Rechercher
Rechercher

À La Une - Liban

Les services irakiens et libanais démantèlent un réseau qui faisait chanter les banques libanaises

Le directeur général de la SG, Abbas Ibrahim, s'est rendu en Irak pour cette affaire qui visait notamment Bank Audi.

Le siège de Bank Audi à Beyrouth. Photo D.R.

Les services de renseignements irakiens ont annoncé mardi avoir démantelé, en coopération avec la Sûreté générale libanaise, un réseau qui répandait des informations erronées dans le but d'extorquer des fonds à des établissements bancaires libanais. Parmi ces derniers Bank Audi, qui avait été il y a deux semaines la cible de rumeurs de blanchiment d'argent de groupes terroristes.  

"Les services de renseignements irakiens, en coopération avec la SG libanaise, ont découvert un réseau d'escroquerie, dont les membres publiaient des informations erronées dans le but d'extorquer de l'argent à plusieurs banques libanaises, en affirmant être en possession de documents attestant qu'ils disposaient de comptes s'élevant à des millions de dollars dans ces banques et en faisant circuler de fausses informations sur ces établissements", selon le communiqué des services de renseignements irakiens. "Il s'est avéré que ces documents étaient des faux", ajoute le communiqué, selon lequel "plusieurs membres de ce réseau ont été arrêtés". "Les efforts se poursuivent pour appréhender les autres malfaiteurs", dans le cadre de "la poursuite des efforts visant à protéger l'économie des deux pays et maintenir les relations privilégiées" entre l'Irak et le Liban, toujours selon le texte.


Une source à l'Association des Banques du Liban et plusieurs sources bancaires libanaises ont confirmé à L'Orient-Le Jour cette annonce des services irakiens. 

Pour sa part, la MTV a révélé que le directeur général de la SG, Abbas Ibrahim, s'était rendu en Irak pour une courte visite la semaine dernière, consacrée à cette affaire.

Mi-juillet, Bank Audi avait publié un communiqué visant à faire taire des rumeurs sur son compte, alors qu'avait refait surface un article du quotidien al-Akhbar de 2015 intitulé "Audi-Turquie et financement de Daech" qui avait été repris par plusieurs sites obscurs, dont une page Facebook nommée "Asrar Bank Audi". Quelques jours plus tard, le gouverneur de la Banque du Liban, Riad Salamé, avait également tenu à faire taire ces allégations, sans nommer directement Bank Audi.


(Lire aussi : Bank Audi réfute des rumeurs l'associant à des opérations de blanchiment d’argent terroriste)



"Réseau mafieux"
Selon une source bancaire libanaise, les manœuvres visant les banques libanaises seraient le fait d’un réseau "mafieux" qui ferait appel à d'anciens employés des banques concernées pour mener leurs opérations. “Le communiqué des services de renseignement fait référence à deux types d’opérations : la diffusion de fausses informations qui concerne surtout Bank Audi, via des pages Facebook ; et des opérations d’extorsion qui ciblent l’ensemble des banques libanaises en Irak”, indique une autre source.

La page intitulée "Asrar Bank Audi" (les secrets de Bank Audi) est encore en activité et publie de fausses informations selon lesquelles plusieurs déposants se préparent à retirer leurs dépôts de la banque libanaise. "Ce ne sont que des mensonges" assure la source précitée, qui est proche d’un autre établissement bancaire établi en Irak. Selon elle, une partie des "malfaiteurs" opérait depuis la ville de Kirkouk, dans le nord de l’Irak.

Dix banques libanaises se sont progressivement implantées en Irak depuis la deuxième moitié des années 2000 : BBAC, Bank Audi, Banque Libano-Française (BFL), Bankmed, BLOM Bank, Byblos Bank, Crédit libanais, Fransabank, IBL Bank et MEAB. Elles représentent une importante partie des banques étrangères installées dans le pays. Bank Audi possède des agences à Bagdad, Bassora, Erbil, Najaf et Souleimaniye. 


Pour mémoire
Salamé et Geagea à Jubeir : Pas de blanchiment d'argent du Hezbollah via les banques libanaises

Blanchiment d'argent : les lois respectent les standards internationaux, affirme Berry



Les services de renseignements irakiens ont annoncé mardi avoir démantelé, en coopération avec la Sûreté générale libanaise, un réseau qui répandait des informations erronées dans le but d'extorquer des fonds à des établissements bancaires libanais. Parmi ces derniers Bank Audi, qui avait été il y a deux semaines la cible de rumeurs de blanchiment d'argent de groupes...

commentaires (1)

UN COMPLOT QUI S,ATTAQUE AU TALON D,ACHILLE DU LIBAN !

LA LIBRE EXPRESSION.

16 h 06, le 31 juillet 2018

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • UN COMPLOT QUI S,ATTAQUE AU TALON D,ACHILLE DU LIBAN !

    LA LIBRE EXPRESSION.

    16 h 06, le 31 juillet 2018

Retour en haut