X

À La Une

Maya Reaidy sacrée Miss Liban 2018

concours

La nouvelle reine de beauté a 22 ans. 

OLJ
01/10/2018

Maya Reaidy a été élue dimanche soir Miss Liban 2018 lors d'un concours, devenu un rendez-vous annuel très attendu, organisé au Forum de Beyrouth et retransmis en direct sur la chaîne MTV, après que la LBCI s’en fut chargée durant 22 ans.

La nouvelle reine de beauté a décroché la couronne face à 29 autres jeunes filles en lice pour succéder à Perla Helou. Maya Reaidy est âgée de 22 ans, elle suit des études en pharmacie à la LAU. La première dauphine est Mira Toufaily, la deuxième Yara Abou Monsef, la troisième Vanessa Yazbeck et la quatrième Tatiana Saroufim. 

Des 30 jeunes femmes, 15, 10, puis 5 ont été sélectionnées au cours de la cérémonie. Une même question a été posée aux cinq dernières concurrentes : "Que considérez-vous comme étant le plus grand échec de la vie ?”. En répondant à cette question, Maya Reaidy a affirmé “que sans échec on ne peut s’améliorer” et a choisi de rendre hommage à l’ex-miss USA Rima Fakih qui “a connu l’échec” et qui “malgré cela a réalisé son rêve”.

Avant cela, elle avait été interrogée par Guy Maoukian qui lui a demandé ce qui la distinguait des autres filles. "Chaque personne se distingue par sa personnalité et ses expériences. Ce qui me distingue, c’est que je suis quelqu’un de diplomate. J’essaie de comprendre les autres et non pas de les critiquer. Et cela me distingue surtout dans notre société aujourd’hui", avait-elle répondu.

La nouvelle Miss a été sélectionnée par un jury composé de neuf personnalités issues de différents domaines : la chanteuse Nancy Ajram, le joaillier Doumit Zoughaib qui a confectionné la couronne de la Miss, la reine de beauté sud-africaine Demi-Leigh Nel-Peters, couronnée Miss Univers 2017, le journaliste Georges Kordahi, l'ancienne Miss Liban Nadine Nassib Noujaim, le pianiste Guy Manoukian en sa qualité de représentant du ministre du Tourisme, Avedis Guidanian, le couturier Nicolas Gebran, l'acteur Adel Karam et le maquilleur Bassam Fattouh. 

La présentatrice Annabella Hilal, épouse du plasticien Nader Saab, était la maîtresse de cérémonie. A ses côtés, se trouvait le journaliste Marcel Ghanem, ancienne vedette de la LBCI pour laquelle il a travaillé pendant 27 ans et qui avait annoncé en mars qu'il quittait la chaîne. Il s’est dit honoré d’être le premier à annoncer le nom de la prochaine Miss sur la MTV.

La cérémonie s'est ouverte avec l'entrée de Rima Fakih, la Libano-Américaine élue Miss Etats-Unis en 2010, qui avait elle-même assuré l’encadrement des filles et qui a notamment choisi de rendre hommage à Georgina Rizk, la Libanaise qui avait été sacrée Miss Univers en 1971

Ce sont les chanteurs libanais Ragheb Alamé, Maya Diab ainsi que le Libano-Canadien Masari qui ont animé la soirée. Le couturier Nicolas Gebran a habillé les jeunes femmes.


Pour mémoire

Perla Hélou sacrée Miss Liban 2017

Sandy Tabet, Miss Liban 2016

Miss Monde 2015 : "Ben oui, ça devait clairement être Miss Liban"

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Talaat Dominique

félicitations pour la nouvelle Miss Liban

mais il y a un problème avec MTV, cette chaîne ne fait plus partis du bouquet libanais !!!!!
il faut prendre un autre bouquet arabe plus cher

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

FELICITATIONS A NOTRE NOUVELLE JEUNE REINE DE BEAUTE 2018 !

Sarkis Serge Tateossian

Ceci explique cela ?
(une boutade)

Marionet

Félicitations à la nouvelle miss Liban qui est ravissante. Mais pourquoi "la présentatrice" Anabella Hilal est-elle présentée dans l'ariicle comme "l'épouse du plasticien Nader Saab"? À croire qu'elle n'a ni identité ni mérités propres. C'est pas banal!

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

À Baabda, un Conseil des ministres sous pressions internes et externes

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants