Spécial Orientation professionnelle / Édition 4

NDU : de nouveaux diplômes pour suivre les besoins du marché local et étranger

Innovation, vision et initiative résument en gros la politique éducative de la NDU (Notre Dame University), située à Zouk Mosbeh, qui propose aux étudiants une variété de nouveaux cursus et de diplômes pouvant ouvrir aux jeunes des perspectives nouvelles adaptées aux réalités du marché de l’emploi au Liban, mais aussi à l’étranger. Le recteur de la NDU, le père Pierre Najm, fait le point sur la politique de l’université dans ce contexte.

02/04/2019

Quelle est votre perception des besoins du marché du travail au Liban et à l’étranger d’une manière générale, en fonction de l’évolution des connaissances et du développement technologique ?

En raison de l’absence d’études qualitatives et quantitatives reflétant les besoins réels du marché libanais, le recrutement est plus ou moins limité jusqu’à présent aux domaines traditionnels, bien que certains employeurs cherchent et évaluent des compétences spécifiques en recrutant leur personnel et par la suite développent leur savoir en prenant en considération le développement technologique. Alors qu’à l’étranger, presque tous les employeurs adoptent de nouvelles stratégies de recrutement (au niveau des outils d’évaluation, de formations spécifiques, etc.) pour répondre aux besoins actuels du marché du point de vue technologique et gestionnaire. Citons à titre d’exemple le shifting vers tout ce qui est en rapport avec le monde numérique et de l’intelligence artificielle. Nous remarquons en outre le recrutement des candidats ayant des diplômes de génie pour occuper des postes de comptabilité et d’audit.

Nous espérons bien sûr qu’une amélioration de la situation économique et politique de notre pays entraînera une amélioration au niveau des opportunités d’emploi et surtout une meilleure évaluation des divers secteurs de travail et des besoins du marché, ce qui aidera les institutions d’éducation supérieure à mieux orienter les étudiants.

Avez-vous des contacts avec des entreprises pour prospecter leurs besoins au niveau de l’emploi ou en matière de formation universitaire ?

Certainement ! Nous croyons en une relation symbiotique entre universités et monde des entreprises. Au cours des dernières années, nous avons signé plusieurs memoranda of understanding avec des entreprises internationales et libanaises pour offrir à nos étudiants et aux anciens des opportunités de travail, de formations professionnelles, de stages, etc. Et aussi pour donner la chance aux employés de ces entreprises de continuer leurs études universitaires chez nous et d’assister à des formations que nous assurons.

Quels sont les nouveaux cursus et les nouvelles formations que vous avez lancés, ou que vous envisagez de lancer, en fonction de votre perception des besoins du marché du travail au Liban et à l’étranger d’une manière générale ?

Toutes nos formations préparent nos étudiants au marché professionnel, et ce durant leur séjour à l’université, vu que notre approche de l’enseignement comprend les deux aspects théorique et expérimental, à travers nos laboratoires ou à travers les stages incorporés dans le cursus.

Plusieurs formations ont été récemment développées pour répondre non seulement aux besoins du marché libanais, mais aussi à ceux de l’étranger. Notamment, notre université a été pionnière pour lancer :

Deux certificats : l’un dans le domaine de la conformité aux lois et réglements et un autre dans le domaine de la lutte contre le blanchiment d’argent et contre le terrorisme afin de répondre aux exigences locales et internationales. Les deux certificats seront bientôt intégrés à notre programme d’études supérieures en droit.

- Un BS en communication de la santé, qui combine connaissances de la santé et formation journalistique pour lutter contre les problèmes de santé publique.

Un BE, Petroleum Engineering, qui a été conçu pour utiliser les compétences et les outils appropriés en ingénierie afin de concevoir des projets durables, sachant ce que l’avenir réserve au Liban sur ce front et pour répondre à la demande régionale dans le Golfe.

- Un BS en infographie et animation, qui est un programme unique conçu pour répondre aux besoins du marché des informaticiens spécialisés dans le développement de jeux vidéo et de films d’animation.

- Un BBA en financial engineering, lui aussi programme unique de premier cycle proposé au Liban et conçu pour répondre à la nouvelle dynamique du marché financier, notamment depuis la crise financière mondiale, les entreprises recherchant des solutions durables à leurs difficultés.

- Un BS en sciences actuarielles, un programme rigoureux qui prépare les étudiants au marché du travail, testé par les organisations professionnelles internationales telles que la « Society of Actuaries » et l’« Institut des actuaires ».

Dans quelle mesure la coopération entre votre université et les universités étrangères offre-t-elle des opportunités nouvelles aux étudiants en matière d’accès au marché de travail ?

La NDU offre une éducation exceptionnelle, qui est désormais reconnue partout dans le monde grâce à notre accréditation Neche (New England Commission of Higher Education), mais aussi une éducation abordable à toutes les classes sociales. L’université étant accréditée, ses diplômés sont admis dans les établissements les plus prestigieux du monde. Plusieurs de nos étudiants ont été récemment acceptés aux universités de Columbia, de Cornell et de Harvard pour poursuivre des études de troisième cycle. Sans aucun doute, la NDU est maintenant sur la carte de ces grandes institutions.

Nous avons de nombreuses institutions partenaires en Europe et aux États-Unis. Ces partenariats offrent de nombreuses opportunités à nos étudiants lors de leurs études à la NDU et après leur diplôme. Ces partenariats exposent nos étudiants et enrichissent leur personnalité, leur esprit critique et leurs compétences en communication, auxquels les employeurs accordent une grande importance de nos jours.

Notre partenariat avec le programme de droit de l’université de Berkeley permet à nos étudiants d’obtenir un double diplôme, un baccalauréat en droit à la NDU et une maîtrise en droit à Berkeley Law avec une aide financière de 20 000 dollars offerts par Berkeley à chaque étudiant. Il va sans dire que le droit de Berkeley figure parmi les écoles de droit les mieux classées au monde.

Où en sont les universités au niveau de l’enseignement en ligne? Quelles sont les facilités que votre établissement assure aux étudiants afin de les aider à poursuivre leur formation tout en travaillant, en cas de besoin ?

Notre corps professoral est bien formé à la création de cours en ligne et nous avons mis en place de nombreux cours. De plus, nos campus et plus précisément nos salles de classe sont toutes des classes interactives « smart classrooms » et nous utilisons le Blackboard dans la grande majorité des cours que nous proposons. Mais comme tout le monde le sait, la loi sur l’enseignement supérieur au Liban ne permet pas d’offrir un diplôme qui soit entièrement en ligne. Jusque-là, nous utilisons les dernières technologies en matière d’enseignement supérieur dans le but de faciliter l’expérience d’enseignement et/ou d’apprentissage de nos étudiants. Cette utilisation de la technologie aide nos étudiants qui travaillent, car ils ont un accès libre à toutes les conférences sur le web et à tout moment.

Quelles sont les facilités que votre établissement assure aux étudiants afin de les aider à poursuivre leur formation tout en travaillant, en cas de besoin ?

La flexibilité de nos horaires permet à nos étudiants de travailler tout en poursuivant en même temps leurs études s’ils le désirent. Notre service d’assistance sociale est aussi à l’écoute de ceux qui ont besoin de travailler. Les départements de notre université sont ouverts à ces étudiants pour qu’ils puissent poursuivre leurs études tout en profitant en même temps d’une expérience professionnelle au sein de notre établissement, bien avant l’obtention de leur diplôme.


Lire notre spécial Orientation professionnelle ici

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants