X

Liban

Un artiste de cirque soutient les enfants défavorisés et malentendants

Social

L’événement s’inscrit dans le cadre d’un projet d’aide organisé par la fondation suisse Hear the World.

10/05/2018

Jason Brügger, 25 ans, a toujours rêvé, depuis sa petite enfance, d’être un artiste de cirque. Au terme de ses études secondaires en Suisse, il s’est rendu au Canada pour suivre une formation à l’École nationale de cirque à Montréal. C’est alors qu’une grave infection de l’oreille interne droite le frappe de plein fouet, accompagnée d’une perte auditive, d’acouphènes et de crises de vertige. Peu de temps plus tard, le même mal se propage à l’oreille gauche. « Les médecins m’ont déconseillé de devenir un artiste de cirque, car j’avais de réelles difficultés d’équilibre », se souvient-il. Il craignait que sa carrière de cirque ne soit terminée. Cependant, grâce à des appareils auditifs, Jason Brügger a réussi à mettre ce chapitre derrière lui. Il vit maintenant son rêve contre toute attente. Il confie : « Je me souviens encore du jour où j’ai mis mes aides auditives pour la première fois. Le monde s’est ouvert à moi de nouveau. Ma vie a tellement changé depuis. »


(Lire aussi : Un encadrement pluridisciplinaire pour les jeunes sourds à l’Institut Père Roberts)


« Donnez une chance à vos rêves »
Fondée en 2006, la fondation Hear the World soutient les personnes défavorisées, en particulier les enfants touchés par la perte d’audition dans le monde entier, et s’implique dans la prévention des pertes auditives.
Jason Brügger a visité un projet d’aide de la fondation mis en place à Beyrouth, il y a quelques mois. Il s’agit d’enfants syriens et libanais pris en charge par l’Institut de rééducation audiophonétique (IRAP). Les enfants, près de quatre-vingt-dix, sont issus de familles défavorisées de la région et de leurs camarades syriens, qui vivent dans des camps de réfugiés non loin de Beyrouth. Beaucoup d’entre eux ont complètement perdu l’ouïe à la suite des conflits ou ont subi des dommages auditifs à la suite de traumatismes acoustiques (explosions). Grâce au projet d’aide de la fondation Hear the World, les enfants touchés bénéficient des aides auditives sur mesure et des soins audiologiques professionnels. Ils peuvent à nouveau entendre et ainsi accéder de nouveau à la langue.
Était présente lors de cette journée l’ambassadrice de Suisse au Liban, Monika Schmutz Kirgöz, venue témoigner son soutien au projet. Dans un premier temps, le jeune homme s’est adressé à l’ensemble des enfants en leur racontant son vécu. Il leur a ensuite adressé un fort message d’encouragement : « J’espère vraiment, avec mon histoire, pouvoir vous pousser à croire en vous-mêmes. Même si on vous a dit que quelque chose vous dépasse pour quelque raison que ce soit, vous devrez croire en vous de toute façon et vous battre pour vos rêves. Il y a toujours un moyen de réaliser ce que vous voulez faire. »
En soutien à ces enfants, Jason Brügger a ensuite animé un atelier de cirque. Inspirés par son histoire, les enfants ont appris à améliorer leur équilibre grâce à des exercices acrobatiques.


(Pour mémoire : Kanaan se penche sur la situation et les besoins des ONG s’occupant des enfants sourds)    

« Une belle preuve d’amitié libano-suisse »
L’ambassadrice Kirgöz s’est réjouie de cette initiative : « Nous sommes impatients d’organiser d’autres projets avec la fondation. L’atelier de cirque de Jason Brügger à Beyrouth a pu bénéficier à un groupe particulièrement méritoire d’enfants défavorisés, en renforçant leur confiance en soi et en leur redonnant espoir. Nous lui sommes extrêmement reconnaissants pour cela. Il s’agit d’une belle preuve d’amitié libano-suisse. »


Pour mémoire

Al-Kafaàt développe ses moyens au service des handicapés

Jeunes des Chevaliers de Malte : quand la joie de donner devient la joie qu’on reçoit

Noha Hatem sème la joie de vivre chez les enfants défavorisés

LAL et sa Tabshoura, gagnantes à Genève de la catégorie « Accès »

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

L’édito de Élie FAYAD

La soixante-treizième heure

Décryptage de Scarlett HADDAD

Le gouvernement se réunit aujourd’hui, mais la crise de confiance est trop profonde

Commentaire de Anthony SAMRANI

Le réveil d’une nation

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants