Liban

Mettre à l’honneur le patrimoine libanais

OLJ
25/05/2018

Dans le cadre des Journées nationales du patrimoine, du 18 avril au 17 mai 2018, l’Apsad (l’Association pour la protection des sites et anciennes demeures au Liban) a organisé, comme chaque année, trois sorties dans différentes région du pays pour faire découvrir leur héritage culturel. Parmi les lieux choisis, Nahr el-Joz, Boksmaya et Anfeh, le Chouf et enfin la ville de Tyr, dans le sud du Liban.
La visite de Tyr a ravi les quelque 83 personnes présentes. Gisèle était déjà venue aux trois sorties de l’an dernier. Elle ne regrette pas d’avoir retenté l’aventure cette année encore. « Je suis déjà venue seule sur ces sites, mais quand on a les explications d’un guide, c’est tout à fait différent. » Pour Imane, c’est le même son de cloche. « J’aime ce genre de sorties parce que même si je connais la ville, je découvre toujours de nouvelles choses. »
Le groupe réunissait donc des habitués, mais également des novices. « C’est la première fois que nous participons à une sortie comme celle-ci, indiquaient Nathalie et Raffi, venus en couple. On a eu connaissance de cela via notre groupe de randonnée, on ne regrette pas d’être venus ! »
La visite a également donné lieu à une prise de conscience. « Les jeunes ne viennent plus visiter des lieux comme ça, ils préfèrent aller sur internet, c’est dommage ! C’est pour cela qu’il faut se battre pour préserver ce patrimoine ! » soulignait Nada. Pourtant, l’Apsad tente d’attirer les jeunes à ses sorties, notamment en en organisant une le samedi. « On essaie d’attirer les jeunes, de les sensibiliser au patrimoine et à sa sauvegarde », explique Roula Hassoun, directrice de l’Apsad. Pendant trois mois, accompagnée des autres membres de l’association, elle a travaillé à la préparation de ces journées. L’aventure devrait se renouveler en 2019. « Ces événements rencontrent un franc succès », conclut l’organisatrice.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Des messages indirects entre la Syrie et des pays arabes résonnent à Beyrouth

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué