X

Économie

Forte hausse des taux interbancaires sur la livre libanaise

Banque

Plusieurs banquiers évoquent un phénomène ponctuel, mais reconnaissent que le marché est nerveux.

14/12/2018

Les taux interbancaires au jour le jour sur la livre libanaise – taux d’intérêt en vigueur sur les prêts à court terme entre banques – ont fortement augmenté ces derniers jours pour atteindre 75 % hier, ont indiqué plusieurs sources bancaires à L’Orient-Le Jour, confirmant une information parue le même jour sur le site du Daily Star.

« Les taux sont passés d’environ 5 %, leur moyenne depuis plusieurs mois, à une fourchette de 10 % à 15 % la semaine dernière. Ils étaient à 40 % au début de cette semaine, puis 60 % mercredi et enfin 75 % hier », détaille une des sources interrogées sous couvert d’anonymat. « Généralement, les taux interbancaires au jour le jour augmentent quand certains établissements se retrouvent avec d’importants besoins de liquidités qu’ils doivent alors emprunter à d’autres banques, qui en ont suffisamment », rappelle le chef du département des recherches à Byblos Bank, Nassib Ghobril. « Cela n’a pas d’incidence sur les taux des dépôts et des crédits, qu’ils soient en livres ou en dollars », souligne-t-il. Le taux de référence indicatif (Beirut Reference Rate) est actuellement de 10,70 % sur la livre et de 7,90 % sur le dollar.


(Lire aussi : La livre, les taux d’intérêt et les prêts au logement : beaucoup de bruit en période difficile)


Formation du gouvernement

Une hausse des taux sur le marché interbancaire peut être liée à une situation de crise, comme en novembre 2017 suite à la démission avortée du chef du gouvernement sortant, Saad Hariri, depuis Riyad, en plein contexte de tensions régionales entre l’Arabie saoudite et l’Iran. Cette situation avait créé un vent de panique chez de nombreux déposants qui avaient converti en devises l’équivalent en livres de 3 milliards de dollars, soit 5 % de la masse monétaire, selon un rapport publié en février par Bank Audi. Les taux interbancaires sur la livre avaient alors oscillé autour de 120 % pendant quelques jours avant de progressivement retrouver leur niveau habituel.

L’inflation des taux interbancaires peut aussi être provoquée par un événement ponctuel. Pour le directeur du département de recherche de Bank Audi, Marwan Barakat, la hausse actuelle s’explique « plus par le récent retrait par la Caisse nationale de Sécurité sociale (CNSS) d’une partie de ses dépôts en livres dans les banques, afin de souscrire des bons du Trésor, que par une augmentation du nombre d’opérations de conversion de livres en dollars de la part des déposants ».

Pour la source anonyme précitée, l’opération « habituelle » de la CNSS, mais qui a néanmoins eu pour effet de diminuer le niveau de liquidités du marché, n’aurait pas eu un tel impact en temps normal. « Le marché est nerveux parce que la formation du gouvernement s’enlise depuis les législatives de mai, que la crise économique perdure et que la situation sécuritaire au Liban-Sud est sous observation suite à l’affaire des tunnels du Hezbollah », analyse-t-elle, en notant, tout comme MM. Ghobril et Barakat, que les taux interbancaires se stabiliseraient si le nouvel exécutif était rapidement formé.

Cette hausse des taux survient alors que le pays est confronté à un ralentissement de son activité bancaire. « Les dépôts (au Liban) ont baissé en raison de la situation économique dans les pays du Golfe et la situation monétaire mondiale (marquée par la hausse des taux d’intérêt américains continue depuis 2015) », a reconnu hier M. Hariri à Londres, en marge d’une séance de questions-réponses organisée par le centre de réflexion Chatham House (voir page 2), avant d’affirmer que le nouveau gouvernement serait bientôt formé.


Pour mémoire

Les banques relèvent le taux d’intérêt sur la livre

La BDL poursuivra ses politiques « peu conventionnelles » pour protéger la livre, selon BMI

À la une

Retour à la page "Économie"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Sarkis Serge Tateossian

Un peu de lecture pour comprendre le système monétaire .. enfin comprendre une infime partie ...
Sachons toutefois que les billets sont imprimés par les banques centrales mais aussi certaines banques commerciales libanaises (au Liban, celles qui prêtent des crédits aux particuliers, aux entreprises et à l'état)
----------------------------------------
A lire pour comprendre :

Ce ne sont pas les moyens de paiement (les billets...) qui font la richesse, mais bien le volume de produits et de services disponibles sur le marché. A quoi sert d’avoir les poches pleines d’or si les étals sont vides ! Voilà pourquoi la quantité de monnaie en circulation doit toujours être corrélée à la production. Si elle augmente plus vite, ce sont… les prix qui s’emballent.

Les Allemands peuvent en témoigner. Dans les années 1920, leur Banque centrale avait imprimé une telle masse de marks (pour rembourser à la France les dommages de guerre) que les étiquettes doublaient tous les jours dans les magasins. Il fallait une brouette remplie de billets pour acheter son pain ! Un siècle plus tard, nos voisins sont toujours traumatisés par le souvenir de cette hyperinflation, et cela explique leur obsession de la rigueur.

Avangarde

La seule chose qu'une banque centrale possède en abondance est sa propre monnaie, puisqu'elle peut en créer à volonté. La BDL peut injecter les sommes nécessaires pour calmer le marché.

S'agit-il de l'ultime pression de M. Riad S. pour former le gouvernement?

L’azuréen

Pour ceux qui n’ont pas encore compris il faut immédiatement un gouvernement !

Gebran Eid

LES GENS HONNÊTES TOMBENT DANS LE PIÈGE DES BANQUES. 15% D'INTERET. WOW. SI LA BANQUE NE TOMBE PAS EN FAILLITE, CE QUI EST PROBABLE, ET AVEC BEAUCOUP DE CHANSE, ON TE REND TON ARGENT APRÈS LA DÉVALUATION DE LA L.L. EN LIVRE LIBANAISE. C'EST À DIRE CE QUE VEUT DIRE.

TrucMuche

Après pire la révolution comme les produits de
Base sont importés.

TrucMuche

Bientôt 2500 et après ? Encore pire....

Sarkis Serge Tateossian

Il s'agit juste du contraire si on voulait suivre cette hypothèse avancée dans un précédant commentaire.

Car pour se débarrasser des stocks monétaires en livres libanaises, les banques auraient plutôt baisser les taux d'intérêt pour rendre leurs achats attractifs.

Le raisons de cette hausse sont ailleurs...

Et notre pays a tout intérêt de stabilité.
Moins de paroles inutiles et de speculations, et il y aura moins de dégâts.

Gebran Eid

LES BANQUES ESSAYENT DE S'EN DÉBARRASSER DE LEURS DEVISES EN L.L. ILS INVITENT LEURS CLIENTS EN LES EXCITANT À ACHETER DES L.L. PARCE QU'ILS SAVENT BIEN QUE CETTE LIVRE VA ÊTRE DÉMASQUÉE ET DÉVALUÉE BIENTÔT ET QU'ELLE NE VAUT PLUS GRAND CHOSE.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

MAUVAIS SIGNE !

FÊTE ACCOMPLIE

Qu'est ce que ça cache ?

Moi ça me donnerai envie de fuir la livre plus quatre chose , plutôt.

LIBAN D'ABORD

et M Joumblat qui dit a la television chez HAN AL WAKT
la livre risque d'etre devalue grandement

eternel recommencement des situations au Liban ou personne ne pense au Liban a part M Riad Salame et ou la plus part des soliticiens ne pensent qu'a s'enrichir par tous les moyens

Sarkis Serge Tateossian

C'est très négative, cette hausse vertigineuse au marché des actions et pas seulement....
Attention à l'inflation.
J'ai une petite idée sur les vraies raisons qui ne sont surtout pas fondées ou raisonnables.
C'est ridicule. Il faut que cela se calme dans la journée.

Notre pays peut ainsi cumuler tous les records des bêtises si rapidement un gouvernement ne se forme pas.

Yalla, soyons optimistes.

Dernières infos

Les signatures du jour

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué