Rechercher
Rechercher

Liban-Israël

La destruction des tunnels du Hezbollah "presque terminée", selon Netanyahu

"Un travail exceptionnel a été effectué ici pour empêcher le Hezbollah d'utiliser l'arme des tunnels", a déclaré le Premier ministre israélien lors d'une visite sur le site des opérations.

Un militaire israelien à la frontière sud du Liban, le 21 décembre 2018. AFP / Mahmoud ZAYYAT

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé mardi qu'une opération de l'armée pour localiser et détruire des tunnels construits selon Israël par le Hezbollah pour infiltrer son territoire sera bientôt terminée.

Israël a lancé le 4 décembre une vaste opération de détection et de destruction de tunnels le long de sa frontière avec le Liban. L'armée israélienne affirme avoir localisé quatre souterrains creusés selon elle par le Hezbollah, un de ses ennemis soutenu par l'Iran.

"Un travail exceptionnel a été effectué ici pour empêcher le Hezbollah d'utiliser l'arme des tunnels", a déclaré le Premier ministre israélien lors d'une visite sur le site des opérations. "L'opération est bientôt terminée", a-t-il ajouté dans des propos cités par son bureau.

Vendredi, l'armée israélienne avait affirmé avoir fait exploser un premier tunnel. Selon M. Netanyahu, elle en a détruit un deuxième dimanche.



(Lire aussi : Israël fait campagne à l'ONU et dans les médias contre les tunnels du Hezbollah)


Les tunnels devaient servir au Hezbollah à enlever ou assassiner des soldats ou des civils israéliens, et à s'emparer d'une frange du territoire israélien en cas d'hostilités, affirme Israël.

De son côté, l'ONU a affirmé le 19 décembre que si les quatre tunnels constituent une "violation grave" d'une de ses résolutions (la 1701) qui avait mis un terme au conflit israélo-libanais en 2006, "ils ne semblent pas avoir de points de sortie côté israélien". 

La dernière grande confrontation en date entre le Hezbollah et l'Etat hébreu remonte à 2006. Les 33 jours de guerre avaient fait 1.200 morts côté libanais, et 160 côté israélien, sans neutraliser le parti chiite. Israël et le Liban restent techniquement en état de guerre.


Lire aussi

"La résistance contre Israël est la seule solution", affirme le numéro deux du Hezbollah

Les menaces israéliennes et la lecture du Hezbollah, le décryptage de Scarlett HADDAD

Dans la zone frontalière sous l’emprise du Hezbollah, on veut « provoquer Israël »

Le Liban salue son nouveau héros, l'officier qui a ordonné à l'armée israélienne de reculer

Guterres tire la sonnette d’alarme sur les armes illégales du Hezbollah

Aoun à Kardel : Les allégations israéliennes sur les missiles du Hezbollah sont fausses



Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a affirmé mardi qu'une opération de l'armée pour localiser et détruire des tunnels construits selon Israël par le Hezbollah pour infiltrer son territoire sera bientôt terminée.

Israël a lancé le 4 décembre une vaste opération de détection et de destruction de tunnels le long de sa frontière avec le Liban. L'armée...

commentaires (4)

Ça voudrait dire au front intérieur usurpateur, c'est bon les gars vous pouvez dormir sur vos 2 oreilles mais que d'un seul oeil. S'ils ont oublié un seul tunnel, ce sera par celui là que le hezb resistant libanais ira libérer le nord de la Palestine usurpée.

FRIK-A-FRAK

11 h 24, le 26 décembre 2018

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Ça voudrait dire au front intérieur usurpateur, c'est bon les gars vous pouvez dormir sur vos 2 oreilles mais que d'un seul oeil. S'ils ont oublié un seul tunnel, ce sera par celui là que le hezb resistant libanais ira libérer le nord de la Palestine usurpée.

    FRIK-A-FRAK

    11 h 24, le 26 décembre 2018

  • IL N,A PU DENICHER QUE QUATRE TAUPINIERES ? FAIBLE PERFORMANCE !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    09 h 20, le 26 décembre 2018

  • "L'ONU a affirmé le 19 décembre que les quatre tunnels ... ne semblent pas avoir de points de sortie côté israélien". Ah bon? Mais encore? Vous pouvez développer qu’on comprenne?

    Gros Gnon

    08 h 56, le 26 décembre 2018

  • Et maintenant ils vont où?

    Tina Chamoun

    06 h 49, le 26 décembre 2018