Automobile

Renault et Nissan refondent leur gouvernance après Ghosn

Le directeur général de Renault Thierry Bolloré, le PDG de Renault Jean-Dominique Senard, le PDG de Nissan Hiroto Saikawa et celui de Mitsubishi Motors Osamu Masuko se serrant la main à l’issue d’une conférence de presse, à Yokohama au Japon, hier. Kim Kyung-Hoon/Reuters

Renault, Nissan et Mitsubishi ont annoncé hier la création d’un nouveau conseil opérationnel de leur alliance, censé placer chaque partenaire sur un pied d’égalité et permettre de tourner la page de l’ère Carlos Ghosn. Les accusations contre l’architecte et ancien homme fort de l’alliance, poursuivi pour des accusations de malversations financières qu’il conteste, ont jeté une ombre sur l’avenir d’un montage inédit dans l’histoire de l’automobile, qui doit fêter cette année ses vingt ans d’existence.

Pour remédier à un cumul des pouvoirs critiqué par Nissan, les trois partenaires ont annoncé que le président de Renault, Jean-Dominique Senard, serait également président du nouveau conseil opérationnel de l’alliance, mais qu’il ne présiderait pas Nissan. Alors que le communiqué commun aux trois constructeurs indique que le président de Renault est un « candidat naturel » au poste de vice-président de Nissan, Jean-Dominique Senard a précisé lors d’une conférence de presse commune au Japon qu’il n’était pas dans son intention de prendre la présidence du constructeur japonais.

« Le nouveau conseil de l’alliance sera le seul organe de supervision des opérations et de la gouvernance de l’alliance entre Renault, Nissan et Mitsubishi, en lieu et place de RNBV (Renault Nissan BV) et NMBV (Nissan Mitsubishi BV), peut-on lire dans le même communiqué. À cet effet, il sera le visage et le premier pilote du “nouveau départ” de l’alliance. »

Les directeurs généraux de Renault, de Nissan et de Mitsubishi Motors, à savoir respectivement Thierry Bolloré, Hiroto Saikawa et Osamu Masuko, siégeront également au conseil opérationnel, dont les accords formels de création seront signés à l’occasion du vingtième anniversaire de l’alliance qui doit être célébré officiellement le 27 mars prochain. Le nouveau conseil se réunira chaque mois, à Paris ou Tokyo, et ses décisions opérationnelles seront fondées sur le consensus.

Source : Reuters


Renault, Nissan et Mitsubishi ont annoncé hier la création d’un nouveau conseil opérationnel de leur alliance, censé placer chaque partenaire sur un pied d’égalité et permettre de tourner la page de l’ère Carlos Ghosn. Les accusations contre l’architecte et ancien homme fort de l’alliance, poursuivi pour des accusations de malversations financières qu’il conteste, ont...

commentaires (0)

Commentaires (0)