Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Des épaves d'avion et de chars militaires repêchées au large de Saïda pour créer un parc sous-marin

La construction de ce type de site marin artificiel est destinée à revitaliser la vie sous-marine.

L'épave d'un avion repêchée à saïda, le 11 mai 2019. AFP / Mahmoud ZAYYAT

Quatre épaves d'avions civils et de deux hélicoptères de l'armée libanaise, ainsi que les carcasses de 10 véhicules militaires, ont été repêchées au large de Saïda, au Liban-Sud, pour être immergées sur le site d'un parc sous-marin destiné à revitaliser la vie sous-marine dans cette zone.

L'opération, menée par des plongeurs et des bénévoles, a été effectuée sous l'égide de l'association des Amis de Ziré - du nom de l'île portuaire située au large de Saïda - et de la plage de Saïda.

Les avions et hélicoptères, ainsi que quatre chars et six véhicules de transport de troupe, levés par des bateaux équipés de treuils, gisaient à 30 mètres de profondeur. Les épaves ont ensuite été transportées puis entreposées sur le quai du port de Saïda.


AFP / Mahmoud ZAYYAT


La vie sous-marine, sur la côte libanaise, doit faire face à la pollution et à certaines mauvaises pratiques de pêche, comme la pêche à l'explosif, qui détruit les habitats sous-marins. Les épaves présentent l'avantage de former des récifs artificiels qui se transforment en habitat pour une variété d'espèces sous-marines.

En juillet dernier, une dizaine de blindés hors d’usage de l’armée libanaise avaient été immergés dans la Méditerranée, dans cette zone, pour créer un nouvel habitat qui profiterait à la vie sous-marine.

Le littoral de Saïda souffre d’une pollution importante due à la crise des déchets. Le déversement des eaux usées précarise également l’environnement marin au large de l’ancienne métropole phénicienne.


Lire aussi

Des tanks au large de Saïda, un réel atout pour les fonds marins ?


Quatre épaves d'avions civils et de deux hélicoptères de l'armée libanaise, ainsi que les carcasses de 10 véhicules militaires, ont été repêchées au large de Saïda, au Liban-Sud, pour être immergées sur le site d'un parc sous-marin destiné à revitaliser la vie sous-marine dans cette zone.L'opération, menée par des plongeurs et des bénévoles, a été effectuée sous l'égide de...
commentaires (4)

Si l'armée veut "créer un nouvel habitat qui profiterait à la vie sous-marine" alors que l'armée fasse une division de la marine libanaise de soldats qui 24H/24H 7 jours sur 7, sécurise le littoral , nettoye l'eau avec des bateaux spécialisés pour trouver des déchets qui flottent sur l'eau et s'assurer que l'eau libanaise soit propre et qu'ils n'y pas de gens qui jettent leurs chars, hélicoptères et leurs avions dans l'eau ...

Stes David

18 h 06, le 12 mai 2019

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Si l'armée veut "créer un nouvel habitat qui profiterait à la vie sous-marine" alors que l'armée fasse une division de la marine libanaise de soldats qui 24H/24H 7 jours sur 7, sécurise le littoral , nettoye l'eau avec des bateaux spécialisés pour trouver des déchets qui flottent sur l'eau et s'assurer que l'eau libanaise soit propre et qu'ils n'y pas de gens qui jettent leurs chars, hélicoptères et leurs avions dans l'eau ...

    Stes David

    18 h 06, le 12 mai 2019

  • UN DEPOTOIR SOUS MARIN PLUTOT !

    JE NE COMMENTE PAS. JE PARLE AU PEUPLE.

    09 h 47, le 12 mai 2019

  • "Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes.... "

    Christine KHALIL

    02 h 43, le 12 mai 2019

  • Espérons que toutes ces épaves ont été nettoyées selon les normes internationales... Il faudra aussi nous envoyer dans la mer à côté de ces épaves. A force de frustration par nos beau monde au pouvoir on n'est plus que des épaves de libanais aussi méconnaissables que ces épaves sous la mer couverts de vie marine! Mais de grâce pas d'épaves de télés qui ne feront que nous rappeler nos misères et nos hommes au pouvoir...

    Wlek Sanferlou

    22 h 53, le 11 mai 2019

Retour en haut