Le billet de Gaby NASR

Voyance rance

Billet
Gaby NASR | OLJ
12/10/2018

C’est connu, le Liban est non seulement un pays ingouvernable, il est de surcroît tout à fait inutile de le gouverner. En revanche, on peut en lire l’avenir même dans une boule de cristal bon marché. Voici ce que pourrait raconter cette verroterie déglinguée :

– Après s’être fait balader pendant cinq mois par les deux centenaires logeant à Baabda et à Aïn el-Tiné, le Grand Dadais du Sérail finira bien par la former, son équipe de bras cassés. La piétaille des niaiseux applaudira alors à tout rompre en frétillant du croupion, croyant béatement à la fin de son Golgotha.

– Manque de pot, il y a toujours une guigne qui chasse l’autre dans cette République de peu. À peine le gouvernement installé, les premiers crêpages de touffe se mettront à secouer le landernau autour de la déclaration ministérielle. Oh, pas de quoi tirer les couteaux à ce stade, juste quelques petits prouts rageurs çà et là, afin que chacun des grenaillons ministériels puisse établir son territoire et plastronner devant les caméras. Et nous voilà repartis pour cinq mois supplémentaires de palabres avec force salivation sur des sujets dont le pékin de base se fout complètement. Puis comme en matière de créativité nos bipèdes politiques font rarement des étincelles, leur frotti-frotta cérébral aboutira à un vulgaire copier-coller de la déclaration ministérielle précédente. Ce même document que les gouvernements successifs se passent et repassent depuis une quinzaine d’années… À quoi bon esquinter les derniers neurones ?

– Viendra enfin le verbiage à propos des équilibres au-dessus de la mangeoire. Après avoir englouti une vingtaine de ministères sur les 30 et balancé une pitance de deux strapontins aux Fleus, le Basileus aura encore certainement une petite faim et voudra faire main basse sur les derniers portefeuilles qui restent. En vain. En grattant les fonds de tiroir, il n’aura plus face à lui que les barbus du Hezbollah tapis en embuscade, qui lui tirent une gueule aussi longue qu’un trajet Beyrouth-Téhéran et retour. Ce qui aura pour effet de calmer net Beau-Fiston. Normal, quand on n’a qu’un lance-pierres en guise d’armement on est toujours poli. Fin de la voyance.

C’était notre rubrique : « La classe politique libanaise pour les nuls. »

gabynasr@lorientlejour.com

À la une

Retour à la page "Billet"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Imad A. Aoun

Cher Gaby,
Ce qui est ecoeurant dans tes articles c'est cette obstination , que tu traines a la longueur , a ne vouloir aucunement voir 3 Choses :
1-Les grands accomplissements effectues par la Presidence de la Republique ,contre vents et marees: une nouvelle loi electorale ; le combat resultant en l'elimination des cellules terroristes au nord; plusieurs autres lois et legislations qu'on ne veut point enumerer ici!
2-L'obstination de qqes uns a vouloir entraver , par n'importe quel moyen honnete ou non , la formation du gouvernement !
3-Tous les obstacles et les parjures contre la Presidence .C'est incroyable comme vous vous etes tous ralies contre Elle , justement pour quoi ??? critiquer ?? ou bien demolir les espoirs et detoutner les verites???

Antoine Sabbagha

La classe politique libanaise pour les nuls, finira par tuer tout un peuple , et mettre en faillite tout un Etat .

RE-MARK-ABLE

Gaby Nasr , je peux comprendre que certain(e)s revendiquent d'être des nul(l)es , mais que ces personnes le fassent en utilisant la 1ere personne du singulier et non la 1ere du pluriel , pour n'impliquer quelles mêmes .

J'admirerai encore plus leur réalisme.

Bon week-end Gaby , vous le méritez bien .

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

ABRUTIS, IGNORANTS, INCOMPETANTS ET NULS ! ET TANT D,AUTRES ADJECTIFS DIT LA VRAIE VOYANCE...

Irene Said

Nous sommes NULS et fiers de l'être, Monsieur Gaby Nasr, NULS et si fiers de vos billets, chaque vendredi, décrivant avec un vocabulaire sans pareil et si savoureux notre classe politique !
NULS et reconnaissants de pouvoir rire un moment en lisant votre billet du vendredi, attendu avec impatience !
MERCI Monsieur Gaby Nasr, et bon week end de tout coeur de la part d'une NULLE !
Irène Saïd

Wlek Sanferlou

Vraiment le seul point positif de la situation de note sacrée patrie est l'ensemble de billets que Gaby nous sert et qu'on attend impatiemment.
Merci Gaby

Gebran Eid

ET LES PATRIOTES COMME SOUHAD ET RIFI, N'ONT QUE DES LANCES PIERRES. ILS CONTINUENT À CRIER AU SECOUR DANS LEUR COIN. ON LES ENTEND MAIS HÉLAS ON LES ÉCOUTE PAS. QU'EST CE QUE TU VAS FAIRE ? C'EST TROP TARD. LE PAYS EST UNE GROSSE BOMBE À RETARDEMENT. ET CELUI QUI CROIT QUE C'EST TOUJOURS POSSIBLE DE CRÉER UNE NATION ! N'EST UN PAUVRE TYPE.

RE-MARK-ABLE

La classe politique libanaise "pour" les nuls ?

Pourquoi prenez vous vos lecteurs pour des nuls Gaby ?
Vous ne faites que répéter ce qui s'écrit et se dit de l'aurore au crépuscule, avec votre style bien particulier , mais avec rien de nouveau .

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Nous, sales Arabes...

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le Hezbollah entame « la quatrième phase » de son parcours

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué