X

Liban

Ghalboun, localité paisible entre authenticité et modernité

QUE FAIRE CE WEEKEND

Dans le caza de Jbeil, le village de Ghalboun est l’un des lieux privilégiés pour passer un week-end agréable et convivial dans la nature en profitant d’un certain confort, tout en restant proche de Beyrouth.

13/07/2018

Bénéficiant d’un riche patrimoine naturel et bâti, la bourgade de Ghalboun est nichée sur les hauteurs de Byblos. Elle connaît depuis huit ans une nouvelle dynamique, impulsée par différents projets d’aménagement qui font d’elle une localité verte et high-tech.

Ghalboun offre aux visiteurs un vaste éventail d’églises, de maisons traditionnelles et d’édifices anciens dont certains ont été restaurés dans le cadre d’un plan de rénovation. C’est le cas de l’église paroissiale Saint-Georges, rénovée en 2006. Elle est construite sur les ruines d’un temple perse et abrite des manuscrits religieux du XVIIe siècle. Trois autres églises remarquables se trouvent dans la localité : Notre-Dame de la Muraille, Saint-Phocas et l’église de la Croix. Les maisons traditionnelles présentant des arcades en pierre abritaient dans leurs sous-sols bétail et réserves alimentaires. Certaines sont aujourd’hui inhabitées mais intactes, comme celle qui hébergeait la première école du caza de Jbeil dans laquelle on enseignait le français.
De charmantes maisons d’hôtes traditionnelles dominant la vallée – Beit el-Dayaa et Beit-el Baydar – accueillent les visiteurs dans un cadre confortable et convivial. Le verger et le jardin biologiques fournissent des fruits et des légumes frais pour le petit-déjeuner en terrasse. Un restaurant gastronomique est accolé aux maisons d’hôtes. On y sert une cuisine hybride franco-italienne le samedi et un buffet libanais le dimanche, occasionnellement des menus gourmets. Ces maisons ont été restaurées, tout comme le pont de Ghalboun. Une inondation avait détruit le pont dans les années 1980, en même temps que le moulin à eau. Il a été remplacé par une construction plus récente qui rétablit la connexion entre Ghalboun et les villages voisins. Un projet de rénovation de la source d’eau est par ailleurs en cours.

Pour encourager le tourisme interne, différents événements culturels sont organisés. Le Festival international de Ghalboun, qui se déroule tous les ans entre fin juin et début juillet (voir L’Orient-Le Jour du 29/06/2018), attire des musiciens nationaux et internationaux. La municipalité est aussi à l’initiative d’un festival artistique et a aménagé une salle d’exposition à cet effet.

L’écologie sur le devant de la scène
Préservation des espaces verts dans le village, encouragement des agriculteurs à ne pas utiliser de produits chimiques, agrotourisme… Ghalboun tend à devenir un modèle en matière d’écologie et de développement durable. Les productions d’huile, de vin ou encore de miel biologique sont vendues sous une même marque, et leur renommée grandissante attire une clientèle de plus en plus large.
Le patrimoine naturel du village et des environs a été enrichi grâce à une opération de reboisement. Idéalement située au-dessus d’une vallée verdoyante, la municipalité de Ghalboun a mis en place des circuits pédestres et de vélo, variant entre quatre et seize kilomètres. Chaque premier dimanche du mois, sauf l’hiver, des randonnées sont organisées. Des guides touristiques locaux ont été formés afin de recevoir au mieux les visiteurs. Installées depuis quelques années dans les hauteurs, les vignes de Ghalboun produisent un vin gorgé de soleil et de minéraux. Il est possible de les visiter, ainsi que les ruchers.

La localité se renouvelle grâce à un plan de développement étudié et mis en place dès 2010. Le premier président de la municipalité du village, architecte urbaniste de formation, Élie Gebrayel, a décidé d’insuffler un nouveau souffle au village qui l’a vu grandir. Pour lui, l’objectif est double : d’une part, rendre la localité agréable à vivre pour les habitants, et d’autre part, la rendre attirante pour les visiteurs. Il s’agit aussi de garder l’ambiance authentique de Ghalboun, en relançant par exemple des activités d’artisanat. Des projets de jardin public, un parc de jeux pour enfants et un cybercafé sont en cours d’exécution dans ce cadre.


Dans la même rubrique

Escapade loin du vacarme beyrouthin à Ram el-Batroun et Mayfouk

À Ghalboun, combiner tourisme interne et festivités musicales

Redécouvrir le Chouf et ses merveilles

Tyr comme vous ne l’avez jamais vue

Michmich, facile d’accès et bien ensoleillé, un centre de villégiature recherché

De Kehmez à Kornet el-Mzar, une faune et une flore d'exception

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Stes David

C'est idéal "des circuits pédestres et de vélo", je n'ai jamais visité Ghalboun mais avec un vélo tout-terrain (VTT) ca doit être faisable dans les montagnes. C'est aussi une curiosité qu'apparement il y a des ruines d'un mur "perse" avec les insignes de la satrapie de l'empire perse; le liban vraiement étant au carrefour des civilisations ...

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

FUIR LES VILLES ET SE REFUGIER DANS LES VILLAGES PANORAMIQUES DEVIENT UNE NECESSITE POUR LES LIBANAIS QUI RECHERCHENT LA SOLITUDE, LE SILENCE ET LA PAIX !

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Le magazine économique du groupe

Éditorial

Pour une révolution économique

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants