X

À La Une

Israël accuse la Syrie et l'Iran d'avoir ordonné des tirs de roquettes sur Gaza

proche-orient

Le groupe radical palestinien Jihad islamique affirme qu'une trêve "immédiate" a été conclue.

OLJ/AFP
27/10/2018

Israël a accusé samedi la Syrie d'avoir ordonné avec l'aide de l'Iran le tir de dizaines de roquettes vers son territoire depuis l'enclave palestinienne de Gaza sous blocus, promettant que sa riposte "ne sera pas limitée géographiquement".

Peu de temps après le groupe radical palestinien Jihad islamique a indiqué à l'AFP qu'une trêve "immédiate" avait été conclue à la suite d'une médiation égyptienne, et qu'il stopperait les tirs de roquettes depuis Gaza "en échange de l'arrêt de l'agression israélienne". Ni Israël ni l'Egypte n'ont commenté les déclarations du deuxième groupe armé à Gaza, mais des responsables de la sécurité israéliens ont confirmé qu'aucun incident n'avait été enregistré depuis l'annonce du Jihad islamique.

La bande de Gaza et le sud d'Israël, qui borde l'enclave palestinienne, ont connu une nouvelle flambée de violences entre vendredi et samedi matin. Six Palestiniens ont été tués lors de heurts avec l'armée israélienne durant les manifestations hebdomadaires du vendredi, une quarantaine de roquettes de Gaza ont ensuite été tirées vers Israël qui a riposté par des dizaines de frappes aériennes sur le territoire palestinien.

Ces violences interviennent alors que des pourparlers indirects sont en cours avec l'aide de l'Egypte pour tenter de réduire la tension entre Israël et la bande de Gaza, gouvernée par le mouvement islamiste Hamas et qui est sur le point "d'imploser" en raison des pénuries affectant la population et d'un strict blocus israélien, selon l'ONU.


(Lire aussi : Lieberman prône un "coup sévère" contre le Hamas à Gaza)


"Riposte pas limitée"
"Les tirs de roquettes dans la nuit sur Israël ont été ordonnés par Damas avec l'implication claire des Gardiens de la Révolution", l'armée d'élite de l'Iran, a accusé le porte-parole de l'armée israélienne, Jonathan Conricus. Il a souligné devant des journalistes que la riposte israélienne "ne serait pas limitée géographiquement", et pourrait viser la Syrie et les forces iraniennes dans le pays en guerre voisin.

Israël n'a de relations diplomatiques ni avec la Syrie ni avec l'Iran qu'il considère comme son ennemi dans la région. Téhéran est un des plus proches alliés du régime de Bachar el-Assad dans la guerre qui ravage la Syrie depuis 2011 et Israël ne cesse de dénoncer sa présence dans ce pays. L'Etat hébreu a déjà mené des frappes en Syrie, contre des objectifs syriens mais aussi du Hezbollah libanais soutenu par l'Iran.

Les roquettes tirées vers Israël n'ont pas fait de morts ou de blessés, d'après l'armée israélienne. Dix-sept de ces engins ont été interceptés par la défense aérienne israélienne, d'autres sont tombés dans des champs.

Dans la nuit, l'aviation israélienne a mené des frappes contre "90 cibles du Hamas" et huit du Jihad islamique à Gaza. Bien que le Hamas n'ait pas tiré les roquettes, Israël tient le mouvement islamiste comme responsable de tous les tirs partant de l'enclave qu'il gouverne. Neuf personnes ont été blessées par les raids israéliens, selon le ministère de la Santé à Gaza. Un bâtiment de quatre étages a été complètement détruit, ont constaté des correspondants de l'AFP.

Signe que la tension retombait samedi soir, le conseil de la région d'Eshkol, voisine de la bande de Gaza, a dit aux habitants qu'ils pouvaient désormais quitter les abris.


(Pour mémoire : Netanyahu menace d'infliger des "coups très douloureux" au Hamas)


Éviter une nouvelle guerre
Six Palestiniens ont trouvé la mort vendredi lors des manifestations hebdomadaires qui ont lieu depuis plusieurs mois le long de la barrière séparant Israël de l'enclave palestinienne. Cinq ont été tués par des tirs de l'armée israélienne, selon le ministère de la Santé à Gaza et un est mort dans l'explosion d'une grenade qu'il transportait.

Au moins 213 Palestiniens ont été tués depuis que ces manifestations ont commencé, selon un comptage effectué par l'AFP. Un soldat israélien a été tué par un sniper palestinien au cours de la même période. Les manifestants réclament le "droit au retour" de réfugiés palestiniens sur les terres d'où ils ont été chassés ou qu'ils ont fuies à la création d'Israël, et la levée du blocus imposé à Gaza.

Israël et le Hamas se sont livré trois guerres depuis 2008. L'Egypte, frontalière de la bande de Gaza, et l'ONU parrainent des négociations indirectes entre le Hamas et Israël pour tenter d'éviter que n'éclate un nouveau conflit ouvert.

Pour l'analyste politique Saleh an-Nami, basé à Gaza, les tirs du Jihad islamique vers Israël risquent d'affaiblir la position du Hamas dans ces négociations, qui pourrait donner l'impression qu'il est incapable d'imposer son point de vue aux autres factions. Ces tirs "embarrassent le Hamas face aux médiateurs régionaux et internationaux intervenant pour conclure une trêve", a-t-il déclaré à l'AFP.


Pour mémoire

Israël lance des raids aériens contre Gaza en riposte à des tirs de roquettes

Trump introduit le plan Kushner, mais en douceur

Fuite de propos du chef de l'armée israélienne sur des risques d'embrasement en Cisjordanie occupée

Les Etats-Unis ne présenteront jamais de plan de paix au Proche-Orient, estime Erekat

Israël assouplit les critères pour le port d'armes et rend éligible une foule de civils

Conflit israélo-palestinien : la solution à deux Etats et les alternatives

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LES DEUX POIDS ET DEUX MESURES DU MONDE EN ENTIER ET SURTOUT DE CEUX SENSIBILISES PRETENDUMENT PAR L,AFFAIRE KHASHOGGI. IL Y EUT PIRES CRIMES COMME EXECUTANT DES BLESSES DEVANT LES CAMERAS DU MONDE OU DES SCIENTIFIQUES... ET POURTANT... LES CHAMPIONS DANS L,AFFAIRE KHASHOGGI N,Y ONT POINT CONDAMNE QU,EN TIMIDES PAROLES ET AVEC UN TON TRES BAS !

Sarkis Serge Tateossian

L'impunité, une force qui brouille les esprits...

Le conflit israélo-palestinien est un échec mondial. Mondial, car le monde entier est intervenu à différents degré et périodes... Sans succès. L'Europe, l'Amérique, la Russie, l'ONU.. Etc etc.

La raison est simple et curieusement cela nous renvoie à l'affaire khashoghi... Et l'impunité

Israël est soutenue financièrement et militairement et logistiquement par l'Amérique... Ce qui rend les forces sur le terrain totalement inégales.

Quoi qu'elle fasse Israël elle sait elle restera impunie ... C'est un acquis. Cet acquis est-il juste ?

Au final Israël a gagné la guerre sur le t errain, mais quand est-il sur le terrain de communication ? De l'image qu'elle véhicule auprès du monde ? auprès des citoyens occidentaux par exemple (Ne pas confondre avec les politiques en occident).


Une question de taille:
Israël n'a-t-elle pas le devoir moral de redescende sur terre et traiter ce conflit humainement et plus équitablement avec les palestiniens ?

C'est là qu'elle gagnera les coeurs des gens, le coeur du monde.



AIGLEPERçANT

C'est trump-pète qui dit au charcutier héritier , si tu payes 500 milliards de usd on dira que Khashoggi est mort en dehors du consulat bensaoud , mais si tu payes 1000 milliards on accusera l'Iran NPR du massacre sur sa personne , l'héritier charcutier lui répond : et si je payais 2000 milliards usd , pourriez vous ajouter le hezb libanais de la résistance et les houtis du Yémen ??? looooollll....

Con-ricus , porte parole de l'armée usurpatrice a oublié de mentionner le hezb dans les tirs de missiles palestiniens . hahahaha..

Mais qu'attendez vous donc pour y aller à Gaza , allez les chercher aux palestiniens chez eux , bandes de poltrons !

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants