X

Liban

Un acteur relâché sous caution d’élection de domicile

Libertés
OLJ
12/07/2019

L’acteur Patrick Moubarak a été libéré sous caution d’élection de domicile, hier jeudi, après avoir été interrogé par le procureur général par intérim près la Cour de cassation, Imad Kabalan, à la suite de la fuite d’un enregistrement audio dans lequel il s’en prend au président, Michel Aoun, et au secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, selon l’Agence nationale d’information (ANI, officielle).

Le juge Kabalan avait ordonné mercredi de placer l’acteur en état d’arrestation, à la suite d’une plainte déposée par l’avocate May Khansa auprès du département des enquêtes criminelles. Après avoir été examiné par un médecin légiste, qui a constaté que l’acteur souffrait de « maladies », sans préciser lesquelles, Patrick Moubarak a finalement été libéré sous caution d’élection de domicile. Le dossier a été transmis au parquet du Mont-Liban.

Selon l’acteur et animateur télé Wissam Hanna, le président Michel Aoun est intervenu dans ce dossier.

Dans l’enregistrement, mis en ligne sur les réseaux sociaux, M. Moubarak se dit opposé au président Aoun et à Hassan Nasrallah, affirmant que si jamais une guerre éclatait au Liban, il serait le premier à prendre les armes contre les deux dirigeants. Il tient également des propos jugés insultants envers les musulmans. Cet enregistrement, qui n’était pas destiné à être rendu public et à propos duquel M. Moubarak a présenté ses excuses, a provoqué une polémique sur les réseaux sociaux.

Dans une lettre ouverte rédigée après sa libération, Patrick Moubarak a annoncé porter plainte contre la journaliste Amani Fayad qui l’interviewait via la messagerie

WhatsApp, alors que, selon l’acteur, il se confiait en off à son interlocutrice qui enregistrait la conversation. « Je veux assurer au public que je respecte le président Michel Aoun et (le secrétaire général du Hezbollah) Hassan Nasrallah ainsi que toutes les religions », a conclu l’acteur.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants