X

À La Une

Capharnaüm nommé aux César pour le prix du meilleur film étranger

cinéma

Le film de Nadine Labaki fait face à "3 billboards, les panneaux de la vengeance" de Martin McDonagh, "Cold war" de Pawel Pawlikowski, "Girl" de Lukas Dhont, "Nos batailles" de Guillaume Senez, "Une affaire de famille" de Hirokazu Kore-Eda et "Hannah" d'Andrea Pallaoro.


OLJ
23/01/2019

Après sa nomination aux Oscars, le film de Nadine Labaki "Capharnaüm" a été nommé aux César pour le prix du meilleur film étranger, face à cinq autres films, a dévoilé mercredi l'académie lors d'une cérémonie à Paris. Capharnaüm fait face à "3 billboards, les panneaux de la vengeance" de Martin McDonagh, "Cold war" de Pawel Pawlikowski, "Girl" de Lukas Dhont, "Nos batailles" de Guillaume Senez, "Une affaire de famille" de Hirokazu Kore-Eda et "Hannah" d'Andrea Pallaoro.

Mardi, l'académie des Oscars avait annoncé que Le film de Nadine Labaki avait été nommé aux Oscars pour le prix du meilleur film en langue étrangère, aux côtés de quatre autres films. C'est la première fois qu’une cinéaste femme venue du Moyen-Orient et plus particulièrement du pays du Cèdre porte haut le nom du Liban.



Aux Oscars, Capharnaüm est en compétition avec Roma d’Alfonso Cuarón (Mexique), Shoplifters de Hirokazu Kore-eda (Japon), Never Look Away de Florian Henckel von Donnersmarck; (Allemagne) et Cold War de Paweł Pawlikowski (Pologne). Cette année, 87 pays avaient présenté un film, contre 92 l'année dernière. La 91e cérémonie des Oscars se tiendra le 24 février.



(Lire aussi : "Roma" et "La Favorite" en tête de la course aux Oscars avec 10 nominations chacun)



Coécrit par Nadine Labaki, Jihad Hojeily, Michèle Keserwani, avec la collaboration de Georges Khabbaz et la participation de Khaled Mouzannar, Capharnaüm est l'histoire de Zaïn, un enfant de 12 ans qui attaque ses parents en justice pour lui avoir "donné la vie" dans un monde injuste.

Le long métrage qui a fait couler beaucoup d’encre, pour avoir touché des sujets sociaux sensibles et tabous, a été lauréat en mai dernier du Prix du jury au festival de Cannes, et récompensé par le prix du public lors du Festival international du film de Melbourne, en Australie. En compétition aux Golden Globes, c'est toutefois le film Roma d’Alfonso Cuarón (Mexique) qui l'a emporté. L’équipe du film a aussi été accueillie par des ovations dans les salles prestigieuses de Marrakech et Toronto. 

Au siège de l'ONU à New York, une cérémonie en hommage à "Capharnaüm", à l'occasion du 70e anniversaire de la Déclaration des droits de l’homme, s'est par ailleurs tenue en décembre 2018.

L'année dernière, "L'Insulte", long-métrage du réalisateur libanais Ziad Doueiri, avait été sélectionné pour l'Oscar du meilleur film en langue étrangère, marquant une première pour le cinéma libanais. Il n'avait néanmoins pas obtenu le prix.



Pour mémoire

« "Capharnaüm" a illuminé le ciel de Marrakech »

"Capharnaüm" de Nadine Labaki ira au Golden Globes

"Capharnaüm" : le jeune acteur Zaïn al-Rafeea remporte un prix

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

C.K

Lire cela après l'article de CNN sur GB, quel baume au coeur, merci Nadine.

Antoine Sabbagha

Bravo pour Nadine Labaki . Enfin une étoile qui brille loin de la politique .

Irene Said

Merci Madame Nadine Labaki,
nous sommes sie fiers de vous, car vous embellissez la renommée du Liban, et beaucoup de personnes changeront d'opinion sur notre pays, que beaucoup veulent ternir en le renvoyant dans l'obscurantisme !
Irène Saïd

Wlek Sanferlou

Très bonne nouvelle! Bravo à Nadine et son équipe!

Agenor

Magnifique!

Notre Nadine Labaki libanaise et son équipe ont le vent en poupe!

Après avoir remporté des prix dans les quatre coins du monde, à Cannes, aux États-Unis, en Australie, au Canada, au Mexique, en Suède, en Norvège, et j’en passe, voilà une autre merveilleuse nouvelle!.

Cela est de bonne augure pour Nadine et son équipe mais aussi - et surtout - pour nous, leurs compatriotes Libanais, et pour le Liban.

Bravo encore Nadine Labaki!

Vous êtes la belle étoile qui scintille dans le tunnel triste et noir que nous traversons aujourd'hui.

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué