tensions

Lieberman : Israël frappera Téhéran si l'Iran attaque Tel Aviv

Les propos du ministre israélien de la Défense, une menace directe assez rare, interviennent dans un contexte particulièrement tendu entre Israël et l'Iran depuis le début de la guerre civile en Syrie.

le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman. Photo d'archives. REUTERS/Ronen Zvulun

Israël ripostera à toute attaque iranienne contre Tel Aviv en frappant Téhéran, a déclaré jeudi le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman.
"Israël ne veut pas la guerre (...) mais si l'Iran attaque Tel Aviv, nous frapperons Téhéran", a-t-il dit au site d'information en arabe Elaph, à capitaux saoudiens, basé à Londres et qui a déjà publié des interviews de responsables israéliens.

Ces avertissements ont été lancés alors que M. Lieberman se trouve aux Etats-Unis où il doit s'entretenir avec le nouveau conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, John Bolton, et d'autres responsables américains au sujet de "l'expansion" iranienne au Moyen Orient, selon l'expression du ministère israélien de la Défense.

Les propos du ministre israélien, une menace directe assez rare, interviennent en effet dans un contexte particulièrement tendu entre Israël et l'Iran depuis le début de la guerre civile en Syrie.

La tension est montée d'un cran dans la région le 10 février quand Israël a affirmé avoir abattu un drone iranien qui survolait son espace aérien. L'armée israélienne a mené des raids contre des positions d'éléments pro-iraniens en Syrie et des batteries antiaériennes syriennes ont abattu un avion F-16 israélien.

Le 9 avril, sept Gardiens de la Révolution iranienne sont morts lors d'une frappe contre la base aérienne syrienne de Tiyas, près de la ville d'Homs. La République islamique accuse l'armée israélienne d'être à l'origine du bombardement.


Israël, qui a souvent visé des sites de l'armée syrienne depuis le début de la guerre civile, considère que ces frappes devaient empêcher une garnison iranienne d'ancrer ses positions en Syrie pour soutenir le régime de Bachar el-Assad et de former un front commun contre Israël avec le Hezbollah.

"Nous n'intervenons pas dans la guerre (en Syrie), nous n'y combattons pas, mais l'Iran tente d'y établir des bases pour nous attaquer à l'aide d'armes sophistiquées", a indiqué M. Lieberman.
"Je ne peux rester sans réagir lorsque je vois l'Iran aussi proche du (plateau du) Golan, soutenir le Hezbollah en Syrie et au Liban, tout en tentant de s'implanter en Syrie en vue d'attaquer Israël", a ajouté le ministre israélien. Selon M. Lieberman, "tout site dans lequel nous constatons une tentative iranienne de s'implanter militairement en Syrie sera attaqué. Nous ne permettrons pas que cela se produise quel qu'en soit le prix".



Lire aussi
Syrie: Israël ripostera en cas d'utilisation de batteries de fabrication russe, affirme Lieberman

Israël continuera à "agir" contre l'Iran en Syrie

Un ministre israélien profère des menaces de mort contre Bachar el-Assad

L'attaque israélienne contre la base syrienne T4 visait aussi un système de défense anti-aérien iranien, selon le WSJ

Israël à l'origine de la frappe du 9 avril en Syrie, qui visait des Iraniens, révèle le NYT

Israël / Iran : une stratégie de « grignotage » dangereuse


Israël ripostera à toute attaque iranienne contre Tel Aviv en frappant Téhéran, a déclaré jeudi le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman.
"Israël ne veut pas la guerre (...) mais si l'Iran attaque Tel Aviv, nous frapperons Téhéran", a-t-il dit au site d'information en arabe Elaph, à capitaux saoudiens, basé à Londres et qui a déjà publié des interviews de...

commentaires (2)

Et vice et versa.

FRIK-A-FRAK

17 h 44, le 26 avril 2018

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Et vice et versa.

    FRIK-A-FRAK

    17 h 44, le 26 avril 2018

  • MENACE QUI DEVRAIT ETRE PRISE EN CONSIDERATION !

    L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

    15 h 19, le 26 avril 2018