Liban

Le Liban présent à la conférence de Paris contre les discriminations visant les chrétiens et les minorités d’Orient

Initiative de la CHREDO
13/12/2018

L’association Coordination chrétiens d’Orient en danger (CHREDO) a organisé mardi dernier une conférence internationale qui s’est tenue dans la salle du conseil régional d’Île-de-France, à Paris, avec la participation de délégations de huit pays représentés par 17 dignitaires religieux chrétiens et musulmans, 5 ministres et députés et 8 ONG. Le Liban était représenté par l’ambassadeur Rami Adwan, le député Simon Abiramia, le ministre Pierre Bou Assi, et MM. Fouad Abounader et Habib Ephrem. Le coup d’envoi de cet important séminaire – qui avait pour thème « En finir avec les discriminations contre les chrétiens et les autres minorités en Orient » – a été donné par Mme Valérie Pécresse, présidente de la région d’Île-de-France. Il s’agit de la première conférence du genre en Europe.

À l’ouverture des travaux, l’ambassadeur du Liban, Rami Adwan, a notamment évoqué l’exemple de coexistence et de dialogue entre les religions que représente le Liban. Il a exposé en outre, chiffres à l’appui, la gravité du problème des déplacés syriens et palestiniens, mettant l’accent sur les retombées que cette situation pourrait avoir si le retour des déplacés dans leurs pays venait à être gelé. M. Adwan a affirmé dans ce cadre que « 96 % du territoire syrien est maintenant pacifié et de ce fait le retour devrait s’accélérer ».

De son côté, le ministre des Affaires sociales Pierre Bou Assi (Forces libanaises) a lui aussi abordé la question des réfugiés syriens, précisant que les Libanais et les organisations internationales gèrent ce dossier en accordant l’aide obtenue indistinctement à tous les déplacés, sans distinction d’appartenance confessionnelle.

Le député CPL, Simon Abiramia, a souligné pour sa part qu’il exprime les vues de toutes les factions politiques et communautaires libanaises, précisant à ce sujet que cette conférence est marquée, au plan libanais, par la participation d’intervenants des trois principales composantes politiques de la communauté chrétienne libanaise. M. Abiramia a relevé dans ce cadre que ces trois composantes chrétiennes expriment « des vues identiques sur les principes de solidarité, de tolérance et de coexistence entre les composantes de tout le peuple libanais ».

M. Fouad Abounader, conseiller du leader des Kataëb et président de l’association Nawraj, a présenté des propositions concrètes, à savoir la création d’un organisme de suivi et de coordination en vue de l’application des résolutions de la conférence, de même qu’il a suggéré la mise en place d’un observatoire international pour suivre les développements au Liban concernant les réfugiés et l’entente entre les diverses communautés du pays et de la région. M. Abounader a ensuite prôné la neutralité du Liban, soulignant la nécessité de se conformer au principe de distanciation par rapport aux événements qui secouent la région.

Enfin, M. Habib Ephrem (Ligue syriaque) a reproché à la communauté internationale de « fermer les yeux sur l’extermination des chrétiens d’Orient ». Il a rappelé les épisodes sanglants de l’histoire récente et du siècle dernier lorsque « des dizaines de milliers de syriaques ont été passés au fil de l’épée en Turquie ainsi qu’en Iran », citant les noms des villes où ces atrocités ont été commises.


(Lire aussi : "Une proclamation de Paris" pour la défense des chrétiens d'Orient et des minorités)


La Proclamation de Paris
Au terme des conférences et tables rondes auxquelles ont participé plus de 400 personnalités chrétiennes et musulmanes, une Proclamation internationale de Paris contre les discriminations visant les chrétiens d’Orient et d’autres minorités a été signée et diffusée par les prélats et des dignitaires religieux musulmans des pays suivants : Arménie, Égypte, Jordanie, Irak, Koweït, Liban et Syrie, ainsi que par une dizaine de parlementaires français, des magistrats et des avocats. Les dignitaires musulmans, dont des représentants de hautes instances sunnite et chiite, ont dénoncé et condamné en termes clairs et courageux « les dérives criminelles et islamistes, étrangères aux enseignements du Coran ».

Voici les principaux points de la Proclamation internationale de Paris, lue par Patrick Karam :

- Les signataires dénoncent les actes terroristes qui constituent des crimes contre l’humanité, déclarant solennellement que des groupes tels que Daech et les autres organisations similaires utilisent la religion pour justifier leurs crimes que l’islam désapprouve.

- Les signataires affirment sans ambiguïté le droit inaliénable des chrétiens d’Orient et des autres minorités persécutées (dont les yézidis) à rester et à vivre sur leur terre dans la dignité et la sécurité, sans subir de discrimination, et à pratiquer leur foi en toute liberté.

- Les signataires appellent la communauté internationale à ne pas faire d’amalgame entre les barbares et l’islam.

- Les signataires appellent le Conseil de sécurité des Nations unies à prendre les décisions nécessaires, conformément au chapitre VII de la Charte des Nations unies, pour imposer des sanctions contre les États, organisations et associations reconnues coupables de terrorisme.

- Les signataires ont convenu de créer un comité dont la mission serait de suivre l’application des recommandations de cette conférence.



Lire aussi

Être mandéen en 2018 : se réinventer, pour ne pas disparaître...


Pour mémoire

Asia Bibi, chrétienne pakistanaise, peut-elle échapper à la peine de mort ?

Joseph Yacoub : Le Moyen-Orient est arabo-musulman et... syriaque

Annie Laurent : Les chrétiens d’Orient ont besoin de se réapproprier leur vocation

Chrétiens, yézidis, voire sabéens, ils sont de retour à l’Université de Mossoul

Les multiples minorités au Moyen-Orient face au printemps arabe


À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LES OCCIDENTAUX EN SONT LES PREMIERS RESPONSABLES !

Sarkis Serge Tateossian

C'est un travail formidable qui est fait au niveau de l'ensemble des personnalités représentatives du monde des chrétien d'orient, (L’association Coordination chrétiens d’Orient en danger (CHREDO))
et ceci depuis de nombreuses années.

Il existe un soutien fort de la part de l'assemblée, (nombreux députés impliqués) de la région d'ile de France, de nombreux départements et même au plus haut de l'état.
Merci à tous ainsi que Monsieur Karam.

Pour le reste ... on sait parfaitement que dans notre pays le Liban, il y a une petite frange de chrétiens pour des raisons idéologiques ne se sentent pas trop impliqués voir il semble ignorer cette instance. C'est leur affaire!

N'oublions pas que l'union fait la force et que les chrétiens d'orient, ne sont pas dans une logique de violence ou autres nuisances...
Ils ne demandent que le respect de leurs droits fondamentaux. Paix sur terre !

ACE-AN-NAS

C'est très louable cette conférence, mais comment pouvoir expliquer que les occidentaux vendent des armes à tour de bras et les plus sophistiquées des armes, aux détenteurs de cette idéologie du crime vis à vis des minorités qu'est le wahabisme ? ?

Arrêtez l'hypocrisie svp !

ACE-AN-NAS

C'est très louable cette conférence, mais comment pouvoir expliquer que les occidentaux vendent des armes à tour de bras et les plus sophistiquées des armes, aux détenteurs de cette idéologie du crime vis à vis des minorités qu'est le wahabisme ? ?

Arrêtez l'hypocrisie svp !

Eleni Caridopoulou

Vous avez raison il ne faut pas faired'amalgame , mais ici en Europe si quelque chose ne vas pas c'est la faute aux musulmans , je leur fait comprendre mais ils sont ignorants surtout maintenant ce qui s'est passé à Stransbourg

Le Faucon Pèlerin

Evitez de créer des Comités Gustave, Hippolyte et Théodule. Le problème est urgent à résoudre.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

David Hale à Beyrouth pour affirmer le maintien de la présence US au Liban

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué