X

À La Une

"MBS est un engin de démolition. Il a fait assassiner Khashoggi au consulat en Turquie", accuse un sénateur proche de Trump

etats-unis

Le prince héritier "est un individu toxique. Il ne peut pas devenir un dirigeant sur la scène mondiale", martèle Lindsey Graham dans un entretien accordé à Fox News.

OLJ/Agences
16/10/2018

Le sénateur républicain Lindsey Graham, proche du président américain Donald Trump, a accusé mardi le prince héritier saoudien Mohammad ben Salmane d'avoir commandité le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi, disparu depuis le 2 octobre après une visite au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul.

"Rien ne se passe en Arabie saoudite sans que MBS en soit informé", a commenté Lindsey Graham dans un entretien accordé à Fox News. "J'ai été leur plus ardent défenseur au Sénat des Etats-Unis", a poursuivi le parlementaire. "Ce type est un engin de démolition. Il a fait assassiner ce gars au consulat en Turquie et espère que je ne vais pas le savoir. Je me sens floué", a-t-il poursuivi. "MBS est un individu nuisible. Il ne peut pas devenir un dirigeant sur la scène mondiale", a-t-il estimé.

Dissident et journaliste saoudien qui collaborait notamment avec le Washington Post, Jamal Khashoggi, 59 ans au moment des faits, est entré le 2 octobre au consulat saoudien à Istanbul et n'est pas réapparu depuis. Selon des responsables turcs, ce journaliste exilé aux Etats-Unis depuis 2017 et "bête noire" du prince héritier saoudien, a été tué au consulat par des agents saoudiens venus de Riyad. Les autorités saoudiennes ont jusqu'ici fermement démenti. La semaine passée, 22 sénateurs ont ouvert une enquête sur la nécessité d'imposer des sanctions à Riyad pour violation des droits de l'homme.

M. Trump, qui a renforcé ses relations avec Riyad, est très embarrassé par l'affaire Khashoggi. Lundi, après s'être entretenu au téléphone avec le roi Salmane, il a suggéré que la disparition de Jamal Khashoggi "pourrait être le fait de tueurs hors de contrôle".

Des médias américains ont ensuite affirmé que l'Arabie saoudite envisageait de reconnaître la mort du journaliste lors d'un interrogatoire qui aurait mal tourné au consulat. Selon CNN, le pouvoir saoudien préparerait un rapport dans lequel il tenterait de minimiser son implication dans sa disparition. Et Pour le Wall Street Journal, cela permettrait à la famille royale de "se dédouaner d'une implication directe" dans l'éventuel décès de Jamal Khashoggi.


"Un prince héritier incontrôlé"
Lindsey Graham a expliqué ne pas savoir ce que Donald Trump entendait décider dans cette affaire qui concerne la relation proche et compliquée que les Etats-Unis entretiennent avec les Saoudiens. "Je sais ce que je vais faire. Je vais sanctionner l'Arabie saoudite", a lancé Graham. "Je me sens personnellement offensé. Ils n'ont rien d'autre que du mépris pour nous. Ce type doit s'en aller".

"Il ne s'agit pas de tueurs incontrôlés, il s'agit d'un prince héritier incontrôlé", a ensuite poursuivi Graham toujours très en colère dans une déclaration à la radio de Fox News. "J'interdirais les ventes tant qu'il sera au pouvoir", a encore dit le sénateur qui doit s'entretenir de cette question avec Donald Trump.

Marco Rubio, autre sénateur républicain de premier plan, a, lui, balayé les réserves émises par Donald Trump sur des sanctions qui risqueraient d'affecter des milliards de dollars de contrats passés avec Riyad, notamment des ventes d'armes sources d'emplois aux Etats-Unis. "Je m'en fiche de savoir combien d'argent cela représente. Aucune somme au monde ne pourrait racheter notre crédibilité sur les droits de l'homme et la façon dons les nations doivent se comporter", a déclaré l'ancien rival de Donald Trump à la présidentielle américaine, sur CNN. "C'est une crainte que nous avions depuis longtemps, que le jeune prince héritier soit ce jeune homme agressif qui surestime la latitude qu'il a pour agir", a poursuivi Marco Rubio.

Selon lui, "le Sénat, le Congrès vont agir". "La teneur de ces mesures spécifiques fera évidemment l'objet d'un débat mais elles seront fortes et significatives. Nous verrons ce que l'administration fera mais il me semble qu'au final, elle suivra", a-t-il estimé.



Lire aussi

L'Américain Pompeo tente de dénouer l'affaire Khashoggi avec les Saoudiens

Entre « châtiment » US et « réponse » saoudienne, jusqu’où la brouille entre Washington et Riyad ira-t-elle ?

Les Occidentaux prudents sur l'affaire Khashoggi pour ménager Riyad

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Bery tus

COUPS MONTES DE TOUTES PIÈCES !!!

Gebran Eid

TRUMP NE S'INTERESSE QU'À L'ARGENT. IL VA TROUVER UNE PORTE DE SORTIE POUR EUX. IL A DÉJÀ COMMENCÉ À DIRE DES TUEURS HORS CONTROLE. L'ARGENT..L'ARGENT...EUX..ILS ONT BEAUCOUP D'ARGENT. TRUMP A L'OEIL SUR CET ARGENT.....

HABIBI FRANCAIS

MBS aurait du prendre des lecons aupres du boucher de Damas ...se presenter toujours en costume cravate afin de se faire passer pour democrate et ainsi assassiner non pas 1 malheureux opposant mais des milliers et en toute impunite.

TrucMuche

Entre l’Iran et l’Arabie Saoudite mon cœur
ne balance pas.
Dictatures religieuses fascistes, l’un et l’autre !

L’azuréen

« Des tueurs hors de contrôle »...n’importe quoi! C’est vraiment insulter l’intelligence de l’opinion et du monde qui regarde stupéfait !

ACE-AN-NAS

Il a raison d' exploser de la sorte, on ne peut pas faire semblant de croire que cet héritier n'y est pour RIEN.

IL EN VA SÉRIEUSEMENT DE LA CRÉDIBILITÉ DU MONDE OCCIDENTAL DIT CIVILISÉ.

LE QATAR NE LÂCHERA PAS L'AFFAIRE.

Sarkis Serge Tateossian

La machine est en marche .... c'était totalement prévisible.

Un tel acte criminel (même si les circonstances font penser à un piège à Istanbul) hors porté de toute logique, ne peut être accepté par le monde civilisé, l'image de l'Arabie saoudite va terriblement en souffrir et probablement ce fait, va coller à la peau de MBS durablement, voir pour toujours.

Impossible de régner désormais dans ce royaume ...
Aucun chef d'état n'acceptera d'accueillir MBS.

Il y a de multitudes de chefs d’états sanguinaires dans le monde ... mais qui tous s'en cachent et ne le démontrent pas ...
La diplomatie est le royaume de l’hypocrisie.... par conséquent ça marche pour eux!

Mais là, à Istanbul, ce qui s'est passé, dépasse tout entendement !

D'où mon opinion tranchée la dessus ... il y a piège!

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

UN SEUL A COMMANDITE L,ASSASSINAT DE KHASHOGGI ET A DEPECHE UN ESCADRON DE MORT A INTANBUL ! IL DOIT PAYER...

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué