Rechercher
Rechercher

Liban - Social

Kanaan se penche sur la situation et les besoins des ONG s’occupant des enfants sourds

Le député Ibrahim Kanaan entouré des directeurs et responsables des associations s’occupant des enfants sourds au terme de leur réunion au siège du BLRS.

À l’initiative du Bureau libanais pour la recherche en surdité (BLRS), le député Ibrahim Kanaan, président de la commission parlementaire des Finances et du Budget, a tenu au siège du BLRS, à Antélias, une réunion de concertation avec les directeurs et responsables de neuf associations qui encadrent et assurent l’éducation des enfants sourds. La réunion avait pour but d’effectuer un échange au sujet de la situation de ces ONG, des difficultés auxquelles elles sont confrontées et de leurs besoins, notamment au niveau du soutien étatique nécessaire. Étaient présents les directeurs des associations suivantes : l’Institut père Roberts (Sehayleh) ; l’institution el-Hadi (el-Mabarrat, banlieue sud) ; l’IRAP (Aïn Aaar) ; Friends in Need (Tripoli) ; l’institution al-Bayane (Aramoun) ; l’École libanaise pour sourds et aveugles (Hadeth) ; l’institution al-Mona (Tripoli) ; l’association Riaayat el-Yatim (Saïda) ; l’institution Père Andwikh (Baabda).

Au début de la réunion, la présidente du BLRS, Mme Viviane Matar Touma, a présenté un exposé des objectifs et de l’action du BLRS, association scientifique qui rassemble les principales institutions et ONG s’occupant et encadrant la personne sourde, notamment les enfants. Mme Touma a mis l’accent sur l’importance de l’action de ces associations au niveau de l’éducation des enfants sourds, indépendamment des projets d’inclusion dans les écoles régulières.


(Pour mémoire : Robert Sacy, l’ange gardien des petits enfants malades)


M. Kanaan a ensuite discuté avec les responsables présents des problèmes auxquels ils sont confrontés, plus particulièrement en ce qui concerne l’accès des jeunes sourds, et des handicapés en général, au marché de l’emploi, en dépit de l’approbation d’une loi qui impose aux entreprises d’embaucher des handicapés. Le financement assuré par le ministère des Affaires sociales aux ONG en question a, d’autre part, été évoqué, les directeurs des associations soulignant que ce financement étatique ne couvre que le tiers des frais qu’entraîne la prise en charge des enfants sourds. Le montant de ces frais est d’autant plus élevé que l’action des institutions ne se limite pas à l’aide sociale, mais elle englobe la formation scolaire du handicapé, du cycle primaire jusqu’aux classes secondaires, ce qui nécessite l’embauche d’enseignants pour chaque matière du cycle scolaire.


(Pour mémoire : Accompagner les enfants sourds dans leur cheminement vers l’audition)


Le député Kanaan a ensuite pris la parole pour préciser que l’objectif qu’il poursuit en sa qualité de président de la commission des Finances et du Budget est de mettre un terme à la dilapidation des fonds publics à grande échelle qui se manifeste, entre autres, par l’octroi d’une aide étatique à des associations fictives, lesquelles servent le plus souvent de paravents pour des financements politiques. M. Kanaan a souligné que son but est d’abolir cette dilapidation de fonds afin que les montants ainsi dégagés puissent être versés aux associations qui œuvrent réellement à assurer l’encadrement nécessaire aux enfants sourds. Le député a invité sur ce plan les ONG présentes à la réunion à lui transmettre, par le biais de la présidente du BLRS, leurs budgets respectifs ainsi que le rapport d’un audit sur la situation de leur association afin qu’il puisse plaider leur cause lors des discussions sur le budget au Parlement. « Pour que je puisse obtenir vos droits et assurer vos besoins, aidez-moi en me transmettant votre budget et votre audit », a notamment souligné M. Kanaan.


Pour mémoire

Les enfants sourds-muets à l’honneur à la résidence de l’ambassadeur du Japon

A Beyrouth, les sourds et malentendants ont leur prêtre et leur messe


À l’initiative du Bureau libanais pour la recherche en surdité (BLRS), le député Ibrahim Kanaan, président de la commission parlementaire des Finances et du Budget, a tenu au siège du BLRS, à Antélias, une réunion de concertation avec les directeurs et responsables de neuf associations qui encadrent et assurent l’éducation des enfants sourds. La réunion avait pour but...

commentaires (3)

C franchement populiste, mais au moins a but salutaire ,pas que l'asphalte, le miracle gazo-petrolier ou electrico-navires

Gaby SIOUFI

11 h 54, le 09 février 2018

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • C franchement populiste, mais au moins a but salutaire ,pas que l'asphalte, le miracle gazo-petrolier ou electrico-navires

    Gaby SIOUFI

    11 h 54, le 09 février 2018

  • L,HUMANISME S,EST REVEILLE CHEZ LUI TROP TARD... AVANT LES ELECTIONS !

    L,AUTHENTIQUE LIBRE EXPRESSION.

    11 h 52, le 09 février 2018

  • ca sent tres fort les elections...

    George Khoury

    07 h 32, le 09 février 2018

Retour en haut