X

Campus

L’expertise française à l’Université éphémère de l’ESA

FORMATIONS D’ÉTÉ

Du 10 au 12 juillet, l’Université éphémère de la French Touch de l’ESA initie les participants à l’expertise et la spécificité françaises en mode, gastronomie, parfum et animation ; quatre domaines dans lesquels la France excelle.

09/06/2018

L’Université éphémère de la French Touch au Liban, c’est la mode, la gastronomie, le parfum et l’animation. Ces quatre formations courtes s’ouvrent au grand public à l’École supérieure des affaires (ESA), du 10 au 12 juillet, une occasion de découvrir des domaines où le savoir-faire français est bien reconnu.

Cette initiative est lancée par la Chambre de commerce et d’industrie de la région Paris-Île-de-France (CCI Paris-Île-de-France) – qui s’est associée à l’ESA –, l’Institut français du Liban, ainsi que la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture de Beyrouth et du Mont-Liban. La CCI Paris-Île-de-France déploie ainsi, au Liban, des formations prodiguées par 4 de ses 19 établissements d’enseignement dont fait partie l’ESA. Il s’agit des Gobelins, l’École de l’image, de Ferrandi Paris, l’École française de gastronomie, de La Fabrique, l’École des métiers de la mode et de la décoration, ainsi que de l’ISIPCA, l’Institut supérieur international du parfum, de la cosmétique et des arômes.

Les quatre formations ont pour objectif d’initier les participants à l’expertise et la spécificité françaises en matière de mode, gastronomie, parfum et animation, quatre domaines dans lesquels la France excelle. Comme pour les autres formations courtes de l’ESA, l’Université éphémère de la French Touch au Liban consiste en une opération découverte. Pendant trois jours, de 9h à 17h, les participants apprendront les éléments basiques des sujets enseignés et pourront avoir une idée globale de ces domaines. Ils profiteront également de l’expertise des intervenants français, ainsi que des interactions durant les cours, vu les profils différents des participants. D’ailleurs, ces formations sont ouvertes au grand public et, par conséquent, professionnels et étudiants, toutes spécialisations confondues, peuvent s’y inscrire.

Quant au programme, il survolera chacun de ces domaines d’une façon brève, tout en donnant ses éléments-clés. Ainsi, lors de la formation L’animation française et ses spécificités, prodiguée par les Gobelins, Rémi Bernard, auteur-réalisateur de courts métrages et directeur artistique de plusieurs festivals, abordera l’histoire de l’animation française, l’état des lieux du secteur en France, ainsi que les différents styles d’animation dans le monde. Il sensibilisera les étudiants également aux bases du mouvement et de la narration, lors d’un atelier pratique. Dans un second atelier, les participants créeront l’univers de leur film d’animation.


(Pour mémoire : La France veut apporter sa « touch » à l’écosystème libanais)


Une porte vers des formations professionnelles
La formation Le repas gastronomique français sera prodiguée par Emmanuel Henry, enseignant formateur à l’école Ferrandi Paris. En charge du département Programmes supérieurs, conseil et développement en entreprises, il a plus de 10 ans d’expérience chez différents artisans traiteurs haut de gamme en France. Lors de cette formation, les participants vont non seulement plonger dans l’univers de la gastronomie française, mais ils vont aussi acquérir ses techniques de base. Pendant l’atelier pratique, ils réaliseront et serviront un repas gastronomique français.En mode, la formation Le merchandising de la French Touch : au cœur de l’expérience client permettra aux participants d’identifier les tendances retail émergentes, de comprendre les stratégies marketing et la valorisation des produits et de repérer les sources d’inspiration de la French Touch. Comme projet final, les participants visiteront des magasins dont ils analyseront les codes de merchandising, l’identité visuelle et les scénographies. Cette formation sera prodiguée par Alexandra Hordé, formatrice en visual merchandiser à l’école de la Fabrique (CCI Paris-Île-de-France).

Enfin, Découvrir la parfumerie fine, une expérience de luxe à la française est une formation qui sera donnée par Anaïs Fournial, artiste parfumeuse – créatrice, elle-même formée à l’Institut supérieur international du parfum, de la cosmétique et de l’aromatique alimentaire (ISIPCA). Celle-ci abordera l’histoire de la parfumerie, de l’antiquité à nos jours, enseignera aux participants les principales étapes de la parfumerie et leur permettra de découvrir, entre autres, les principales matières premières olfactives et la structure des parfums.

À l’issue de ces quatre formations, les participants obtiendront un certificat cosigné par la Chambre de commerce et d’industrie de région Paris-Île-de-France, ainsi que de son école.

L’Université éphémère de la French Touch est un premier pas que la CCI entreprend dans cette région. Considérant le Liban comme plateforme, elle y exprime sa volonté de s’investir davantage dans le secteur éducatif et ouvre la voie à de nouveaux débouchés et plus de formations professionnelles au Liban.

À noter que la date limite d’inscription est le 2 juillet. Pour toute information : www.esa.edu.lb/fr/executive-education/universite-ephemere.



À la une

Retour à la page "Campus"

Dernières infos

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué