Rechercher
Rechercher

Liban Pop

Roula Kehdi, la revanche d’une blonde

Elle est grande, très grande, blonde, et les yeux revolver qui tirent plus vite que son ombre. De la télévision à la mode, Roula Kehdi s’est taillé une place dans l’univers du paraître. Pour preuve, ses 152 000 followers qui la suivent religieusement...

Roula Kehdi, une fashionista qui passe bien à l’écran. Photo DR

Roula Kehdi pourrait être notre Farah Fawcett nationale. Elle a fait ses débuts sur le petit écran en 2010, dans l’émission de Pierre Rabbath « Men el-Ekhir » sur la MTV. Depuis, elle poursuit sa carrière télévisée, toujours aux côtés du même Pierre Rabbath, en tant que modératrice et coprésentatrice dans une des émissions phares de la chaîne, « Menna W Jerr ».

Cette figure publique a su garder les pieds sur terre en dépit de sa notoriété grandissante. Dix ans déjà qu’en véritable professionnelle, Roula Kehdi s’est plongée dans le monde des médias et de la mode. Ce qui la caractérise, c’est une distinction, un mélange de créativité, d’originalité, et une bonne dose de goût alliant le trendy au classique. Originaire de Zahlé où, confie-t-elle, « (elle a) vécu une enfance heureuse et paisible avec (s)es parents et (s)es deux frères », Roula a poursuivi ses études scolaires dans sa ville natale. « Fille unique, j’étais pourtant loin d’être une enfant gâtée », assure-t-elle. Détentrice d’une maîtrise en business marketing de l’USEK, elle ne se doutait pas que sa carrière allait prendre un autre tournant.

Avant d’intégrer le cercle des présentateurs de la MTV, elle a collaboré pendant huit ans avec le groupe « el-Wassit », qui englobait à l’époque le journal el-Balad et Layalina dans le département des ventes. « J’ai commencé en tant qu’account executive, pour finir directrice commerciale entre le Liban, Dubaï et la Syrie. » Et c’est par un heureux hasard qu’elle bascule dans le monde des médias. « Un soir, alors que je dînais avec des amis, la directrice de casting de la MTV m’approche dans un restaurant et me demande de faire un essai à l’écran. L’idée m’a paru étrange, mais drôle ; je n’ai pas voulu rater l’occasion. » Le moment était idéal, Pierre Rabbath lançait alors sa première émission en prime time et cherchait des présentateurs trilingues aussi jeunes que lui. Très à l’aise, un peu comme si elle avait toujours fait ça, la jeune femme enchaîne les émissions.

Passionnée de mode, pleine d’énergie et toujours à la recherche de nouveautés dans le domaine du lifestyle, elle présente la rubrique « Fashionista » au « MTV Alive Morning Show », où elle encourage les designers locaux à présenter leurs créations. « Sur les réseaux sociaux, je ne fais pas de promotion pour les marques connues, mais plutôt pour ces créateurs libanais qui ont besoin d’encouragements. » Sous le label Roula Kehdi Creations, elle a lancé une ligne d’accessoires pour pieds et chaussures, ainsi que des business bags et des travel wallets.


Le Liban, son oxygène
Hors (petit) écran, cette femme au look à la fois moderne et élégant est une consultante de mode auprès de plusieurs compagnies. Elle se charge de travailler – voire même de changer – l’image et le branding des uniformes et des looks du personnel de différents établissements. Et avec le très peu de temps qui lui reste, elle consacre son expérience au service des enfants trisomiques à travers l’association el-Younbouh. « Je leur prépare des sessions de relooking et leur organise des défilés de mode. » Pour eux, elle mobilise son large réseau social afin de sensibiliser le plus de monde possible face à ces personnes à besoins spéciaux.

« Je n’envisagerai jamais de quitter la MTV. Je suis l’unique image féminine qui a accompagné Rabbath dans tous ses programmes. Toutefois, j’espère avoir un jour ma propre émission, qui parlera, évidemment, de lifestyle », précise-t-elle.

Très indépendante, elle est finalement tombée sous le charme d’un homme d’origine libanaise, Patrick Hanashe, résidant en Amérique, qui a réussi à la convaincre de se passer la bague au doigt. Leur mariage a été célébré dans la plus stricte intimité au Ritz à Paris en 2018, puis au Liban en juillet dernier, dans sa ville de Zahlé. Son époux, « que j’ai voulu garder dans l’ombre, est un homme d’affaires qui respecte ma carrière ».

Aujourd’hui, la fashionista attend un enfant et la grossesse lui va bien ! Très sportive, elle continue à s’entraîner, à danser la zumba et à préparer son accouchement qui aura lieu aux États-Unis. Mais pas question de s’expatrier, le Liban reste son oxygène.


Dans la même rubrique
Cap sur Beirut Holidays et ses multiples saveurs

Ramy Ayach, un romantique qui aime rouler des mécaniques

Bob Colacello : Donald Trump est un personnage d’Andy Warhol !

Ace Jammal, un DJ qui cherche à véhiculer une image positive de l’Afrique au Liban





Roula Kehdi pourrait être notre Farah Fawcett nationale. Elle a fait ses débuts sur le petit écran en 2010, dans l’émission de Pierre Rabbath « Men el-Ekhir » sur la MTV. Depuis, elle poursuit sa carrière télévisée, toujours aux côtés du même Pierre Rabbath, en tant que modératrice et coprésentatrice dans une des émissions phares de la chaîne, « Menna W...

commentaires (0)

Commentaires (0)