X

À La Une

Israël dit avoir intercepté un drone en provenance de Syrie

TENSIONS

"La politique de non-intervention dans le conflit syrien reste inchangée tant que la souveraineté israélienne n'est pas remise en cause ou que ses citoyens ne sont pas menacés", a affirmé l'armée israélienne.

OLJ/Agences
11/07/2018

L'armée israélienne a annoncé mercredi avoir intercepté un drone en provenance de Syrie grâce à un système antimissile, déclenchant une alerte dans le plateau du Golan, en grande partie occupé et annexé par Israël.

"L'engin qui a pénétré dans l'espace aérien israélien, a été identifié comme une menace par la défense antiaérienne qui l'a abattu", a précisé l'armée dans un communiqué. Il s'agissait "d'un drone syrien non armé qui semblait mener une mission de collecte d'information", a précisé un porte-parole militaire, Jonathan Conricus. La police israélienne a par ailleurs demandé à tous les bateaux sur le lac de Tibériade, proche de cette région, de ne pas naviguer pour des raisons de sécurité.

Depuis quelques semaines, Israël est en alerte, après l'offensive déclenchée le 19 juin par Bachar el-Assad et ses alliés en vue de reprendre les zones rebelles dans la province de Deraa, dans le sud de la Syrie.  L'armée israélienne a annoncé début juillet avoir renforcé ses troupes sur la partie israélienne du plateau du Golan occupé et annexé.

Le communiqué précise que "la politique de non-intervention dans le conflit syrien reste inchangée tant que la souveraineté israélienne n'est pas remise en cause ou que ses citoyens ne sont pas menacés". Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a répété à de nombreuses reprises qu'Israël ne laisserait pas l'Iran, considéré comme l'ennemi numéro un de l'Etat hébreu, s'implanter en Syrie voisine à ses frontières. L'Iran et le Hezbollah soutiennent le régime du président syrien, également aidé par la Russie.

Tout en veillant à ne pas être aspiré dans le conflit, Israël a frappé à plusieurs reprises le territoire syrien, notamment contre des convois d'armes destinées, selon lui, au Hezbollah, allié du régime syrien et ennemi de l'Etat hébreu.

Israël et la Syrie sont en état de guerre. Israël s'est emparé en 1967 de la majeure partie du plateau syrien du Golan, qu'elle a annexée en 1981. Cette annexion n'a jamais été reconnue par la communauté internationale.



Lire aussi

L'armée syrienne accentue son offensive sur Deraa et vise une enclave jihadiste

Les Russes veulent-ils le départ des Iraniens de Syrie ?

Israël frappe une nouvelle fois la base T4 à Homs

L’après-Deraa : régler, désormais, la question de l’influence iranienne en Syrie



À la une

Retour à la Une

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

SI LES PATRIOTS N,ONT PAS PU DESCENDRE UN DRONE JE ME DEMANDE QU,EN SERAIT-IL DES FUSEES ?

Dernières infos

Les signatures du jour

Le Journal en PDF

Les articles les plus

Impact Journalism Day 2018
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué