X

À La Une

La peine de mort requise contre les meurtriers de Gavin Ford

Liban

Les accusés Issa J.h, 28 ans, et Hussein, A.B., 24 ans, de nationalité syrienne, ont avoué les faits.

OLJ
12/02/2019

La justice libanaise a requis mardi la peine de mort à l'encontre des deux Syriens accusés du meurtre de l'animateur radio britannique Gavin Ford, retrouvé mort à son domicile, à Broumana, fin novembre. 

Le juge d'instruction au Mont-Liban, Nadim Nachef, a publié un acte d'accusation dans l'affaire du meurtre de  Gavin Ford et a requis la peine de mort pour les deux accusés Issa J.h, 28 ans, et Hussein, A.B., 24 ans, tous deux de nationalité syrienne. Ils sont accusés d'avoir prémédité le meurtre de Gavin Ford, rapporte l'Agence nationale d'information (Ani, officielle).

Selon l'acte d'accusation, "le premier accusé connaissait Gavin Ford et se rendait chez lui avec plusieurs jeunes hommes, majoritairement des Syriens, pour commettre des actes contraires aux mœurs en échange d'une somme d'argent", rapporte l'Ani. "Il a demandé au deuxième accusé, qui ne connaissait pas Gavin Ford, de l'accompagner dans cet objectif sauf que ce dernier l'a convaincu de cambrioler le domicile" de l'animateur. 

"L'enquête a révélé que le deuxième accusé est entré chez Gavin Ford et, alors qu'ils se trouvaient dans la chambre à coucher, il l'a frappé au visage et l'a étranglé avec une couverture, ajoute l'agence. Ensuite, il a volé deux téléphones portables, un chéquier, des papiers personnels et la voiture. Avec le premier accusé, il a quitté Broumana à bord de la voiture volée et s'est rendu à Sin el-Fil où ils ont tenté de vendre le véhicule à 1 000 dollars à une personne qui a refusé. Ils ont alors abandonné la voiture".

Les deux jeunes hommes ont avoué les faits. 

Gavin Ford animait sur Radio One, depuis une vingtaine d'années, tous les jours du lundi au vendredi de 7h à 10h du matin, une émission devenue très populaire, "Gavin Ford in the Morning", avec la présentatrice libanaise Olga Habre. 


Retrouvez ici l'interview de notre collègue Colette Khalaf avec Gavin Ford, publiée en février 2017. 


Pour mémoire

Funérailles de l'animateur radio britannique Gavin Ford à Beit Mery

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Eleni Caridopoulou

Ce ne pas nécessaire ils n'ont qu'à les renvoyer en Syrie et les donner à l'armée Syrienne.

Remy Martin

Perpetuité en solitaire jusqu'à ce qu'ils se fassent hara-kiri ...

L’azuréen

Je suis contre la peine de mort personnellement. La perpétuité sans possibilité de remise de peine et de libération est bien pire pour un condamné. Le seul bémol est la charge financière pour la société.

AIGLEPERçANT

Un crime reste un crime, celui ci est particulièrement crapuleux, la peine de mort fait partie de notre législation, si elle doit s'appliquer qu'il en soit ainsi, mais si les bourreaux avaient eu un patronyme à résonance franco anglo-saxonne et de nationalité disons plus respectée, je ne suis pas sûr que le juge d'instruction du Mont-Liban aurait été aussi intraitable dans son réquisitoire.

Je peux me tromper.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

PEINE A EXECUTER SANS PITIE !

Cadige William

Sordide histoire.
La peine de mort dans ce cas precis devrait être une exception à appliquer afin que ce soit un exemple pour une majorite de refugies incultes et assassins dans l’ame et dans les meurs et qui ne comprennent malheureusement que ce langage.
Ce ne serait par ailleurs que Justice rendue envers cette victime appreciee et aimee de beaucoup de libanais.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Quand la lutte contre la corruption fait des dégâts collatéraux...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.