Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Armée, Syrie, évêques enlevés : Bou Saab s'entretient à Munich avec Zarif et son homologue turc

L'Iran "n'a pas l'intention d'exercer une pression sur nous qui pourrait aller à l'encontre du Liban", a déclaré le ministre libanais de la Défense à Munich.

Le ministre libanais de la Défense, Elias Bou Saab, qui représentait le Premier ministre Saad Hariri lors de la conférence annuelle de Munich réunissant le gratin sécuritaire mondial, s'est entretenu samedi avec le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Jawad Zarif, et son homologue turc Hulusi Akar, en marge de cette conférence.

Selon un communiqué publié sur le site du ministère iranien des Affaires étrangères, MM. Bou Saab et Zarif ont "discuté des différents aspects de la coopération entre les deux pays, particulièrement sur le plan économique". Ils ont également évoqué les dossiers régionaux, notamment les derniers développements en Syrie.

"J'ai senti une réelle compréhension sur la situation du Liban", a déclaré le ministre libanais dans un entretien accordé au site russe d'informations Sputnik à l'issue de sa rencontre avec le chef de la diplomatie iranienne. L'Iran "n'a pas l'intention d'exercer une pression sur nous qui pourrait aller à l'encontre du Liban et des Libanais", poursuit M. Bou Saab, ajoutant que "cette compréhension de la situation est très réconfortante pour les Libanais".

Interrogé sur d'éventuelles pressions des États-Unis, premier équipementier de l'armée libanaise, pour interdire qu'un autre pays, en l’occurrence l'Iran, n'équipe la troupe, M. Bou Saab a répondu que "seul l'intérêt de l'armée libanaise et du Liban compte". 

Mercredi, les États-Unis ont annoncé avoir livré pour la première fois à l’armée libanaise des roquettes à guidage laser, faisant partie du très sophistiqué système APKWS (Advanced Precision Kill Weapon System), lequel permet de transformer une roquette air-sol standard Hydra de 70mm en une arme intelligente à guidage laser. Des sources militaires ont indiqué à L'Orient-Le Jour que l'annonce de ce don intervient après une visite officielle à Beyrouth du chef de la diplomatie iranienne, dans la ligne de mire américaine. Cette dernière livraison intervenait alors que le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a appelé mercredi dernier les responsables libanais à demander de l'aide militaire à l'Iran.

Le ministre libanais de la Défense s'est ensuite entretenu avec son homologue turc. Les deux hommes ont notamment évoqué la "zone de sécurité" qu'Ankara veut instaurer dans le nord-est de la Syrie. "Toute présence en Syrie d'une autre armée que celle de la Syrie n'est pas la bienvenue et elle est considérée comme une occupation", a déclaré M. Bou Saab, cité par l'Agence nationale d'information (Ani, officielle).

Par ailleurs, M. Akar a promis à M. Bou Saab de "fournir aux autorités libanaises toutes les informations des services de renseignement turcs" sur le sort des deux évêques syriaque-orthodoxe et grec-orthodoxe d'Alep, Youhanna Ibrahim et Boulos Yazigi, dont on est sans nouvelles depuis leur enlèvement en 2013.

M. Bou Saab s'est également entretenu avec son homologue britannique Gavin Williamson pour parler du soutien de la Grande-Bretagne à l'armée libanaise.


Lire aussi

Nasrallah prêt à demander à Téhéran une aide militaire pour l’armée

Quelle politique de distanciation après les propos de Nasrallah ?


Pour mémoire

Le chef des forces US au Moyen-Orient assure l'armée libanaise de son soutien

Hariri dément que le Liban ait refusé une aide militaire russe sous la pression des États-Unis


Le ministre libanais de la Défense, Elias Bou Saab, qui représentait le Premier ministre Saad Hariri lors de la conférence annuelle de Munich réunissant le gratin sécuritaire mondial, s'est entretenu samedi avec le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Jawad Zarif, et son homologue turc Hulusi Akar, en marge de cette conférence.Selon un communiqué publié sur le site du...
commentaires (5)

Bravo Mr Bou Saab . On aurait cru entendre Gebran Basil parler . Et comme il représente le PM , ça sent le LIBAN nouveau, libre et indépendant dont on avait toujours rêvé, et que j'espère avoir été compris à présent.

FRIK-A-FRAK

10 h 35, le 17 février 2019

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Bravo Mr Bou Saab . On aurait cru entendre Gebran Basil parler . Et comme il représente le PM , ça sent le LIBAN nouveau, libre et indépendant dont on avait toujours rêvé, et que j'espère avoir été compris à présent.

    FRIK-A-FRAK

    10 h 35, le 17 février 2019

  • """Toute présence en Syrie d'une autre armée que celle de la Syrie n'est pas la bienvenue et elle est considérée comme une occupation", a déclaré M. Bou Saab""" ET VOILA ce que c'est quand on a certains affiliations ne seraient-ce que morales. mr a peine affuble de son titre de ministre qu'il se met a tancer les etats -a presque les remettre a leur places, PIRE a prendre le role des autres responsables concernés eux par un cas donne . MOI CA ME RAPPELLE QQ'UN.

    Gaby SIOUFI

    09 h 57, le 17 février 2019

  • Ce jeu dangereux des américains !

    Chucri Abboud

    09 h 35, le 17 février 2019

  • pour les deux évêques, dans un magasine sur Arte, un chrétien de Turquie, disait qu'ils avaient été exécuter !!!

    Talaat Dominique

    00 h 54, le 17 février 2019

  • Concernant les deux évêques enlevés, syriaque et grec-orthodoxe, cela ne fait aucun doute la Turquie seule sait ce qu'il leur est arrivé. La porte frappée est la bonne. Normal car même si elle à perdu la guerre à Alep et ses regions, (guerre qu'elle menait à l'aide de ses sous-fifres les terroristes), elle détient toutes informations sur les enlèvements et autres crimes et trafics pour les avoir supervisé sans aucun doute.

    Sarkis Serge Tateossian

    21 h 43, le 16 février 2019

Retour en haut