Nos Lecteurs ont la Parole

La « semaine sainte » des Libanais du Canada chargée d’histoire et de traditions

Marie RÉJOULI
OLJ
12/04/2018

À Montréal, les Libanais ont vécu avec un grand enthousiasme la semaine sainte. Tout le monde a participé activement aux cérémonies et aux traditions à l’oratoire St-Joseph, la plus grande basilique du monde dédiée à saint Joseph, le premier saint patron du Canada.
Tout d’abord, en arrivant au site de la basilique, on est frappé par sa majesté. Son architecture intérieure de toute beauté. Ses escaliers avec ses 75 marches à montée assez raides, ses magnifiques grands orgues, son chemin de la croix qui serpente dans les jardins. Quelle que soit la religion, on ne peut passer à côté de cette ambiance unique.
Bien que le « Triduum Pascal » commence le jeudi, des centaines de Libanais, Syriens et Égyptiens se sont rassemblés, le vendredi vaint, à l’Oratoire Saint-Joseph pour commémorer la mort du Christ. « C’est du jamais-vu, la grande église était bondée, le nombre de personnes a triplé comparativement aux années précédentes, et nous nous réjouissons de voir que la chrétienté des valeurs existe toujours », nous confie le recteur, le père Rabih Abou Zgheib. « Parfois, on a l’impression qu’au Canada, Noël a pris la place des autres fêtes, mais pour les communautés du Moyen-Orient, la mort sacrificielle du Christ, les Pâques, reste vraiment la grande fête. C’est pour eux le moment d’espérance, de paix et de fraternité. Malheureusement, les traditions se perdent de plus en plus. Notre société se caractérise par l’instabilité (les foyers brisés, les familles dispersées). Tout cela détruit en partie la stabilité émotionnelle. Il est important que nous comprenions que ces traditions vécues avec conviction vont donner aux enfants des souvenirs heureux et des points de repère. »
Dans l’Église byzantine et syriaque, le vendredi saint et la Résurrection sont richement honorés par une tradition témoin d’une richesse culturelle extraordinaire…Durant la célébration du vendredi saint à l’oratoire St-Joseph, les prêtres et les 72 choristes des trois chorales : St-Jacques d’Antioche, de L’Amour et de St-Sauveur ont interprété des hymnes funéraires anciens. Les prêtres ont lu des psaumes et des prières traditionnelles. Une majestueuse croix de bois entourée de fleurs a été installée au milieu de l’église. Plus tard, des jeunes et des dignitaires la porteront en faisant le tour de la place. Du parfum a été répandu sur le cercueil symbolique du Christ. Des fleurs ont été distribuées aux assistants en guise d’espoir en ces moments où la vie paraît si fragile.
La célébration a été présidée par Mgr Ibrahim Ibrahim, évêque de l’éparchie des grecs-catholiques du Canada. Son homélie a porté sur la méditation « sur le martyre de ceux et celles qui sont morts pour leur foi en le Christ », en soulignant que « personne d’entre nous, ici, n’a pas de martyr dans sa famille. Si ce n’est pas dans le temps présent, certainement dans le passé »… On note parmi l’assistance la présence de l’honorable Mélanie Jolie, ministre du Patrimoine canadien, Mme Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie, M. Antoine Eid, consul général du Liban à Montréal, M. Denis Coderre, l’ex-maire de la Ville de Montréal et ancien ministre fédéral, M. Francis Scarpaleggia, président du caucus national du Parti libéral, M. Fayçal el-Khoury, député fédéral de Laval-Les-Îles, Mme Éva Nassif, députée fédérale de Vimy, M. Frank Baylis, député fédéral de Pierrefonds, M. Nicolas Di Lorio, député fédéral de St-Léonard, Mme Emmanuelle Lambropoulos, députée fédérale de Saint-Laurent, représentée par Mme Tracy Dagher, Mme Monique Sauvé, députée fédérale de Fabre, M. Aref Salem, conseiller municipal de la Ville de Montréal, Me Joseph Daoura, conseiller municipal de la Ville Mont-Royal, Mme Aline Dib, conseillère municipale de la Ville de Laval, M. Charles Aboukhaled, président de la Chambre de commerce Canada-Liban. Y ont également assisté M. Michel Abi-Michael, président de l’Union libanaise culturelle mondiale, M. Eid Murad, du National Press Club of Canada, le père Camile Ishak, de l’église Saint-Jacques des syriaques-orthodoxes de Laval, les RP Rabih Abou Zgheib de l’église St-Sauveur de Montréal, Bernard Basset, de l’église St-Élie de Laval, et sœur Jacky Nassif, directrice de la radio Sawt el-Rab.
La messe de la Résurrection, quant à elle, a pris une allure solennelle et grandiose, célébrée pendant la nuit précédant le dimanche de Pâques. Avant minuit, on a commencé par une suite de prières et de chants liturgiques témoignant de la descente du Christ en enfer afin de libérer les justes. À minuit, toutes les lumières de l’église ont été éteintes et le prêtre a allumé des cierges bénis : le don de la lumière. Le prêtre a invité les fidèles à allumer les cierges pascals en prononçant la phrase suivante : « Venez recevoir la Lumière ! » Certains fidèles ramèneront des cierges à la maison afin de bénir et de protéger leurs demeures.
Après la longue veille dans l’obscurité de la vigile pascale, l’Alléluia de la Résurrection retentit de nouveau. Le feu de l’amour de Dieu illumine la nuit : le Christ a vaincu la mort, et nous avec lui.
La cérémonie prit fin par une rencontre communautaire durant laquelle les membres de la communauté s’embrassaient tout en disant : « Le Christ est ressuscité ! C’est vrai qu’il est ressuscité ! » Ils vont continuer de se saluer de cette manière durant les 40 jours qui suivent la fête pascale.


À la une

Retour à la page "Nos Lecteurs ont la Parole"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Au-delà d’Idleb...

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué