Spécial Orientation professionnelle / Édition 4

Avec la technologie moderne, l’ingénieur informatique sera de plus en plus sollicité

Maîtriser des compétences poussées en informatique. Photo DR

02/04/2019

Polyvalent, l’ingénieur informatique est un informaticien généraliste dont les fonctions diffèrent selon la structure où il exerce sa profession, devenant ainsi spécialiste d’un domaine technique particulier. Avec les évolutions technologiques récentes et son champ d’action qui s’élargit, cet ingénieur sera de plus en plus sollicité dans le futur.

La nature du travail

« C’est une discipline qui intègre plusieurs domaines du génie électrique et de la science informatique, nécessaires au développement de logiciels et de matériels informatiques, ce qui englobe l’étude, l’utilisation et l’application de l’électronique, du calcul numérique, du matériel informatique, des logiciels, des réseaux et des communications », explique Joe Tekli, professeur assistant en génie informatique, spécialisé dans le traitement intelligent des données web (Intelligent Web Data Processing) et actuellement vice-doyen intérimaire de l’école de génie de la Lebanese American University (LAU).

Un ingénieur informatique intervient dans plusieurs domaines. Il peut ainsi être ingénieur spécialiste, entre autres, en développement de logiciels, internet et multimédia, informatique industrielle, réseaux et télécoms, logiciels de gestion de données ou en systèmes d’information. En résumé, « la principale mission d’un ingénieur informaticien est d’appliquer les connaissances scientifiques relatives aux ordinateurs et aux technologies informatiques à la résolution de problèmes concrets », indique le professeur.

À la lumière de l’impact considérable qu’ont eu les développements en ingénierie informatique vers la fin du XXe siècle, avec des innovations telles que les ordinateurs personnels, l’internet, les réseaux de télécommunication ou les usines informatisées, ce domaine va « remodeler le monde au XXIe siècle avec les développements drastiques et les applications de l’intelligence artificielle, de la réalité virtuelle, de la vision par ordinateur et des systèmes cybernétiques », souligne Joe Tekli. Cela se répercutera sur notre vie quotidienne, avec l’utilisation de téléphones intelligents, de voitures intelligentes, de maisons intelligentes ou de robots docteurs. Avec toutes ces applications, la mission et les objectifs de l’ingénieur informatique s’élargiront.

Quant aux différentes activités qu’un ingénieur informatique doit effectuer, elles comprennent « la découverte et la description des problèmes, la conception de solutions, leur implémentation selon les contraintes et les ressources disponibles, leur test, ainsi que leur maintenance et leur évolution selon les demandes des clients et du marché», ajoute le spécialiste.

Les aptitudes et les compétences requises

L’ingénieur informatique doit maîtriser des connaissances et des compétences poussées en informatique. Polyvalent, il est possible qu’il travaille dans différentes spécialisations en ingénierie. Faisant preuve de rigueur, il doit être doté d’un sens mathématique et analytique aigu.

L’ingénieur informatique travaille au sein d’une équipe où les membres viennent souvent de backgrounds hétérogènes.

Il devra par conséquent développer ses qualités relationnelles et d’adaptabilité, lui permettant d’écouter et de comprendre les problématiques qui lui sont posées, mais aussi de communiquer son travail à ses collègues qui sont souvent des non-experts.

Les difficultés et contraintes

« Le domaine de travail de l’ingénieur informatique est par nature abstrait : on ne peut pas vraiment toucher ou voir facilement l’électricité à faible courant, ou des bits et des octets dans un ordinateur, par rapport à d’autres domaines de l’ingénierie où le produit et les technologies utilisées sont à la fois visibles et palpables », explique le professeur, qui affirme qu’un ingénieur informaticien doit ainsi être à l’aise dans l’étude et l’emploi des sciences abstraites, notamment les mathématiques et la logique.

« En même temps, l’ingénieur informaticien doit être capable de comprendre les problèmes selon leurs différents niveaux d’abstraction : niveau machine, niveau plateforme, niveau application, niveau sécurité et niveau interaction avec l’utilisateur, poursuit Joe Tekli. Il doit être capable de naviguer entre ces niveaux d’une manière transparente afin de mieux développer des solutions adaptées. »

Par ailleurs, pour exercer ce métier, il faut être capable de communiquer efficacement avec des utilisateurs non-experts ainsi qu’avec d’autres ingénieurs, qu’ils soient du même domaine ou pas. « Présenter les choses à ces personnes en s’adaptant à leurs différents niveaux d’expertise et de connaissance est un challenge majeur en communication. »

Cette profession exige, par ailleurs, un travail ardu et stressant. Elle implique en effet de nombreuses responsabilités et différentes tâches.

Les débouchés

Présentant à la fois un profil généraliste et spécialisé, l’ingénieur informatique voit ses chances d’embauche augmenter. Il est recruté par les services informatiques des entreprises, dans les différents secteurs d’activité, ou également dans les sociétés de services en ingénierie informatique.

Par ailleurs, après avoir suivi des cours spécialisés dans un domaine précis, l’ingénieur informatique peut travailler en tant qu’ingénieur concepteur, ingénieur de test, ingénieur en intégration, ingénieur de maintenance, ingénieur des ventes, ingénieur en planification ou ingénieur de recherche. Les postes techniques incluent : ingénieur en matériel informatique, ingénieur en logiciel, ingénieur en réseaux informatiques, ingénieur en communication, ingénieur en systèmes de base de données, ingénieur en données et connaissances, ingénieur en sécurité informatique ou ingénieur en robotique, allant jusqu’à la bio-informatique.

En outre, « chacune des précédentes catégories comprend plusieurs sous-domaines », note M. Tekli, qui précise que les plus populaires au Liban et dans le monde sont au stade actuel : l’ingénierie de données web, les bases de données, l’exploration de données, l’intelligence artificielle, les services et l’informatique mobile, l’internet des objets qui émerge et devrait bientôt gagner du terrain, le cloud computing, la sécurité des données et de la vie privée, l’informatique médicale et l’analyse de données.

« Dans un avenir proche, chaque composant du monde réel, comme vos chaussures, votre ceinture, votre t-shirt ainsi que votre montre ou votre voiture, disposera d’une puce informatique intégrée, connectée à internet. Le génie informatique sera donc l’un des emplois les plus recherchés du XXIe siècle », conclut Joe Tekli.



Lire notre spécial Orientation professionnelle ici

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.