Liban-Israël

Adraee répond à Nasrallah : Nous sommes plus que jamais préparés à la guerre

"Si vous pensez que la normalisation est une trahison, alors que penser de la guerre de l'Iran contre le monde arabe ?", s'est interrogé le porte-parole arabophone de l'armée israélienne.

Le porte-parole arabophone de l'armée israélienne, Avichay Adraee, et le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah. Photos Twitter et capture d'écran

Le porte-parole arabophone de l'armée israélienne, Avichay Adraee, a répondu samedi au discours du secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, prononcé plus tôt dans la journée, affirmant que les forces israéliennes étaient "plus que jamais prêtes à la guerre".

"Nasrallah, vous avez pleinement conscience des capacités de l'armée israélienne (dont vous ressentez encore les traces) depuis 2006", a écrit M. Adraee sur son compte Twitter. "Depuis, nous nous sommes entraînés, améliorés et nous avons acheté des équipements. Nous sommes plus que jamais prêts à la guerre. Nous vous l'avons montré avec les 'tunnels secrets'", a-t-il prévenu.

Dans son discours du jour, Hassan Nasrallah a déclaré que "les dirigeants israéliens admettent qu'un débat a eu lieu au sein de l'armée israélienne sur la non-préparation des forces terrestres, l'absence de confiance en leurs soldats et en leur capacité de pénétrer au Liban-Sud, mais sont en même temps sûrs que la résistance est capable de pénétrer en Galilée".

Lors d'une interview de plus de trois heures à la chaîne al-Mayadine fin janvier, le leader du Hezbollah avait en outre reconnu la présence de tunnels à la frontière entre le Liban et Israël, ironisant sur le temps qu'a mis l'armée israélienne à les découvrir. Les six tunnels avaient été détruits par l'armée israélienne au cours de son opération "Bouclier du Nord", lancée début décembre. Hassan Nasrallah a toutefois affirmé que la destruction de ces coursives souterraines n'entraveraient aucune opération éventuelle du parti chiite en Galilée.

"Nasrallah, ne vous méprenez pas sur la démocratie en Israël qui permet à tout le monde de donner son opinion sur le caractère opérationnel de l'armée. Si vous êtes vraiment un expert des affaires israéliennes, vous savez qu'en cas de guerre, vous affronterez une armée forte et victorieuse. Il n'y a aucun doute sur son état de préparation", a ajouté le porte-parole israélien. 

Par ailleurs, Avichay Adraee est revenu sur la normalisation des relations entre Israël et certains pays arabes que le leader du parti chiite a vivement condamnée dans son discours de samedi. "Si vous pensez que la normalisation est une trahison, alors que penser de la guerre de l'Iran contre le monde arabe et les crimes de ses milices au Liban, au Yémen, en Syrie et en Irak contre les sunnites et les chiites ? Que signifie le fait que les chefs des organisations terroristes au Moyen-Orient contre le Hezbollah et le Hamas soient aux avant-postes ? Ils savent que les gens sont plus intelligents que vos slogans vides de sens", a ajouté le porte-parole de l'armée israélienne.  

Hassan Nasrallah est revenu dans ce discours sur la conférence sur le Moyen-Orient, organisée sous la houlette des États-Unis en milieu de semaine à Varsovie, en Pologne, et qui avait notamment pour objectif de mettre la pression sur l'Iran, estimant que son véritable but était d'afficher la normalisation des relations entre Israël et certains pays arabes".



Lire aussi

Benny Gantz , "dernier militaire" à quitter le Liban après le retrait israélien en 2000

Entre Varsovie et Sotchi, le sort de la région reste confus... vu de Beyrouth, le décryptage de Scarlett HADDAD

Luttes d’influence politiques et diplomatiques au Liban, le décryptage de Scarlett HADDAD

Netanyahu : Le Hezbollah, donc l’Iran, contrôle le gouvernement libanais




Le porte-parole arabophone de l'armée israélienne, Avichay Adraee, a répondu samedi au discours du secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, prononcé plus tôt dans la journée, affirmant que les forces...

commentaires (7)

Et puis tu sais quoi adratteh, c'est pas parce que tu es arabophone que tu crois impressionner les résistants du hezb , les plus petits parmi eux pourraient te répondre en hébreu. Oui oui , sinon on ne les sélectionne pas . Ça t'en bouche un coin hein ?

FRIK-A-FRAK

21 h 22, le 17 février 2019

Tous les commentaires

Commentaires (7)

  • Et puis tu sais quoi adratteh, c'est pas parce que tu es arabophone que tu crois impressionner les résistants du hezb , les plus petits parmi eux pourraient te répondre en hébreu. Oui oui , sinon on ne les sélectionne pas . Ça t'en bouche un coin hein ?

    FRIK-A-FRAK

    21 h 22, le 17 février 2019

  • La verite est que la guerre de 2006 a permis a Israel d'avoir deja 13 ans de paix a sa frontiere nord que HB le reconnaisse ou pas et a son leader d'etre sous terre depuis 13 ans de peur d'etre l'objet d'un assassinat alors qu'il envoyait des milliers de ses hommes a la guerre en Syrie et au "martyre" La guerre est une chose horrible et n'apporte pas de solution aux problemes. La seule solution est de dialoguer entre Palestiniens et Israeliens pour arriver a une solution chacun devant faire des concessions et ainsi eviter au Liban une nouvelle guerre qui ne resoudra pas le probleme Plestinien. Que les hommes de bonne volonte fassent tout leur possible pour eviter une guerre dont personne ne veut et surtout eviter les fanfaronnades de tous les cotes RAPPELEZ VOUS DANS UNE GUERRE TOUT LE MONDE EST PERDANT

    LA VERITE

    13 h 30, le 17 février 2019

  • Une 1ere contradiction quand adrateh dit au chef de la résistance du hezb libanais de se souvenir de 2006 , et juste après lui dire , nous nous sommes AMELIORES depuis cette date . Lol... pourquoi vois être amélioré, fallait pas . Venir nous parler des relations entre israel et les soumis du golfe , ce n'est que mise en plein jour une relation qui date depuis toutes les guerres successives entre israel et les arabes de 48, 67, 73 . ET PUIS JE LIS FANFARONNADE DES 2 CÔTÉS, MAIS POUR L'AMOUR DU CIEL ( JE NE DIRAI PAS DE DIEU, CERTAINS SONT ALLERGIQUES À CE NOM ) , il ne peut y avoir FANFARONNADE que du côté israélien, puisque c'est eux , sur le papier qui sont les plus forts , donc si eux acceptent les " fanfaronnades " de la résistance ça veut dire que est eux les poltrons , sinon qu'ils prouvent le contraire , OU SE TAISENT . Et puis les amis ARRÊTONS un peu de retourner dos à dos ces 2 FORCES , CELLE DE LA RÉSISTANCE ET CELLE D'UN USURPATEUR , VOLEUR ET BELLIQUEUX . C' est franchement faire trop d'honneur aux RÉSISTANTS. LOOOOLLLL...

    FRIK-A-FRAK

    10 h 00, le 17 février 2019

  • On se demande ce qui a poussé l'Orient-le-Jour à publier cette fanfaronnade en première ligne des titres de presse de ce dimanche ...Vraiment rien de nouveau !

    Chucri Abboud

    08 h 34, le 17 février 2019

  • Une question, Monsieur Hassan Nasrallah: si un jour, pour une raison ou l'autre, votre commanditaire l'Iran cesse de vous financer, armer...continuerez-vous de "résister", menacer et fanfaronner ? Ou serons-nous enfin délivrés des dangers que vous laissez planer sur notre pays, le Liban, par vos paroles et actions ? Irène Saïd

    Irene Said

    08 h 12, le 17 février 2019

  • Une chose est sûre: à force de fanfaronnades, de défiance, de sarcasmes, de course aux armements, d’étalement de ses muscles et de menaces, ça ne prend plus qu’une étincelle pour la catastrophe garantie! Notre pays pris en otage par une milice guerrière à la mentalité moyenâgeuse, personne ne pourra arrêter le carnage, une fois enclenché... Que Dieu (mais lequel?) nous en préserve.

    Saliba Nouhad

    02 h 11, le 17 février 2019

  • FANFARONNADES DES DEUX COTES !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    22 h 50, le 16 février 2019