Rechercher
Rechercher

À La Une - Tensions

L'Iran prêt à se soustraire à une nouvelle série d'engagements sur son programme nucléaire

"Nous avons dit que si l'accord n'était pas entièrement appliqué par les autres parties prenantes, nous aussi l'appliquerions de la même manière incomplète", souligne le chef de la diplomatie iranienne.

Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, à Téhéran, le 27 juillet 2019. Photo Nazanin Tabatabaee/WANA (West Asia News Agency) via REUTERS.

L'Iran s'apprête à renoncer à une nouvelle série d'engagements pris dans le cadre de l'accord de juillet 2015 visant à encadrer son programme nucléaire, a annoncé samedi le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, cité par l'agence parlementaire de presse Icana.

"La troisième étape de la réduction de nos engagements sera mise en œuvre", a prévenu le chef de la diplomatie iranienne. "Nous avons dit que si l'accord n'était pas entièrement appliqué par les autres parties prenantes, nous aussi l'appliquerions de la même manière incomplète", a-t-il ajouté.

Un an après le retrait, en mai 2018, des États-Unis de l'accord de Vienne, l'Iran a annoncé au printemps dernier qu'il se soustrairait à certaines des clauses de ce pacte également signé par la Russie, la Chine, la France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne et endossé par les Nations unies.

La république islamique s'est affranchie depuis lors du plafond limitant ses stocks d'uranium et de la limitation du taux d'enrichissement de son uranium. Le mois dernier, elle a menacé de relancer des centrifugeuses (qui entrent en ligne de compte dans l'enrichissement de l'uranium) et de pousser l'enrichissement de son uranium jusqu'à 20%.

Les Iraniens, qui veulent pousser les autres signataires du Plan global d'action conjoint (JCPOA) à contrer les effets du rétablissement des sanctions américaines, ont pris le soin de souligner que toutes ces mesures étaient réversibles.



Lire aussi
L’espoir de discussions USA-Iran est-il parti en fumée ?

Selon Téhéran, Washington a rejeté une proposition de dialogue)

Touché par les sanctions, l'Iran enlève des zéros au rial et renomme sa monnaie)

L'Iran accuse des pays voisins de rendre "impossible" tout dialogue

Pas de sortie de crise en vue entre Washington et Téhéran

Donald Trump à court d'options face à l'Iran

Comment l’Iran tente de vendre son pétrole, malgré les sanctions US

=



L'Iran s'apprête à renoncer à une nouvelle série d'engagements pris dans le cadre de l'accord de juillet 2015 visant à encadrer son programme nucléaire, a annoncé samedi le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, cité par l'agence parlementaire de presse Icana. "La troisième étape de la réduction de nos engagements sera mise en œuvre", a prévenu le...

commentaires (3)

Dans Tom et Jerry , le Tom/clown n'a jamais le dernier mot contre Jerry/souris .

FRIK-A-FRAK

14 h 07, le 03 août 2019

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • Dans Tom et Jerry , le Tom/clown n'a jamais le dernier mot contre Jerry/souris .

    FRIK-A-FRAK

    14 h 07, le 03 août 2019

  • ON JOUE AU CHAT ET A LA SOURIS. LE CHAT AURA LE DERNIER MOT.

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    13 h 14, le 03 août 2019

  • Ce clown américain déséquilibré mental agit plus dans l'obtention de l'Iran de la bombe atomique , que le contraire , on croirait sérieusement que le clown agit sciemment dans ce sens . lol…… La destruction d’un drone américain de 220 M usd, par la DCA iranienne, l’arraisonnement d’un pétrolier britannique dans le golfe Persique et le soutien financier et militaire au Hamas et au Djihad islamique à Gaza, au Hezb libanais et à Ansarallah au Yémen prouvent que la retenue des Iraniens ne sera pas éternelle. Le clown veut traire les monarchies arabes du golfe Persique via sa coalition navale(??). Pour preuve, il persiste à dire que les États-Unis ne protégeront plus les pays du golfe Persique sans raison et que ces pays devront désormais payer la protection américaine . Vivement sa réelection en 2020 .

    FRIK-A-FRAK

    12 h 39, le 03 août 2019

Retour en haut