X

À La Une

En Arabie, une fan veut étreindre un chanteur et risque des poursuites pour "harcèlement"

Justice

La femme, qui n'a pas été identifiée, était vêtue d'une abaya et d'un niqab. Elle a bondi sur scène pour étreindre le crooner irakien Majid al-Mouhandis, dont les chansons d'amour sont très populaires dans le Golfe.

OLJ/AFP
15/07/2018

Une femme risque d'être poursuivie pour "harcèlement sexuel" en Arabie saoudite pour avoir voulu prendre dans ses bras un chanteur pop irakien qui se produisait sur scène, ont indiqué dimanche la police et des médias.
La femme, qui n'a pas été identifiée, était vêtue d'une abaya et d'un niqab. Elle a bondi sur scène pour étreindre le crooner irakien Majid al-Mouhandis, dont les chansons d'amour sont très populaires dans le Golfe.
Selon une déclaration de la police, la femme a été arrêtée après le concert, vendredi soir, pour "actes criminels prévus par la réglementation anti-harcèlement".

Une vidéo circulant sur les réseaux sociaux montrait la femme se précipitant sur la scène vers la pop star, qui a essayé de s'écarter avant d'être rapidement éloignée par la sécurité.



La presse saoudienne a indiqué que la femme assistait au concert à Taëf (ouest) quand ses amis l'ont mise au défi d'embrasser l'artiste.
Elle risque deux ans de prison et une amende pouvant aller jusqu'à 100.000 riyals (26.665 $, 22.790 euros), a déclaré l'avocat Abdulkarim al-Qadi dans la version en ligne du quotidien Okaz.

En mai, l'Arabie saoudite a adopté une nouvelle loi sur le harcèlement principalement dirigée contre ceux qui s'en prennent aux femmes au volant.
L'interdiction faite aux femmes de conduire a été levée le 24 juin. Cette mesure fait partie d'un programme de réformes inspirées par le prince héritier Mohammed ben Salmane qui a permis entre autres d'organiser des concerts de musiques et d'y autoriser les femmes.


Lire aussi

La voiture d'une Saoudienne incendiée après l'autorisation de conduire pour les femmes

Les Saoudiennes autorisées à être notaires, une première dans le royaume

Joie, incrédulité, prudence : les Saoudiennes prennent le volant

"Je peux le faire": à Riyad, la première course de Rim... comme conductrice

« Donner le volant aux Saoudiennes aidera à défier les normes sociales et de genre »

À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Irene Said

Allez, MBS
continuez à "décoincer" tous ces frustrés !!!
Irène Saïd

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

LE REVE DÉPASSÉ ?

Sarkis Serge Tateossian

Pauvres saoudiens harcelés par les femmes.. Dans leur pays!
Je ne crois pas mes yeux en lisant l'article.
Les perspectives de MBS pour 2030... Ont été surpassé ?

Dernières infos

Les signatures du jour

L’éditorial de Michel EDDÉ

Pourquoi « L’Orient-Le Jour » augmente son prix

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué