X

À La Une

Plus de 800.000 comprimés de captagon saisis au Liban

sécurité

L'opération a été menée en coordination avec les services de sécurité d'Arabie saoudite.

OLJ/AFP
13/04/2019

La police libanaise a annoncé samedi la saisie de plus de 800.000 comprimés de captagon d'une valeur de 12 millions de dollars, une opération menée en coordination avec les services de sécurité d'Arabie saoudite.

Le captagon est une amphétamine tirée d'un ancien médicament psychotrope, fabriqué notamment au Liban et probablement aussi en Syrie et en Irak, essentiellement à destination de l'Arabie saoudite, selon un rapport de l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT).

Le coup de filet a été mené le 9 avril, ont annoncé samedi dans un communiqué les Forces de sécurité intérieure libanaises (FSI), précisant que 142,5 kilos de captagon, soit 814.000 comprimés d'une valeur de 12 millions de dollars, ont été retrouvés cachés dans un camion frigorifique.

La cargaison était à destination d'un "pays arabe", indique le texte sans plus de précisions. L'opération a été menée sur la base "d'informations" communiquées dans le cadre de la "coopération sécuritaire entre les agences anti-stupéfiants au Liban et en Arabie saoudite".

Par le passé, les forces de sécurité libanaises ont dévoilé à plusieurs reprises d'importants coups de filet contre les milieux de la drogue. En 2015, un prince saoudien avait été arrêté au Liban alors qu'il chargeait à bord d'un avion privé près de deux tonnes de pilules de Captagon et une quantité inconnue de cocaïne, la plus grosse saisie de drogue jamais effectuée à l'aéroport de Beyrouth, selon un responsable de la sécurité libanaise.


Pour mémoire

Les douanes libanaises saisissent 3,7 millions de comprimés de captagon

Un trafiquant de Captagon arrêté à l'aéroport de Beyrouth

Saisie de plusieurs centaines de milliers de pilules de Captagon dans la Békaa

L’armée abat un dangereux baron de la drogue et sept de ses hommes près de Baalbeck

Saisie de deux millions de comprimés de Captagon en provenance de Syrie

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

AIGLEPERçANT

Quel est le pays au monde qui ne fabrique pas de drogues ?

Libanais à vos méninges.

Irene Said

C'est incroyable comme certains Libanais savent être inventifs et débrouillards quand il s'agit de corruption et de fabriquer des ingrédients libanais et syriens destinés aux cuisines internes de certains pays qui en manquent...mais par contre ne manquent pas de dollars, toujours bien-venus n'est-ce pas !
Qui a dit que l'argent n'a pas d'ôdeur ?
Irène Saïd

Remy Martin

Au Liban, les fabricants sont bien connus mais nullement inquiets pour autant, protegés qu'ils sont par la main "divine" ...

Le Faucon Pèlerin

Les recettes par millions de dollars du captagon fabriqué dans des usines artisanales dans la Békaa, reviennent à qui ? Sans doute, dans les poches d'une formation guerrière créée pour le compte d'un pays guerrier étranger qui vit aux sons guerriers et des cris de guerre. Où est l'Etat officiel libanais de tout cela ?

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

OUI... MAIS QUI SONT LES CAPTAGONISTES FABRICANTS DE CES DROGUES AU LIBAN ? OU SONT LES ANCIENS CAPTAGONISTES BIEN CONNUS ET SOUS COUVERTURE PARTISANE OU BIEN REFUGIES EN SYRIE ?

AIGLEPERçANT

C'est leur cuisine intérieure.

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.