X

À La Une

Les Etats-Unis ne présenteront jamais de plan de paix au Proche-Orient, estime Erekat

conflit

"La vérité de Kushner et la vérité de Netanyahu, c'est que Jérusalem est la capitale d'Israël, qu'il n'y a pas de droit au retour pour les réfugiés, que les colonies sont légales", dénonce le négociateur en chef palestinien.

OLJ/Reuters
16/09/2018

Les Etats-Unis ne présenteront jamais le plan de paix qu'ils assurent préparer pour mettre fin au conflit israélo-palestinien et cherchent au contraire à modifier unilatéralement les termes de futures négociations, a estimé samedi Saëb Erekat. Le négociateur en chef palestinien a déclaré à Reuters que l'administration Trump avait pris totalement fait et cause pour Israël sur les questions les plus sensibles du conflit, enterrant toute chance de solution négociée.

"Je pense qu'ils ne vont même pas présenter de plan", a dit Saëb Erekat pendant une interview à Jéricho. "Mais ils appliquent déjà leur plan en changeant les termes de référence", a-t-il ajouté en allusion au transfert de l'ambassade des Etats-Unis à Jérusalem - qu'Israéliens comme Palestiniens revendiquent comme capitale - ou à la remise en cause du statut de réfugié que Washington voudrait limiter aux Palestiniens nés avant 1948. "Le monde entier rejette leurs idées", a assuré Saëb Erekat.


(Pour mémoire : Jared Kushner optimiste sur les chances de paix au Proche-Orient


L'émissaire de Donald Trump au Proche-Orient, Jason Greenblat, a déclaré jeudi à Reuters que les Etats-Unis apportaient la dernière touche à leur plan de paix et que celui-ci ferait certainement l'objet de critiques dans les deux camps, et pas seulement du côté palestinien. Il n'a cependant fourni aucun calendrier et Washington est jusqu'à présent restée très vague sur les contours de la solution proposée.

Saëb Erekat a dit ne se faire aucune illusion sur la nature de la "paix basée sur la vérité" promise par l'administration Trump, et notamment par le gendre du président américain, Jared Kushner, qui a multiplié les allers-retours en Israël.

"La vérité de Kushner et la vérité de Netanyahu, c'est que Jérusalem est la capitale d'Israël, qu'il n'y a pas de droit au retour pour les réfugiés, que les colonies sont légales, qu'il n'y aura pas d'Etat palestinien sur les frontières de 1967 et que la bande de Gaza doit être séparée de la Cisjordanie, et tout cela est inacceptable", a-t-il résumé. "La seule chose que cette administration (américaine) ait fait depuis sa prise de fonction, c'est écarter Israéliens et Palestiniens du chemin de la paix et de la solution à deux Etats", a conclu le négociateur palestinien.


Lire aussi

Paix au Proche-Orient: Trump reconnaît que la tâche est ardue

Kerry : En 2010, Assad avait fait une proposition secrète de paix avec Israël

Netanyahu : La paix avec les Palestiniens passe par la "normalisation" avec les pays arabes

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ILS VEULENT CONFIER LES PARCELLES RESTANTES DE LA PALESTINE A LA JORDANIE ! LE COMPLOT DU SIECLE DONT VOUS PALESTINIENS PAR VOS CONFLITS INTERNES VOUS ETES LES PREMIERS RESPONSABLES ET SUIVENT LES ARABES AVEC LEUR DECADENCE ET LEUR PROFOND SILENCE...

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Larijani dans une discussion informelle : Les Américains ont commis une erreur stratégique en tuant Soleimani

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants