X

Économie

Le gouvernement reporte le débat sur les 60 minutes gratuites d’appel

Télécoms
P.H.B. | OLJ
12/04/2019

Le Conseil des ministres, réuni hier au Grand Sérail à Beyrouth, a reporté les discussions sur la suppression des 60 minutes d’appel par mois pour les numéros mobiles postpayés mis en place en 2014 par l’exécutif, a indiqué hier le ministre de l’Information, Jamal Jarrah, après la réunion.

Le sujet avait été inscrit à l’ordre du jour à la demande du ministre des Télécoms, Mohammad Choucair, qui a justifié sa décision avant la réunion en estimant que la mesure n’était pas équitable. Selon lui, « il y a 4,4 millions de lignes mobiles au Liban, dont 600 000 numéros fixes postpayés », qui sont majoritairement attribués à des usagers appartenant aux catégories aisées, à l’exception de « 3 % ou 4 % » qui appartiennent à des personnes « aux revenus modérés ». Une répartition qui permet de déduire que les personnes attachées aux classes défavorisées se rabattent majoritairement sur les numéros prépayés.

Le ministre a ajouté qu’il ne pouvait pas réduire la facture globale des abonnées au détriment du Trésor public, ce qui l’obligeait à « faire des économies » où il pouvait en faire. Il souligne que la suppression de ces 60 minutes d’appels mensuels pour les numéros postpayés permettrait aux deux opérateurs de téléphonie mobile de réaliser « environ 25 millions de dollars » d’économie par an.

Un chiffre mis en doute par le quotidien al-Akhbar. Dans un article publié hier, le quotidien a indiqué que si Touch avait demandé l’annulation de la mesure dans un courrier daté du 27 novembre 2018 en prétendant que cela permettrait aux deux opérateurs d’économiser 14,2 millions de dollars par an chacun, une autre étude réalisée par Alfa tablait sur un maximum de 7,8 millions de dollars d’économie par société. Le quotidien soulignait enfin que les revenus générés par les opérateurs de téléphonie mobile avaient diminué ces dernières années principalement en raison du changement des habitudes des usagers, qui privilégient de plus en plus les applications de messageries instantanées aux appels et SMS pour communiquer.


(Pour mémoire : Le ministère des Télécoms verse 120 millions de dollars au Trésor public)



Budget « bientôt » étudié

Évoquant les autres sujet devant être débattus par le gouvernement, M. Jarrah a par ailleurs indiqué que le budget sera « bientôt » étudié en Conseil des ministres, sans fixer de date, précisant que l’avant-projet de loi de finances était actuellement en train d’être finalisé par le Premier ministre Saad Hariri et le ministre des Finances, Ali Hassan Khalil. Ce dernier avait déclaré lundi, lors d’une conférence à Zouk Mosbeh, que l’examen du budget pourrait démarrer cette semaine.Organisée il y a un peu plus d’un an, la conférence de Paris (CEDRE) a permis au Liban d’obtenir plus de 11 milliards de dollars d’engagements financiers de la part de ses soutiens pour financer des projets d’infrastructure identifiés au préalable. Mais le déblocage de ces aides est conditionné à la mise en œuvre d’importantes réformes, parmi lesquelles figure la réduction du ratio déficit public/PIB de cinq points sur autant d’années consécutives. Un chantier déjà retardé de plusieurs mois, notamment en raison du blocage de la formation du gouvernement entre mai 2018 et la fin du mois de janvier dernier. Le budget 2019 sera, comme les deux précédents, adopté en dehors des délais constitutionnels, qui ont expiré le 31 janvier.


Lire aussi 

Avis de méforme, le billet de Gaby NASR

Hassan Khalil : L’examen du projet de budget devrait commencer cette semaine

Hariri agite le spectre d’une crise financière à la grecque


À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Le Phenicien

Avant d'enlever les 60 minutes gratuites, pourquoi ne pas commencer a facturer les appels a la seconde au lieu qu'a la minute (un appel de 12 sec couterait 12 sec et non pas 1 minute)

NAUFAL SORAYA

Les tarifs sont déjà parmi les plus chers au monde, et on veut encore nous supprimer l'un des rares privilièges que nous détenons???? Comment font les autres pays?

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants