X

À La Une

D'anciens militaires libanais dans la rue contre une éventuelle baisse de leurs retraites

Liban

Plusieurs routes brièvement coupées à la circulation à travers le pays.

OLJ
16/04/2019

D'anciens militaires ont manifesté mardi matin dans diverses régions libanaises pour protester contre une éventuelle baisse de leur retraites, après une proposition du ministre des Affaires étrangères, Gebran Bassil, de réduire les salaires des fonctionnaires.

Les anciens militaires se sont rassemblés en divers points à travers le pays, allant jusqu'à brièvement couper des axes routiers avec des pneus enflammés, provoquant des embouteillages monstres. C'était le cas en matinée à Chouit dans le caza de Aley, sur l'autoroute de Chekka au Liban-Nord, ainsi que sur l'autoroute de Naamé au sud de Beyrouth. De même sur l'axe Chtaura-Dahr el-Baïdar, qui mène vers la Békaa, ainsi qu'à Tripoli, au Liban-Nord.

Au Liban-Sud, les protestataires se sont rassemblés au niveau du rond-point al-Bass, à Tyr. Ils ont appelé l’État à "ne pas toucher" à leurs retraites, menaçant d'avoir recours à "d'autres moyens" si leur demande n'était pas prise en considération. Ces manifestants se sont ensuite dirigés vers Nabatiyé, Bint Jbeil, Hasbaya et Naamé.

"L’État ne respecte pas les militaires, ceux-là mêmes qui ont payé de leur vie ou de leurs membres. Ce rassemblement est une mise en garde adressée aux autorités", a martelé un général à la retraite dans la rue, interrogé par la chaîne LBCI.



(Pour mémoire : Recrutements irréguliers : des institutions déjà montrées du doigt)



Samedi dernier, le chef du Courant patriotique libre, Gebran Bassil, a préconisé une réduction "momentanée" des salaires des fonctionnaires pour pouvoir remédier au déficit des finances publiques, enflammant ainsi les milieux politiques et les corps professionnels, qui ont crié au scandale en menaçant d’un recours imminent à la rue.

Cette annonce-surprise, dont M. Bassil revendique la paternité se disant suffisamment "courageux" pour la rendre publique, a suscité une cascade de réactions survoltées parmi ses pairs, mais aussi dans les milieux associatifs et les corps professionnels qui ont unanimement dénoncé une mesure "injuste et inadaptée". Si elle est avalisée, soutiennent les contestataires, cette décision risque d’entraîner une crise sociale tout aussi grave que la crise économique et financière que seule la lutte contre la dilapidation, la corruption et l’évasion fiscale sont à même de régler.

Outre les fonctionnaires de l’administration publique, dont les enseignants, ce sont également les retraités de l’armée qui seraient potentiellement affectés par cette mesure extrême, des informations en coulisses ayant circulé sur la possibilité d’effectuer dans la foulée des coupes dans les pensions de retraite des soldats et officiers et d’une partie des compensations dont ils bénéficient.

Pour l’heure, ces mesures, qui selon certains médias auraient reçu l’aval du Premier ministre Saad Hariri et du président de la République Michel Aoun, n’ont "aucun fondement concret", à en croire des sources informées qui se sont confiées à L'Orient-Le Jour. Selon une source proche du Premier ministre, les propos de Gebran Bassil ne concernent "que lui seul", une telle décision n’étant absolument pas envisageable si elle n’obtient pas l’aval de l’ensemble de la classe politique.

Mardi en fin de matinée, le commandant en chef de l'armée le général Joseph Aoun ainsi que les membres nouvellement nommés du Conseil militaire ont été reçus par le président du Parlement, Nabih Berry. Mais le général Aoun a nié, dans une déclaration à la LBC, que sa visite au chef du Législatif soit liée au dossier des retraites des anciens militaires.

Après une réunion entre des députés anciens militaires et une délégation des retraités, le parlementaire Jamil Sayyed, ancien directeur général de la Sûreté générale, a par ailleurs annoncé qu'un comité de suivi chargé d'organiser le mouvement de protestation de manière "civilisée" a été formé. "Toute réduction des retraites des militaires ne résoudra pas le problème tant qu'on ne met pas un terme aux sources de gaspillage", a-t-il déclaré.


Pour mémoire

Les retraités de la fonction publique réclament le respect de leurs droits

Éducation : Le gouvernement ignore l’échelonnement des effets de la grille des salaires

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Le Faucon Pèlerin

Vous, les militaires anciens de la colonne vertébrale de la Nation, allez taper sur des casseroles devant le domicile de Gébran Bassil durant une semaine afin qu'il revienne sur ses déclarations qui ne font pas partie de ses prérogatives. Il faudrait qu'il revienne sur terre pour se rendre compte que les salaires des fonctionnaires ne dépendant ni de lui no de ses mentors.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

MALHEUREUSEMENT LORSQUE LA BANQUE MONDIALE ET SURTOUT LE IMF Y SONT DE LA PARTIE LES MESURES QU,ILS PRENNENT SONT LA REDUCTION DES SALAIRES ET DES RETRAITES, LA HAUSSE DU PRIX DE L,ELECTRICITE ET D,AUTRES NON POPULAIRES MESURES. LES MESURES SUR LE NOMBRE CAD LES CITOYENS ETANT LES PLUS EFFICACES ET SIMPLES COMME IMPOSEES AVANT A L,ARGENTINE ET A LA GRECE.
PARALLALEMENT IL FAUDRAIT REDUIRE LES SALAIRES DE NOS ABRUTIS OU LES LEUR COUPER, TOUS AYANT LES MOYENS DE VIVRE... ON SAIT POURQUOI ! ARRETER LES HEMORRAGIES FINANCIERES A L,AEROPORT ET AUX PORTS ET LE VOL DE L,ELECTRICITE DANS LA BANLIEU SUD DE BEYROUTH, AU SUD ET AU LIBAN NORD EST AUSSI UNE MESURE DES PLUS EFFICACES A IMPOSER.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Liban invité à Astana : une reconnaissance de la priorité du dossier des réfugiés syriens

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants