedi matin aux abords d'un hypermarché Walmart prisé de la communauté hispanique, tuant 20 personnes et faisant 26 blessés. Il s'est rendu et a été placé en garde à vue.

Treize heures plus tard à Dayton dans l'Ohio, dans le nord-est du pays, un homme ouvre le feu dans un quartier animé du centre-ville peu après une heure du matin, faisant neuf morts et 27 blessés. Le suspect, qui utilisait un fusil d'assaut équipé de chargeurs à grande capacité, avait des munitions supplémentaires et un gilet pare-balles, a été tué moins d'une minute après le début de la fusillade par des policiers en patrouille dans les environs.

Qui sont les tireurs?

A El Paso, le tireur est un homme blanc de 21 ans originaire d'Allen, près de Dallas, à neuf heures de voiture du lieu du crime. Selon certains médias, il s'appelle Patrick Crusius. Les autorités ont annoncé qu'elles allaient requérir la peine de mort à son encontre.

A Dayton, la police a annoncé que l'auteur de la fusillade était Connor Betts, un homme blanc de 24 ans. Sa soeur, Megan Betts, figure parmi les victimes.



(Lire aussi : Fusillade dans un festival en Californie, trois morts dont un enfant)


Quelles étaient leurs motivations?

La police, qui soupçonne un motif raciste et traite l'affaire comme un cas de "terrorisme intérieur", enquête sur un manifeste attribué au tireur d'El Paso, dénonçant notamment "une invasion hispanique du Texas" et faisant référence à la tuerie commise par un suprémaciste blanc dans des mosquées de Christchurch en Nouvelle-Zélande (51 morts, le 15 mars).

Dans l'Ohio, les autorités ont estimé qu'il était prématuré de spéculer sur les motifs du tireur. Le fait que ce dernier ait été lourdement armé suggère cependant qu'il avait l'intention de tuer un grand nombre de personnes.

Qui sont les victimes?

Selon des responsables mexicains, trois Mexicains ont été tués dans la tuerie à El Paso et six font partie des blessés. Selon certains médias, les blessés, dont certains sont toujours dans un état grave, sont âgés de deux à 82 ans. Une femme de 25 ans est morte en protégeant son bébé de deux mois, a affirmé sa soeur.

Dans l'Ohio, la police a identifié les neuf victimes du tireur comme étant cinq hommes et quatre femmes. Parmi elles, six étaient noires et trois blanches. La plus jeune, la soeur du tireur, avait 22 ans et le plus vieux, 57 ans. La fusillade a duré si peu de temps qu'il est "difficile d'imaginer" que le tireur ait choisi sciemment toutes ses victimes, a souligné un policier.



Lire aussi

Face aux tueries qui en inspirent d'autres, l'Amérique cherche la parade

Steve Kerr, fils d'un recteur de l'AUB assassiné à Beyrouth, s'engage pour le contrôle des armes à feu


Pour mémoire

#Rétro2018 : une année-clé pour la régulation des armes à feu aux Etats-Unis



Deux fusillades dans deux villes différentes en moins de 24 heures ont fait 29 morts aux Etats-Unis. Voici ce que l'on sait sur le déroulé des tragédies, leurs auteurs et leurs motivations.Que s'est-il passé? A El Paso au Texas, tout près de la frontière mexicaine, un homme seul armé d'un fusil d'assaut a ouvert le feu samedi matin aux abords d'un hypermarché Walmart prisé de la...

commentaires (2)

C,EST LA FOLIE QUI PREVAUT EN AMERIQUE. DU PLUS HAUT AU PLUS BAS DE LA PYRAMIDE.

PRET A SOUTENIR L,OLJ SANS L,HUMILIANTE CENSURE.

11 h 38, le 05 août 2019

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • C,EST LA FOLIE QUI PREVAUT EN AMERIQUE. DU PLUS HAUT AU PLUS BAS DE LA PYRAMIDE.

    PRET A SOUTENIR L,OLJ SANS L,HUMILIANTE CENSURE.

    11 h 38, le 05 août 2019

  • Y a rien à savoir, on est en démocratie de la barbarie. Il paraît que ce mot excuse tout, la clownerie et les massacres gratuits et racistes. Enfin d'après certaines perles liba-niaises.

    FRIK-A-FRAK

    23 h 08, le 04 août 2019

Retour en haut